LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

Politique ivoirienne: Laurent Gbagbo a-t-il encore les réflexes d’un homme d’État ?

Transféré à la Haye à la suite de la longue crise postélectorale pour crimes contre l’humanité, Laurent Gbagbo est acquitté par la Cour Pénale Internationale (CPI) après un long procès. A la fin d’une longue spéculation,le retour tant attendu sur la terre natale est effective depuis quelques jours à la grande joie et au soulagement de ses nombreux partisans…« Dieu merci. Gbagbo est enfin là parmi nous », clament les militants du FPI. Mais la grande hystérie du jeudi 17 juin 2021 risque d’être de courte durée.

Contrairement aux oiseaux de mauvaise augure qui souhaitaient le voir revenir en Côte d’Ivoire les pieds liés dans du bois scié, le Woody de Mama est rentré vivant et viable. Il est vrai que l’on ne doit s’occuper d’un contentieux conjugal, mais Laurent Gbagbo est un homme d’État attendus par plusieurs dossiers.

Cependant, après dix ans d’attente dans l’angoisse, dix ans de désespoir et d’espérance, le retour de Laurent Gbagbo au lieu de susciter l’espoir longtemps entretenu tend vers le désastre. A en croire à la tasse qui est servie. Le divorce entre Laurent Gbagbo et celle qui a partagé toutes les joies, mais également les toutes les peines avec lui est une rupture familiale, mais également une rupture politique. Les défis qui attendent Laurent Gbagbo sont énormes notamment la libération des nombreux prisonniers politiques, la réunification du parti qu’il a créé en 1982 et le retour des nombreux partisans encore en exil. Devant ce spectacle, le militant se pose la question suivante:

«On attendait vraiment une autre attitude de la part de notre président. En s’engouffrant dans un tel cycle, à quel moment pourrait-il s’occuper des choses essentielles » se demandent les militants troublés. Les images vues sur les réseaux sociaux prêtent à confusion, mais il faut reconnaître que ce que le monde entier a vu n’est pas digne d’un homme de son rang. En fin de compte, le citoyen lambda et observateur de la vie politique ivoirienne doit se demander si Laurent Gbagbo a encore les réflexes d’un homme d’État? Il le fera savoir après le temps de repos qu’il s’est donné.

Lire aussi :  sénatoriales ivoiriennes 2018 : ce sont 7000 électeurs attendus le 24 mars prochain

FORD RAYMOND GUEI

ledebativoirien.net

© 2021, redaction. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com