Inédit-le combat pour la Science Afrique: à l’ouverture d’une Agence du Groupe Santé Diamana à Koumassi, le biomédecin-chercheur ivoirien appelle le  soutien des Etats  africains

4 min read

 

Avec  un Doctorat Honoris Causa décerné par Cypress International Institute University du Texas, une reconnaissance mondiale de ses travaux de recherches biomédicales, le chercheur en Sciences médicinales, le Docteur Jean-Yves Diamana passe  à une autre phase de ses activités de recherches. La structuration et codification de la médecine traditionnelle en Afrique. Il appelle au soutien des Etats pour la Science Afrique.

DR DIAMANA BIOMEDECIN CHRCEUR ET LA SCIENCE AFRIQUE1«Il faut allier la médecine traditionnelle avec des instruments et des outils conventionnels. Que les acteurs de la médecine africaine sachent  interpréter les résultats. C’est ce que je veux faire  avec  la Science Afrique, pour que, une fois arrivé dans  un pays africain, qu’on sache localiser celui qui traite tel ou tel mal, parce que ses  résultats  ont été probants et certifiés. Il faut rendre effective, la Science Afrique… », déclare avec certitude, le biomédecin chercheur ivoirien jean-Yves Diamana. Il précise bien son action.

«L’Afrique est assez riche. Je vais demander de  l’aide et je vais engager une tournée panafricaine pour, la Science Afrique. J’irai à Niamey, Monrovia, Accra, Dakar, Libreville Kinshasa, Addis-Abeba, Pretoria, Kinshasa, N’djamena etc. partout sur le continent, parler de la Science Afrique.

Pour ce faire, je vais écumer les villages, les hameaux, villes, pour voir des gens  qui sont à même, à partir de  la médecine naturelle, de mettre en place  un protocole et les aider pour une terminologie scientifique», déclare celui qui a été nommé Directeur Médical de l’African Tourist Board, le Conseil Africain du Tourisme, par son président Chairman Ncube. Celui-ci guéri de la covid-19 (variante sudafricaine le plus dangereuse),  suite à la prise de la solution BJ12 du groupe Santé Diamana, en reconnaissance décide de l’accompagner dans  ses recherches biomédicales et Sciences médicinales africaines.

Il regrette, voire, dénonce l’absence d’appui à la recherche en Afrique  par les dirigeants. Mais il croit en connaitre quelques raisons.  «Si la situation des chercheurs est ainsi, sans soutien, c’est du fait de la dépendance de nos pays. A 30 ans, vous avez le diabète, jusqu’à 70 ans, est-ce que vous savez combien d’argent vous avez  injecté dans l’industrie (du business) pharmaceutique ? Est-ce que vous savez  les propriétaires de l’industrie pharmaceutique ? Est-ce que vous savez de quoi est constituée l’économie occidentale ?

Est-ce que vous croyez que nos Etats d’Afrique ne sont pas imbus de ces réalités ? Est-ce que vous savez que nos décideurs ivoiriens ne savaient pas que Goudé de Magic Système a fait un an sans jouer? Et qu’il faisait de l’hypertension, et malgré qu’il prenait ses cachets à vie et que ses reins étaient bousillés et qu’il avait l’insuffisance rénale? Et qu’il y a un type, Dr Diamana qui a empêché ses funérailles comme malheureusement pour l’artiste Dj Arfat…?

Exclusif-Abidjan-le biomédecin Diamana a présenté son DOCTORAT décerné par Cypress International Institute University du Texas: «Le couronnement d’un travail exercé avec abnégation et détermination, sans peur» LEDEBATIVOIRIEN.NETNous espérons que le temps n’a pas encore sonné pour que le gouvernement nous accorde un soutien financier pour nos recherches dont les résultants  probants sauvent des vies de nos concitoyens africains et toute l’humanité. Nous en avons besoin, les soutiens financiers, car les recherches coutent très chers…». Le chercheur biomédecin Diamana croit fermement  qu’une solution viendra : « Nous nous étions interrogé, hier, pourquoi ? Mais nous comprenons que la réponse se trouve dans la délivrance politique de l’Afrique…Certainement qu’un patient guéri va nous aider. Et j’espère que je n’aurai pas un hommage  à titre posthume. Il faut encourager les initiatives en Afrique».

Le biomédecin chercheur ne manque d’insister qu’aucune maladie n’est incurable. Il croit en la  biomedecine, cette Science qui allie les plantes et les outils conventionnels de la science médicale…Il en veut pour preuves, les guérisons opérées par le Groupe Diamana Santé, devant l’échec de la médecine conventionnelle face à des maladies dites incurables. « Nous avons découverts des solutions qui sauvent des vies, grâce  à nos recherches. Mais nous avons besoins de soutiens financiers pour poursuivre notre mission…», plaide, Dr Diamana-Biomédecin Chercheur.

Le Groupe Diamana Santé  a ouvert une agence  à Koumassi  dans sa politique de  proximité avec  la population, depuis le samedi 20 novembre2021, après celles de Yopougon, Cocody 2 plateaux et Riviera Palmeraie.

Ledebativoirien.net

H.MAKRE

© 2021, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur