LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

Côte d’Ivoire-face aux fake news: des journalistes et blogueurs instruits sur le danger et outillés pour faire face avec le REPPRELCI LEDEBATIVOIRIEN.NET

Côte d’Ivoire-face aux fake news: des journalistes et blogueurs instruits sur le danger et outillés pour faire face

Un important séminaire de formation des professionnels de la presse en ligne sur les fake news et la cohésion sociale initié par le REPPRELCI  avec l’appui du PNUD, s’ouvre ce vendredi 9 juillet et ce jusqu’au dimanche 11 juillet 2020 à Grand située à quelques  kilomètres au sud d’Abidjan. A l’issue du séminaire, les participants devront détenir les rudiments nécessaires et un langage approprié pour une meilleure sensibilisation dans les médias en ligne et les réseaux sociaux  contre les fake news et les discours de haine.

Le 19 mai 2021 à Abidjan, un fait s’est produit. Invitant sur le coup, l’opinion  à faire face devant la portée des fake news, ou infox ou encore fausses nouvelles, sur les réseaux sociaux, comme facebook, tweeter et autres. C’est que, prétextant de la publication sur les réseaux sociaux d’un élément vidéo non daté, montrant des individus torturés par d’autres, dits à tort, être des Ivoiriens, des personnes ont molesté à Abidjan des ressortissants du Niger dans la matinée du mercredi 19 mai 2021. Ces violences ont fait un mort avec des biens saccagés et pillés.

Devant de tels  faits, le Réseau des Professionnels de la Presse en Ligne de Côte d’Ivoire (REPPRELCI), faîtière des médias numériques de Côte d’Ivoire avec l’appui technique et financier du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a décidé d’initier un séminaire de formation des professionnels de la presse en ligne de Côte d’Ivoire sur les fake news. Mais aussi à la cohésion sociale.

Car l’avènement des nouveaux systèmes d’informations notamment l’utilisation d’internet et des nouveaux supports digitaux a engendré de profondes mutations dans le secteur des nouveaux médias donnant naissance à plusieurs entreprises de presse en ligne en Côte d’Ivoire. Ce séminaire réunira donc, pendant trois jours, cinquante-trois participants et permettra de donner les rudiments et les éléments de langage aux journalistes et autres participants pour une sensibilisation réussie dans les médias en ligne et les réseaux sociaux contre les fake news et les discours de haine.

Lire aussi :  COTE D’IVOIRE :LA REVUE CONJOINTE ANNUELLE EDUCATION-FORMATION AU MENU D’UN ATELIER

Les questions portant sur le cadre juridique de l’usage des nouveaux médias/Responsabilité des médias numériques; la communication identitaire et non violente; le respect du code de déontologie et régulation des médias numériques; les défis de la désinformation (fake news) seront abordées. Ce qui permettra de mettre à la disposition des participants, des outils et mécanismes de vérification de fake news.

Côte d’Ivoire-face aux fake news: des journalistes et blogueurs instruits sur le danger et outillés pour faire face REPPRELCI LEDEBATIVOIRIEN.NETAu terme dudit séminaire, les participants auront  maîtrisé le cadre juridique des nouveaux médias en Côte d’Ivoire,  maîtrisé les outils et mécanismes de vérification des fake news ; maitrisé la communication non violente. Afin de  produire un contenu professionnel et attrayant ;et développer un réseau d’information efficace.

La signature d’une charte de bonne conduite et la mise en place du Comité monitoring de l’Observatoire des médias numériques de Côte d’Ivoire (OMENCI) seront les moments forts de ce séminaire. Dr Alfred Dan Moussa, DG de l’ISTC à l’ouverture traitera le thème central: ‘’Médias numériques et cohésion sociale’’.

ledebativoirien.net

© 2021, redaction. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com