18è journée de la militante musulmane : Fatim Bamba une Femme de foi et de conviction

2 min read
61 / 100

C’est en ce début mois, exactement dans la matinée du 1er  novembre 2023, au centre ivoiro Korean que madame Fatim Bamba, Maire de la commune d’Anyama est venue soutenir la 18è  Journée de la Militante Musulmane. Elle a  été choisie comme marraine de la prestigieuse association musulmane qui prône des valeurs d’insertion socioprofessionnelle pour la jeune femme musulmane.

Créée depuis 1972, cette grande institution est née à l’initiative des jeunes musulmans de Bouaké et du lycée technique de Cocody. Elle vient  en appui d’un besoin des jeunes musulmans de trouver un cadre compatible pouvant leur permettre d’avoir une double casquette : croyant et étudiant, pour prôner l’excellence et l’intégration des jeunes dans leurs milieux de vie.

maire anyama

Aussi,  madame le Maire est-elle venue dans sa qualité de marraine de cette 18è édition mais, avant tout comme un modèle de leadership et de foi pour ces jeunes femmes qui ont trouvé en elle un modèle et n exemple capable de leur apporter des valeurs solides du croyant, elle est avant tout, une femme d’impact, en mesure de servir d’exemple à   toutes  les femmes.

Pour cette musulmane pratiquante qui ne rate aucune occasion d’accompagner et de défendre plusieurs causes sociales, cette journée a été l’occasion pour elle  de remercier les jeunes et le comité du choix de sa personne mais, en outre, d’encourager les jeunes femmes dans leurs défis sociétale « d’être des musulmanes épanouie et de réussir leur cursus scolaire ».

Tout de blanc vêtue, le premier magistrat de la commune d’Anyama avec son voile entourant son visage madame le Maire s’est souvenu de ses années d’études entre Abidjan et Dabou avec la compagnie de cette jeunesse dynamique qu’elle décide d’appuyer.

Ledebativoirien.net

Céline M’BOUKOU

© 2023, redaction. All rights reserved.

Du même auteur