Music-Africa Jamming Festival à Yopougon s’internationalise:  le 1er  adjoint Issifou Coulibaly promet une implication conséquente de la municipalité aux organisateurs

3 min read
  1.  Africa Jamming Festival à Yopougon s’internationalise:  le 1er  adjoint Issifou Coulibaly promet une implication conséquente de la municipalité aux organisateurs  LEDEBATIVOIRIEN.NET

La commune de Yopougon a vibré, le lundi 1er  novembre 2021 aux sons des décibels des performances artistiques des différents musiciens instrumentistes : bassistes, pianistes, guitaristes, batteurs, etc. Un grand plaisir que  les  participants à la 5è édition de l’Africa Jamming Festival n’ont pas boudé. Au nombre des invités prestiges à ce meeting de stars d’instruments musicaux, Issifou Coulibaly, 1er  adjoint au Maire de la commune de Yopougon pour apprécier le spectacle, organisé au centre socio-culturel à Niangon sud.

Ils sont venus de tous les horizons de l’Afrique,  les musiciens qui font la gloire des artistes-chanteurs dans les studios d’enregistrement et sur les scènes de spectacles en live. Xavier Gueï et ses amis ont voulu rehausser l’image de la 5è édition de l’Africa Jamming Festival par la présence des autorités municipales de Yopougon. L’invité de marque pour cette 5è édition était, bel et bien, Issifou Coulibaly, 1er  adjoint au Maire de la commune de Yopougon. Outre, le soutien de la Mairie aux organisateurs dudit festival, l’ambassadeur Issifou Coulibaly a tenu à être présent pour vivre l’évènement avec ces jeunes musiciens pétris talents.

«Nous remercions les autorités municipales pour le coup de pouce qu’elles nous ont apporté pour cette 5è édition de l’Africa Jamming Festival. Un festival qui vient mettre en lumière le talent intrinsèque des musiciens sans artistes-chanteurs sur la scène. Il faut le dire, les musiciens sont ceux là qui font les artistes-chanteurs dans l’ombre mais ils ne sont pas suffisamment reconnus pour leur talent. Ce sont les artistes-chanteurs qui glanent toujours les lauriers. Alors, ce festival se veut un lieu d’expression du talent de ces musiciens afin qu’ils décrochent à leur tour des contrats avec des promoteurs au niveau national et international et qu’ils soient reconnus comme des musiciens professionnels», explique David Tayorault, le parrain artistique de l’Africa Jamming Festival depuis 2016.

festival musique afrique1Séduit par le talent des jeunes musiciens, en majorité, à cette édition de l’Africa Jamming Festival, Issifou Coulibaly a été convaincu par la qualité du spectacle offert cet après midi au centre socio-culturel de Yopougon-niangon sud. «Je suis très heureux d’être là ce soir avec vous à l’Africa Jamming Festival. Nous avons pour habitude de voir les artistes chanteurs qui ont du succès. Mais c’est grâce aux musiciens comme vous que ces artistes sont connus à travers le monde. La preuve, l’album “1er Gaou » de Magic System, c’est David Tayorault qui l’a arrangé. David Tayorault a fait ses premiers pas dans le show biz comme musicien au sein du groupe Woya. Aujourd’hui, il est devenu un grand musicien qui façonne des artistes-chanteurs. Pour ce que nous venons de voir ce soir comme talents de ces jeunes musiciens, la Mairie s’engage dorénavant à soutenir davantage l’Africa Jamming Festival pour la prochaine édition», a promis Issifou Coulibaly.

L’Africa Jamming Festival se déroule chaque année à Yopougon depuis 2016. Le festival est à sa 5è édition sous la direction de son commissaire général Xavier Gueï. Et pour cette édition, des musiciens sont venus de partout dans le monde pour prendre part à la fête.

H.KARA

Ledebativoirien.net

© 2021, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur