Urgent-Eglise du christianisme céleste-procès : Le procureur Blanchit KANON LUC : «Aucune charge ne peut être retenue contre lui»

5 min read
71 / 100

 

Le verdict du procès intenté contre le Vénérable Supérieur Evangéliste, KANON Luc, sera connu le mardi 28 mars 2023.

 

La petite salle d’audience du Tribunal de première instance d’Abidjan Plateau a vu comparaître, le mardi 7 février 2023, le président du Comité Directeur National (CDN) et Chef de l’Eglise du Christianisme Céleste Diocèse de Côte d’Ivoire, le Vénérable Supérieur Evangéliste Kanon Luc.

Urgent-Eglise du christianisme céleste-procès : Le procureur Blanchit KANON LUC : «Aucune charge ne peut être retenue contre lui» LEDEBATIVOIRIEN.NETIl est poursuivi pour les ‘‘faits d’usurpation de titre, faux et usage de faux, trouble à l’ordre public, diffamation et injures publiques’’ suite à une procédure initiée par un comité dit intérimaire, représenté par les supérieurs évangélistes, N’guessan Frédéric et Djondé Gnihan Pierre, qui a saisi le parquet.

Assistées de leurs avocats, les différentes parties se sont succédé à la barre au cours d’un procès qui aura duré quelques heures. Le procureur, au cours de son réquisitoire, a fait remarquer que les faits pour lesquels le vénérable supérieur évangéliste KANON Luc comparait à la barre ne sont pas établis. Indiquant «qu’aucune charge ne peut être retenue contre lui».

Le procureur, se référant aux dispositions du code de procédure pénale, a souligné qu’il n’y a pas d’usurpation parce que le mis en cause dispose de tous les papiers qui le portent à exercer cette fonction de président du Comité Directeur National et Chef du Diocèse de l’Eglise du christianisme céleste de Côte d’Ivoire.

Urgent-Eglise du christianisme céleste-procès : Le procureur Blanchit KANON LUC : «Aucune charge ne peut être retenue contre lui» LEDEBATIVOIRIEN.NETIl a également relevé qu’aucun trouble à l’ordre public n’a été constaté par le parquet ou aucun fait de ce genre n’a été porté à sa connaissance. De même que les faits de faux et usage de faux ne sont pas avérés. Aussi, a-t-il clos le réquisitoire en se rapportant à la sagesse du tribunal. Le président du tribunal a mis l’affaire en délibéré pour le 28 mars 2023.

Il faut rappeler que cette audience a été précédée de différentes plaintes aussi bien à la gendarmerie, à la police qu’au ministère d’Etat, ministère de la Défense, par les membres de ce comité intérimaire.

D’abord le 19 décembre, le président du Comité directeur national a été convoqué à la brigade de recherches où il a été entendu, puis, il s’est retrouvé, le 20 décembre 2022 devant le juge de référés aux fins que lui soit annoncée l’interdiction d’une réunion qu’il avait décidé d’organiser le 21 décembre.(NDLR : la réunion n question s’est tenue à la date indiquée au siège du diocèse, Abobo-Abidjan, à la paroisse Saint Gabriel,  paroisse mère).

Urgent-Eglise du christianisme céleste-procès : Le procureur Blanchit KANON LUC : «Aucune charge ne peut être retenue contre lui» LEDEBATIVOIRIEN.NETLa plainte devant le juge n’ayant pas prospéré, c’est à la préfecture de police que le comité intérimaire conduit le vénérable supérieur évangéliste pour y être entendu. Puis après, ce fut l’étape du ministère d’Etat, ministère de la Défense où Kanon Luc a été également entendu. Le VSE KANON LUC est le président de l’Union des Eglises Révélées d’Afrique-UERA.

LIRE aussi:https://www.ledebativoirien.net/2022/05/exclusif-cote-divoire-le-rev-kanon-luc-chef-du-diocese-demonte-de-faux-documents-emis-par-des-ivoiriens-au-nom-du-pasteur-de-leglise-celeste-emmanuel-oshoffa-ils-repondront-dev/

 

L’IMPERIEUSE PAIX A L’EGLISE DU CHRISTIANISME CELESTE DE COTE D’IVOIRE !.

Des guides religieux prêts à s’empoigner n’eût été l’intervention de personnes présentes en plein temple de Thémis. Précisément, à la salle des pas perdus du tribunal d’Abidjan Plateau, devant la petite salle d’audience d’où ils venaient de sortir. Une scène inimaginable, impensable à laquelle il a été donné d’assister.

Urgent-Eglise du christianisme céleste-procès : Le procureur Blanchit KANON LUC : «Aucune charge ne peut être retenue contre lui» LEDEBATIVOIRIEN.NETN’appréciant certainement pas l’issue du procès qui se dessine avec le réquisitoire du procureur, le supérieur évangéliste, N’guessan Frédéric, se trouvant juste derrière le vénérable supérieur évangéliste Kanon Luc, à la sortie de la salle d’audience, traite ce dernier de «menteur et voleur ». « Qui est menteur? » Rétorque Kanon Luc. En réponse, N’guessan Frédéric fonce tout droit sur lui quand s’interposent une dame et un homme, témoins de la scène.

 Qu’aurait-il fait ? Nul ne saurait le présager. Il a seulement fait remarquer à son adversaire qu’il a de la chance. Devant l’agent de police venu appeler au calme, parce que d’autres procès ont cours, N’guessan Frédéric soutient qu’il est 4è dan de karaté et qu’il aurait terrassé Kanon Luc s’il n’y avait pas eu ces interventions. Non sans le traiter de menteur, de voleur et de laveur d’assiettes.

Au moment où les Ivoiriens sont exhortés à s’inscrire dans l’élan de la paix imprimé à la Côte d’Ivoire par le Président Alassane Ouattara, les différentes religions, notamment l’Eglise du Christianisme céleste doit donner l’exemple. Elle doit mettre fin à ces crises récurrentes. Il est temps que les fils et filles de l’Eglise du Christianisme Céleste Diocèse de Côte d’Ivoire se retrouvent, se rassemblent dans une seule entité comme l’a souhaité son prophète fondateur, Samuel Biléou Joseph Oshoffa.

Urgent-Eglise du christianisme céleste-procès : Le procureur Blanchit KANON LUC : «Aucune charge ne peut être retenue contre lui» LEDEBATIVOIRIEN.NETEt éviter surtout d’importer en Côte d’Ivoire, les querelles de leadership que se livrent des personnes voulant à tous les prix se faire passer pour pasteur mondial. La paix à l’Eglise du christianisme céleste est possible. Elle doit donc se faire en Côte d’Ivoire pour permettre à cette église de contribuer à la réalisation d’écoles, de centres de santé et bien d’autres infrastructures comme on en voit avec certaines églises dans ce pays.

 

LEDEBATIVOIRIEN.NET

Avec A. Coulibaly & Fréderic Koffi

In Le  jour plus N° 5039 du jeudi 9 février 2023

© 2023, redaction. All rights reserved.

Du même auteur