LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

Protection sociale des femmes : pourquoi la CNPS a décidé de s'engage aux côtés du FAFCI LEDEBATIVOIRIEN.NET

Protection sociale des femmes : pourquoi  la CNPS a décidé de s’engager aux côtés du FAFCI

 9 ans, ça se fête. Ayant débuté ses activités en décembre 2012, le Fonds d’Appui aux femmes de Côte d’Ivoire est un outil de développement né de l’engagement humanitaire de la première dame a célébré son 9ème  anniversaire le mardi 13 juillet 2021. Plusieurs femmes venues de toutes les régions du pays ont pris part à cet anniversaire aux côtés de Dominique Ouattara, première dame de Côte d’Ivoire. La CNPS aussi.

La directrice de cabinet, Yao Sylvie Patricia a précisé que le FAFCI compte 148 agences de micro-finances partenaires. Comme perspectives, le FAFCI envisage de continuer la mise en place de lignes de crédit au profit des micro-finances pour les femmes, augmenter le nombre de micro-finances partenaires dans tous les départements, créer de meilleures conditions d’exercice des activités des femmes, innover les actions du FAFCI par la protection sociale notamment avec la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps), Couverture Maladie Universelle (CMU)… Invité à cette cérémonie, la Cnps à travers son directeur général Charles Denis Kouassi a bien reçu cet appel et s’engage aux côtés du FAFCI pour assurer la protection sociale des femmes.

« L’œuvre de la première dame rentre dans le cadre du développement économique et social des femmes. Nous sommes la Cnps et donc du domaine de la protection sociale. Grâce au travail qui est donné à ces femmes à travers les prêts FAFCI, la Cnps viendra mettre une touche de sécurité sociale là-dessus pour que ces femmes qui non seulement ont déjà du travail auront un revenu en plus elles auront la sécurité sociale pour qu’on parle de travail décent en Côte d’Ivoire.

Et quand on parle de travail décent, on parle de développement économique et social. Voilà l’objet de la présence de la Cnps à cette cérémonie et nous profitons pour féliciter humblement la première dame, mais nous remercions également le président de la République qui a fait ce cadeau social à travers la mise en place du régime de protection sociale pour les travailleurs indépendants et le secteur informel dont les femmes et nous nous disposons aux côtés du FAFCI pour la sécurité sociale des femmes » a promis Charles Denis Kouassi.

Lire aussi :  Abobo-Covid-19-depuis son autoconfinement: Hamed Bakayoko sauve une vielle dame en détresse

Ford Raymond GUEI

ledebativoirien.net

© 2021, redaction. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com