LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

Sylvain Takoue écrit a ouattara pour la reconciliation avec bedie LEDEBATIVOIRIEN.NET

Côte d’Ivoire:«Le rapprochement des Présidents Ouattara et Bédié  est la voie du pragmatisme», selon l’écrivain Sylvain Takoué

Le Mouvement citoyen dénommé “Miradobed” (Millions d’Ivoiriens pour Réconcilier Ado et Bédié), annoncé il y a peu, est déjà à l’œuvre sur la scène nationale. D’autant plus que son initiateur et Président, l’écrivain Sylvain Takoué, n’entend pas rester les bras croisés face à ce qu’il considère comme étant un appel urgent pour la consolidation de la République.

« Nous avons mis sur ce pied ce mouvement citoyen pour rapprocher et réconcilier véritablement les Présidents Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié. Car c’est la voie du pragmatisme. Il n’y en a pas une autre qui vaille. C’est même un appel urgent pour consolider la République.

Car, une République, on la construit et on la consolide. Le pays est à la recherche du bonheur et de la sécurité de ses citoyens. De qui croyons-nous  voir venir cela, si ce n’est pas de celui qui détient la réalité du pouvoir d’Etat, c’est-à-dire le Président Alassane Ouattara ?

Or, il avait un allié des plus sûrs, le président Bédié. C’est ensemble qu’ils ont proposé cette République de stabilité sociopolitique et de réalisations d’infrastructures socio-économiques aux Ivoiriens. Nous pensons qu’il faut continuer pleinement dans ce bon sens, qui est le sens de la raison », a clarifié le Président du Miradobed, Sylvain Takoué. Selon qui, l’on gagnerait à ouvrir les yeux en Côte d’Ivoire pour voir que c’est ce chemin-là, celui de ce rapprochement Ouattara-Bédié, qui est le chemin viable.

« Nous sommes sûrs que, de son côté, le président Bédié comprend bien cela, cette nécessité. Car le président Bédié est, de nature, un homme pondéré et posé, pas brusque. Il sait ce que c’est qu’être un homme d’Etat. Son parcours politique et institutionnel le démontre bien, dans le passé. D’abord ambassadeur de la Côte d’Ivoire aux Etats-Unis, puis ministre de l’économie, puis président de l’Assemblée nationale, tout cela, sous le Président Houphouët-Boigny. Puis chef d’Etat intérimaire, au décès de celui-ci, et président élu, en 1995, sous la République. Il sait ce que veut dire la raison d’Etat. Nous sommes donc certains qu’il mesure à bon escient la portée de la main que lui tend l’actuel Président de la République.

Ce n’est rien d’autre que pour savoir maintenant marcher ensemble sur la voie qui conduit à la pleine modernisation de la Côte d’Ivoire », a précisé le président du Miradobed. Pour qui, le pays doit quitter le temps du remue-ménage et le contexte du temps perdu. Il s’en explique : « Il n’y a pas de relations humaines, ni d’alliances politiques parfaites. Il n’y a pas d’humains qui ne se trompent pas. Nous sommes, tous, perfectibles. On ne doit donc pas perdre de temps à de petites choses, à de petits problèmes de personnes et à s’y éterniser, quand on a un grand pays de rêve à construire. Et nous pensons bien que c’est ce que veut le Président Alassane Ouattara.

Nous pensons objectivement que des hommes d’Etat, de la dimension des Président Ouattara et Bédié, outillés de clairvoyance politique, doivent pouvoir, non pas se regarder en éternels ennemis, mais regarder sereinement ce qui prime pour le pays, et y travailler ensemble. Ils ont un autre miracle économique à accomplir ensemble. Un gros avantage les lie, leur affinité politique et idéologique. Ce qui compte, par-dessus tout, c’est qu’ils veulent la même chose pour la Côte d’Ivoire : ne pas la faire sombrer par des querelles intestines, mais la construire et la sculpter dans le marbre du développement ultramoderne, que veulent les Ivoiriens.

C’est pour cela que nous les rapprochons ». On le voit, le mouvement citoyen Miradobed est donc sur une lancée de remobilisation fraternelle autour du progrès socio-économique déjà amorcé dans le pays. Car, dira son président Sylvain Takoué, « Il n’y a plus de temps à perdre aux quolibets, quand, par la raison d’Etat, les deux Présidents Ouattara et Bédié peuvent reprendre ensemble le chemin que leur a tracé leur mentor commun, Houphouët-Boigny : le dialogue, arme des forts, et la construction socio-économique du pays. C’est ce pragmatisme là que vient promouvoir le Miradobed ».

Lire aussi :  sénatoriales ivoiriennes 2018 : ce sont 7000 électeurs attendus le 24 mars prochain

ledebativoirien.net

© 2021, redaction. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com