Site icon LE DEBAT IVOIRIEN

Côte d’Ivoire-armes légères: les points focaux régions du  Rasalao formés au Contrôle démocratique du secteur de la sécurité

Du lundi 30 au 2 septembre 2021, à Bonoua, le Réseau d’action sur les armes légères en Afrique, section Côte d’Ivoire (RASALAO-CI), dans le cadre de son projet intitulé : « Renforcement des compétences et des capacités du RASALAO-CI en matière de contrôle démocratique du secteur de la sécurité en Côte d’Ivoire, tenant compte du genre », tient un atelier de formation de ses membres basés à l’intérieur du pays. Ce projet bénéficie d’un financement de l’Union Européenne à travers LIANE 2, sur une période de douze mois.

A l’ouverture dudit atelier, en présence des autoritaires administratives, politiques et sécuritaires de la ville de Bonoua, le mardi 31 août 2021, N’Tayé Aka Victorien, président du Rasalao-Ci, s’est réjoui de la mobilisation de qualité des invitées, des invités, des participantes et participants venusdes 31 régions et du district de Yamoussoukro, composants les points focaux régionaux et des structures membres.

« Ce projet est innovateur en ce sens qu’il vient donner les outils aux membres de notre Réseau pour apporter une contribution significative à la mise en œuvre d’une gouvernance inclusive du secteur de la sécurité en Côte d’Ivoire. Et ce, à travers notre contribution à l’élaboration des politiques publiques sécuritaires, à la mise en œuvre de ces politiques publiques aux côtés de l’Etat et ses démembrements, et au suivi-évaluation desdites politiques » a indiqué  le président du Rasalao-Ci, partageant la vision nouvelle de son Réseau qui cadre avec le projet.  Cette vision est de «faire du Rasalao-Ci, un Réseau dynamique, professionnel et engagé», indique le président.

Le Secrétaire Exécutif de la Commission nationale de lutte contre la prolifération et la circulation illicite des armes légères et de petit calibre, Marie Fatim Diomande Meïté a félicité le Rasalao-Ci et s’est satisfaite de la qualité des modules qui seront dispensés à cette formation. Les membres du Rasalao-Ci, les participantes et participants, ont été invités à jouer leur rôle aux côtés de l’Etat et au sein des communautés à la sortie de cet atelier en vue de contribuer à la bonne gouvernance du secteur de la sécurité en Côte d’ Ivoire, avec une implication du genre.

Le Commissaire principal de police de Bonoua Gbato Gérard, représentant du Sous-préfet, présidant ladite cérémonie, a invité les participants à être des relais auprès des communautés afin d’aider l’Etat dans sa lutte contre la prolifération et la circulation illicite des armes légères et de petit calibre en Côte d’Ivoire.

SerCom RASALAO-CI

ledebativoirien.net

© 2021, redaction. All rights reserved.

Quitter la version mobile