LE DEBAT IVOIRIEN

Parce que Nous avons tous le droit de reflechir

urgent-c’est une autre affaire d’arnaque à Abidjan: plus qu’un abus de confiance un président de syndicat de vendeur de véhicules d’occasion poursuivi LEDEBATIVOIRIEN.NET

urgent-une autre affaire d’arnaque à Abidjan: plus qu’un abus de confiance un président de syndicat et vendeur de véhicules d’occasion  poursuivi

Un abus de confiance, faux et usages de faux sur la vente d’un véhicule Ford Eco Sport, immatriculé 4HL dont la vente a été effectué. Pour la mutation, les documents ont-ils été falsifiés ? Un délit pénal, cette affaire impliquant Méité…

L’on  pourra aisément soutenir et même  affirmer que ce qui va suivre dans ces lignes fait partie entière de ces  histoires banales  comme  elles circulent  à Abidjan. Donc, faisant  partie du quotidien du faux et abus de confiance comme  elles pullulent aussi dans les bureaux d’enquêtes des commissariats de police, des postes de la gendarmerie nationale  et même sur  les bureaux des procureurs, dans  les tribunaux. Mais, elle pue simplement le pénale. Une affaire de vente de véhicule enregistré au nom d’un mineur, vendu à une autre personne. Comment ont-ils réussi cette prouesse de réaliser cette vente sans  procuration du parent? Que s’est-il passé au guichet automobile  à Quipux? Comment le vendeur à t-il réussi ? Découvrez et suivez cette affaire avec ledebativoirien.net…

Lui, il est vendeur de véhicules d’occasion bien connu dans le milieu, Meité Bakary. Elle, Danielle K. c’est sa victime. Et un troisième, qui se fait appeler honorable, titre abusif puisqu’il n’est ni député encore  moins sénateur en Côte d’Ivoire, mais suffisant. Il se nomme Aloboué Serge-Eric, il est le négociateur dans  l’affaire. Mais attention, appelez-le honorable, lui seul sait pourquoi. C’est qu’un  jour de novembre  2020, dame K. Danielle, empêtrée dans un souci, désire et décide de ventre son véhicule. Mais  avec le fruit de la vente de celui-ci, en acquérir un autre. Le véhicule est  de  marque FORD ECO  SPORT, immatriculé 4HL01 de couleur  blanche, enregistré au nom du fils mineur  A. Rub. G. de dame Danielle K.

C’est alors que par l’entremise de l’une de ses sœurs ayant une liaison avec un vendeur de véhicules d’occasion dans  la capitale économique  ivoirienne, la future victime prend attache l’homme en question. D’homme providentiel,  pouvant la sortir d’une situation difficile par la vente simple de son véhicule. Il franchira le pas de bourreau, un illusionniste. Il est bel et bien, responsable d’un Syndicat National des Importateurs et Vendeurs de Véhicules d’occasion en Côte d’Ivoire.

Cependant, il a suffisamment de tours sur son parking auto pour faire  piquer de crise, ses victimes. Il parait qu’il serait  un habitué des postes de  commissariats de  police,  on ne sait trop  pourquoi. Le président de syndicat de vendeurs de véhicules d’occasion dit vouloir prendre la défense des intérêts sociaux et économiques de ses membres. Est-ce, sur  l’autel des victimes de revendeurs ?

Lire aussi :  Urgent: Abidjan souffle le chaud et le froid et la CPI s’implique dans le retour de acquitté, Laurent Gbagbo

Le syndicaliste reçoit, le véhicule que la dame lui présente avec une valeur d’usine de 17 millions de FCFA, âgé à peine de 3 ans. Compteur  au kilométrage  impressionnant pour faire une bonne vente rapide. La discussion tourne autour de  10 millions pour la vente. Tout est bon. Mais, depuis la réception du véhicule plus de  nouvelles. Le vendeur ne répond plus  aux  appels de la commerçante,  propriétaire. Le 27 novembre 2020, par un message, elle lui rappelle qu’elle est en attente, au cas où un client se manifestait, elle s’attellera à produire une  procuration afin d’effectuer la mutation puisque le véhicule porte le nom de son fils, encore mineur. Sans ce document parental, pour  la mutation, impossible de réaliser la vente.

Elle reste sans  nouvelle, fin novembre, puis décembre 2020. début janvier  2021, pas toujours de nouvelles du vendeur, président  du syndicat. Elle décide de saisir  la police judiciaire et porte  plainte contre ABOU MEITÉ BAKARY pour abus de confiance, faux et usages de faux sur la vente d’un véhicule Ford Eco Sport, immatriculé 4HL dont la vente a été faite. Comment a-t-il procéder pour la mutation. Les documents ont-ils été falsifiés ?

A la police

urgent-c’est une autre affaire d’arnaque à Abidjan: plus qu’un abus de confiance un président de syndicat de vendeur de véhicules d’occasion  poursuivi

L’enquête policière entamée piétine. Il passe aux aveux devant  les  enquêteurs de la police judiciaire, mais  il présente sa cliente comme  une dame ayant perdu le nord. Quelle serait perturbée «et un peu folle». Et qu’elle lui aurait remis  un véhicule endommagé et de basse gamme à vendre. Mais les images présentées démontreront à l’officier de  police le contraire. Comment-a-t-il procéder pour la vente sans  procuration du parent ? Il est coincé.

