LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

Le DGA en charge du pôle Distribution et Commercialisation de la CIE, M. KOUASSI Mathias a fait le point depuis la mise en œuvre du rationnement le 10 Mai. ledebativoirien.net

CIE-3è semaine du rationnement-le Dga Kouassi Mathias annonce: «Plus de 567 000 usagers ont eu recours au monelec.ci avec plus de  8300 appels »

Le Directeur Général Adjoint en charge du pôle Distribution et Commercialisation de la CIE, M. KOUASSI Mathias a annoncé,  ce mardi 1er juin l’efficacité des canaux d’information mis à la disposition de la population dans  le cadre du programme de rationnement  de la fourniture de l’électricité à Abidjan et à l’intérieur du pays.  Ce sont, a-t-il déclaré, plus de 567 000 utilisateurs pour le site monelec.ci,  plus de 8300 appels pour le numéro vert gratuit (800 800 22), et·  un taux de 62% des clients industriels concernés qui ont consulté leur programme en ligne dès la première semaine de mise en service du site monelecpro.ci

 C’est que,  la Compagnie Ivoirienne d’Electricité dans un réel souci de rassurer les populations sur tous les efforts déployés à l’effet de retrouver le rythme normal dans la fourniture de l’électricité sur toute l’étendue du territoire, entreprend  une série de bilan hebdomadaire, liée au Programme de Rationnement de la fourniture de l’électricité mis en place le 10 Mai 202. Un programme bien suivi par le Ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie qui est à sa troisième semaine d’application effective.

« Quel bilan faisons-nous des trois premières semaines du programme de rationnement? »

Interrogation qui conduit le DGA d’indiquer que, durant les deux premières semaines, deux tendances ont été observées : « Une tendance positive du 10 au 16 mai avec une absence d’aléa majeur qui a permis dès que cela était possible, soit d’éviter de rationner la fourniture d’électricité soit de réduire les créneaux horaires dans certains cas. Pendant cette période, le taux de clients concernés a été d’environ 10%. La deuxième semaine du 17 au 23 mai, a été plus difficile en raison des indisponibilités sur des ouvrages de production qui ont entrainé un déficit supplémentaire. Comme expliqué précédemment cela nous a empêché de nous tenir strictement au programme de rationnement défini et communiqué.

 Pour La dernière semaine du 24 au 30 Mai, nous n’avons noté aucun incident particulier. Cela nous a permis de mieux maitriser l’application du programme de rationnement établi. A l’instar de la première semaine, les créneaux horaires ont encore été réduits dans plusieurs cas. Mieux que la première semaine, le taux de clients concernés est descendu en dessous des 10% ». Des incidents localisés peuvent entraîner des interruptions temporaires par endroits et ne sont donc pas liées au programme de rationnement, ajoute-il. «Dans ces cas, une communication est faite comme nous en avons l’habitude pour tenir les populations informées de l’évolution des travaux de rétablissement ».

Lire aussi :  ALASSANE OUATTARA ET D'AUTRES CHEFS D'ETATS AU 3è FORUM SINO-AFRICAIN

Au niveau des clients industriels

«Des efforts sont également faits. Nous sommes quotidiennement en contact avec eux afin de minimiser dans la mesure du possible, l’impact du programme de rationnement sur leur activité. Ainsi, le premier programme établi a fait l’objet de plusieurs adaptations avec les organisations industrielles elles-mêmes au sein d’un comité de veille composé des principaux acteurs des secteurs de l’énergie, de l’industrie, du commerce et du patronat.

 Ce comité a pour rôle d’analyser et de proposer des réponses aux demandes spécifiques des industriels par type d’activité. Par exemple, les industries du cacao, du ciment et de la métallurgie ont un cycle de fonctionnement différent des autres industries. Il fallait donc en tenir compte », continue d’expliquer le Directeur Général Adjoint en charge du pôle Distribution et Commercialisation de la CIE, M. KOUASSI Mathias.

Et d’indiquer, le cas particulier des moulins qui a été également traité pour leur permettre de fonctionner de sorte à fournir la quantité de farine nécessaire pour les besoins de la population.  «Les mêmes efforts sont faits pour les ménages pour lesquels nous nous efforçons à respecter au mieux le programme de rationnement en dehors des aléas et incidents localisés ». Ce qu’il faut retenir selon le Directeur Général Adjoint en charge du pôle Distribution et Commercialisation de la CIE, c’est que les aléas positifs seront immédiatement répercutés sur le programme de rationnement pour éviter de priver les ménages d’électricité lorsque cela est possible.

En tout état de cause, affirme-t-il, «nous nous employons à actualiser chaque 24 heures les plateformes d’information dédiées aussi bien pour les ménages que pour les industriels. Comme c’est le cas depuis le début de la mise en œuvre du programme de rationnement, nous avons décidé d’échanger régulièrement avec vous, et à travers vous, avec la population. Il s’agit de maintenir un climat de transparence sur cette situation que nous savons difficile pour tous et qui bien heureusement, pourra être bientôt un lointain souvenir ».

Lire aussi :  Trafic d’espèces protégées: Le Projet EAGLE-CI appelle au durcissement de  la Loi faunique ivoirienne

Pour rappel, les 3 grands principes établis pour le fonctionnement de ce programme demeurent :

Les 2 plages horaires de rationnement d’une durée de 6 heures ; les plages alternées chaque semaine ; et l’exclusion de la journée du dimanche du programme de rationnement. Par ailleurs, toujours dans le souci de transparence, des canaux d’accès à l’information ont été mis en place depuis le 11 mai 2021. Il s’agit : Du site web « monelec.ci » et du numéro vert gratuit (800 800 22), pour les ménages, ainsi que du Site web « monelecpro.ci » pour les clients industriels.

Ledebativoirien.net

© 2021, redaction. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com