LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

Urgent au RHDP-menace des militants : «2025, les cadres et ministres vont mettre la honte sur le président Alassane Ouattara-Ils ont oublié la longue marche et pénible...Ils se partagent tous les marchés. C’est vraiment triste! Quelle méchanceté! » SOUMAHORO LEDEBATIVOIRIEN.NET

Urgent au RHDP-menace des militants : «2025, les cadres et ministres vont mettre la honte sur le président Alassane Ouattara-Ils ont oublié la longue marche et pénible…Ils se partagent tous les marchés. C’est vraiment triste! Quelle méchanceté! »

Une petite colère qui enfle et qui va faire désastre ! Des vies humaines sacrifiées pour Dr Alassane Ouattara, tombées dans l’oubli du parti. Le chômage asphyxiant des militants, alors que  le cumul de postes sans partage des élus et nommés bât son plein. Le rançonnage dans le paiement des factures des militants entrepreneurs par des cadres du parti.

Toutes ces attitudes des cadres du RHDP ont fini par créer d’immenses frustrations au sein des militants dudit parti. Ledebativoirien.net échangeant  avec l’un des ‘‘rejetés’’ de militants a mesuré la dose colère. Il est membre d’une plateforme d’associations de soutien bien connue du fichier des mouvements de soutien du RHDP. Il a crevé l’abcès, jeudi 2 septembre 2021, fortifié par l’attitude immuable des barons et caciques du parti du président Alassane Ouattara vis-à-vis de la souffrance de ces combattants de la démocratie en Côte d’Ivoire.

Depuis le lancement des audits contre des directeurs généraux des sociétés d’État en Côte d’Ivoire, des voix s’élèvent de jour en jour au sein des militants du RHDP pour dénoncer l’attitude des cadres du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix. Une occasion pour certains militants de crier haut ce que plusieurs d’entre eux ruminent bas comme mécontentement à l’endroit des cadres du RHDP qui semblent s’éloigner de fort belle manière de leurs militants de base. Sans atermoiements, ce jeudi 2 septembre 2021, Mahmoud Sanogo, membre de la cellule de communication de la plateforme d’associations de soutien au RHDP dénommée «NOTRE DESTIN» dont le siège est à Abidjan-Yopougon, bien installé s’est montré très incisif. En fustigeant l’amnésie des cadres du RHDP depuis la prise du pouvoir d’État,  il se fait le porte-voix de tous ces  militants  oubliés par les cadres du parti baignant désormais dans  l’opulence.

Lire aussi :  Abidjan Scandaleux ! Silence total sur le fonds de souveraineté de 342,6 milliards F CFA : Où en est-on de la plainte du président Alassane Ouattara contre La Lettre du Continent ?

Mahmoud Sanogo, membre de la cellule de communication de la plateforme d'associations de soutien au RHDP dénommée «NOTRE DESTIN» dont le siège est à Abidjan-Yopougon LEDEBATIVOIRIEN.NET«Ils ont oublié la longue marche et pénible bataille…Je m’adresse aux cadres du RHDP» a-t-il lâché pour commencer son réquisitoire: «Êtes-vous méchants à ce point? Cela vous coûte quoi de partager avec les autres? Cela coûte quoi de créer des emplois pour les jeunes?». Mais attention dit, Mahmoud Sanogo, il tient à dissocier l’image du Chef de l’État ivoirien d’avec celle que présentent actuellement certains cadres du RHDP.

«Le bilan du Président Alassane Ouattara est propre et éloquent, c’est votre méchanceté qui fait que certains militants vous insultent aujourd’hui. Par votre méchanceté et votre mauvaise conduite vous avez frustré des militants» précise-t-il.