La vendeuse réclame  réponse aux enquêteurs. Difficile de les obtenir. Elle saisit les services de Quipux, ce centre de gestion intégrée qui facilite toutes les procédures liées au traitement à l’édition et à la délivrance des documents administratifs du transport. Donc, de la mutation, ce processus du changement de l’identité du propriétaire pour y inscrire le nom du nouveau propriétaire.

Lire aussi :  urgent Mankono-disparition brusque du député élu Fofana Hassane: les populations entre explications irrationnelles et fatalistes-une bombe sociale à désamorcer

Et  pour y parvenir, il faut la production de la Carte grise (photocopie lisible et présentation de l’original) ; un document d’identification (photocopie lisible et présentation de l’original de la pièce d’identité en cours de validité pour la personne physique, registre de commerce et pièce d’identité en cours de validité du représentant légal pour la personne morale) du propriétaire du véhicule. Puis un Certificat de transfert de propriété (Contrat de cession légalisé par l’autorité compétente) ; puis un acte de justice au cas où la carte grise ne porte pas le nom du cédant.

Si toute cette documentation est fournie, un 1 jour, la mutation est faite. Faute de quoi, il sera difficile de  procéder à la vente du véhicule, qui porte  le nom d’un mineur. Et  pourtant, le véhicule marque Ford Eco  Sport, immatriculé 4HL01 a été vendu, par ce  président de syndicat

La propriétaire du véhicule saisit donc, Quipux, pour comprendre. Et là, les services confient que l’affaire étant  pénale, seule la réquisition de la police chargée de  l’enquête peut lui permettre de donner suite à cette demande.

Coincés, les enquêteurs de  la police judiciaire saisissent Quipux. Danielle devra  bien s’installer, car  de janvier 2021, à septembre 2021, les  informations en provenance de Quipux courent au rythme d’une majestueuse tortue qui traverse l’autoroute à vive allure. Elle veut savoir, comment est-ce possible, sans qu’elle n’ait délivré aucun des documents exigés par Quipux  pour  la mutation, celle-ci a été faite ?

Le  31 mai 2021, elle décide  de saisir  directement  le  Procureur de  la République près le Tribunal de première instance d’Abidjan pour le même motif de la plainte devant la police judiciaire. Le  15 juin 2021 un Soit Transmis N°335292 du Parquet d’Abidjan est délivré. Suivra, le  28 juin 2021, une convocation de la Police des Enquêtes  Criminelles pour Méité Bakary.

Il s’exécute et se présente  à nouveau devant les enquêteurs et  promet le remboursement de la somme due. Dans  un premier temps de 10 million, il promet 7 millions pour cette vente réalisée à l’insu du propriétaire. Finalement après l’intervention du négociateur (l’honorable) auprès de dame Danielle K., la somme de 5 millions de FCFA est convenue. Cependant, avec cette somme pourra-t-elle acquérir  un nouveau véhicule et faire face  au besoin qui l’a contrainte  à la vente de son véhicule ? Elle fera bon gré contre mauvaise fortune.

Lire aussi :  Le Covid-19-Danho Paulin invisible:  comment la crise sanitaire ruine le monde du sport

Elle s’engage  sur la bonne foi du syndicaliste de vendeur d’un remboursement en une seule tranche. Elle sera, depuis lors embarquée dans  un labyrinthe pour rentrée en possession de cet argent. Même la  police ne parvient à localiser le syndicaliste afin de  le contraindre  à satisfaire l’infortunée de vendeuse.

Ce qu’en dit Méité, le vendeur

Approchés par ledebativoirien.net, en juillet 2021, Méité Bakary  et  le négociateur Aloboué Serge-Eric (l’honorable), promettent un règlement rapide. De la poudre aux yeux ! Il ressort qu’un proche du ministre de la Défense  Ouattara Birahima dit Photocopie, à qui Méité Bakary s’est confié pour l’aider à étouffer l’affaire lui aurait conseillé simplement de s’acquitter complètement des sommes dues à sa victime.

Sentant l’étau se resserrer sur lui, le syndicaliste, s’exécute avec les  versements, le 4 aout 2021 d’1  million de FCFA, puis d’1.5 million FCFA le 6 août 2021. Donc 2.5 million FCFA. Plus rien, après. Interpellé, le syndicaliste du secteur de vente de  véhicules d’occasion soutiendra que son épouse venant de  lui donner un nouveau bébé, il réfléchit.

Dame Danielle K. aura purement été victime d’abus de confiance, faux et usages de faux sur la vente d’un véhicule Ford Eco Sport, immatriculé 4HL au nom d’un mineur sous la garde de ses parents, dont la vente a été effectuée, mais comment est-ce possible? Seul, le responsable du Syndicat National des Importateurs et Vendeurs de Véhicules d’Occasion en Côte d’Ivoire, pour répondre. L’affaire est pendante aux Enquêtes Criminelles de la Police ivoirienne.

GRACE  OZHYLLY

ledebativoirien.net

© 2021, redaction. All rights reserved.

This site is protected by wp-copyrightpro.com