LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

Urgent-justice ivoirienne-après la suspension de DG des services publics : Charles Koffi au sujet des déchets  toxiques écrit au président  Alassane Ouattara

«Je viens, au nom des victimes des déchets toxiques que j’ai l’insigne honneur de représenter et au mien propre, saluer la décision du Président de la République via le Gouvernement de s’attaquer à la corruption dans les services administratifs et institutions de l’Etat.

Aussi, je suggère que cette initiative  s’étende-t-elle à la justice, notamment à l’audit des décisions judiciaires bien entendu dans les affaires non politiques. Le malheureux constat, c’est que notre justice est fortement gangrénée par la corruption si bien que certaines décisions judiciaires s’achètent ou s’obtiennent à prix d’argent. Nombre de Magistrats se recroquevillent derrière l’erreur judiciaire pour prendre volontairement des décisions de justice en violation flagrante de toutes les règles de droit.

J’ai, au nom des victimes des déchets toxiques, déposé devant le Président de la République, es qualité de premier Magistrat, des plaintes régulières contre un Président de la Chambre des Délits Économiques du Tribunal d’Abidjan et le Premier Président de la Cour d’Appel (une dame)du même lieu en 2016, ensuite, en 2019 contre un Juge (une dame)

dudit Tribunal et enfin, en 2021 contre quatre Magistrats de la Cour de Cassation pour violation de la loi dans des décisions rendues dans l’affaire relative au détournement des fonds alloués à notre indemnisation. Je saisis cette opportunité pour appeler l’attention du Président de la République sur le fait que lesdites plaintes, à notre connaissance, sont à ce jour restées sans aucune suite. Charles KOFFI, Président du RENADVIDET-CI ».

ledebativoirien.net

© 2021, redaction. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com