Site icon LE DEBAT IVOIRIEN

Transformation du Cacao ivoirien: Cargill s’offre la plus grande usine de broyage en Afrique l’expansion de son usine

Après avoir investi 100 millions de dollars, Cargill achève l’expansion de son usine de transformation de cacao en Côte d’Ivoire. En reconnaissance de cette réalisation d’envergure, Patrick Achi, premier ministre, chef du gouvernement a procédé à son inauguration le mardi 2 novembre 2021. L’expansion de l’usine a été motivée par un accord signé en avril 2017 avec le gouvernement de Côte d’Ivoire, et s’inscrit dans l’objectif du pays d’accroître l’industrialisation du secteur du cacao. En outre, elle répond à la demande croissante de produits de cacao et de chocolat de Cargill et aux efforts de l’entreprise pour créer des agro-industries locales durables dans les pays producteurs du cacao.

«Le cacao constitue la première culture de rente de la Côte d’Ivoire et représente 40% des recettes d’exportation nationales. En plus, il contribue à hauteur de 20% du produit intérieur brut (PIB),et mobilise près de 2 millions de producteurs », a déclaré Patrick Achi. Selon le premier ministre ivoirien, la transformation locale demeure insuffisante tout comme la captation des valeurs ajoutées. « La Côte d’Ivoire vise la transformation de toute sa production à l’horizon 2030 et le secteur doit toujours se rappeler que les 5 à 6% des 105 milliards de dollars américains créés annuellement dans le monde par cette filière sont captés par nos entreprises et nos pays », ajoute-t-il

Pour le président du groupe Cargill cocoa, l’expansion de l’usine fait d’elle la plus grande usine de broyage de fèves de cacao au monde et génère déjà 700 emplois. Le groupe Cargill selon son président s’engage à améliorer les conditions de vie des paysans, c’est pourquoi, elle va investir 13 millions de dollars au profit de ceux-ci. Souleymane Diarassouba, ministre du Commerce et de l’industrie a dit que l’achèvement de cet important projet est la matérialisation de la vision du gouvernement ivoirien à la transformation structurelle de son économie. Il faut savoir que cette usine portera sa capacité de transformation à plus de 170.000 tonnes de fèves de cacao avant de saluer le groupe Cargill pour ses investissements colossaux au service du développement industriel de la Côte d’Ivoire. Notons que le projet qui a duré cinq a été conduit par un expert ivoirien, Yao Bi, pur produit de l’Institut Polytechnique Felix Houphouët Boigny de Yamoussoukro.                                                                           

FORD RAYMOND GUEI

LedebatIvoirien.net

© 2021, redaction. All rights reserved.

Quitter la version mobile