Il continue de dégager sa colère en rappelant le souvenir douloureux des ivoiriens martyrisés pour avoir adhéré au combat et aux idéaux d’Alassane Ouattara dans l’opposition. «Nos parents ont prié pour le président. Nos parents ont fait des sacrifices pour le président. Certains vieux et vieilles ont perdu la vie pour la cause du président Alassane Ouattara. Lors de la crise post électorale, les imams ont perdu la vie à cause du président. Des familles entières ont perdu la vie. Et vous les cadres aujourd’hui, vous jouissez de ce pouvoir sans penser aux gens qui ont souffert. J’ai une pensée pour l’imam de Port Bouët 2, ce quartier de la commune de Yopougon, qui a perdu la vie pendant cette crise, aujourd’hui personne ne regarde sa famille» regrette Mahmoud Sanogo.

Mahmoud Sanogo dénonce le cumul de postes sans partage adossé à la cupidité des cadres du RHDP et le rançonnage dans l’administration de certains militants entrepreneurs par ces cadres. «Certains cadres sont ministres, députés, maires. Ils occupent aussi des postes dans notre parti RHDP. D’autres envisagent le poste de conseiller régional bientôt. Pendant que nous avons des jeunes dynamiques qui ont des ambitions, ces jeunes sont ignorés. Pourquoi ? Depuis des décennies, c’est toujours les mêmes têtes qu’on voit. Nous avons plus de soixante ministres. Le président a donné un programme social pour une «Côte d’Ivoire Solidaire».

Mahmoud Sanogo, membre de la cellule de communication de la plateforme d'associations de soutien au RHDP dénommée «NOTRE DESTIN» dont le siège est à Abidjan-Yopougon LEDEBATIVOIRIEN.NETMais, on ne sent rien. Tout va mal. Car, les mêmes cadres et ministres ont crée des entreprises et ils se partagent tous les marchés. C’est vraiment triste! Quelle méchanceté! Ils te donnent un marché. Tu finis le travail avec tes propres moyens. Ils refusent de signer tes factures afin que tu puisses avoir ton argent, parce qu’ils te proposent forcément un pourcentage que tu trouves incorrect. Je connais des gens qui sont dans cette situation et qui ont des factures bloquées, depuis plus de 5 ans». Des révélations qui iront droit au Président Alassane Ouattara.

Lire aussi :  ABIDJAN-TRANSACTIONS FINANCIÈRES : LES BUREAUX DE CHANGE MANUEL SE CONFORME AUX NORMES

Au regard de toutes ces attitudes incomprises des cadres, les militants du RHDP, selon Mahmoud Sanogo, «commencent à perdre confiance en leurs dirigeants et par voie de conséquence, le pessimisme pour le maintien du pouvoir, au-délà de l’actuel mandature d’Alassane Ouattara, est de plus en plus perceptible chez les houphouëtistes. Franchement, je crains pour 2025 car les jeunes consciencieux ne se laisseront plus manipuler. Il faut un changement dès maintenant, si nous voulons vraiment aller loin. La campagne présidentielle 2020 était médiocre, au vu et au su des moyens suffisants qui ont été décaissés. Mais on a rien vu de bon.

Mahmoud Sanogo, membre de la cellule de communication de la plateforme d'associations de soutien au RHDP dénommée «NOTRE DESTIN» dont le siège est à Abidjan-Yopougon ET COLERE DES MILITANTS LEDEBATIVOIRIEN.NETPour avoir un simple tee-shirt, il fallait se réveiller tôt. Même le président n’était pas content. Mais bon! C’est comme ça, quand le parti est confié à un homme d’affaires. C’est toujours comme ça. Vraiment, nous voulons voir le président sortir par la grande porte. Mais, si les cadres ne se ressaisissent pas, ils risquent de mettre la honte sur le président Alassane Ouattara, bien qu’il ait un bilan propre». Une colère qui sonne comme avertissement. Le militant du RHDP, Mahmoud Sanogo dit avertir le RHDP en toute responsabilité.

H.KARA

Ledebativoirien.net

© 2021, redaction. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com