Penser la ville africaine du futur: le projet Akwaba City inspire un colloque international à Abidjan en octobre 2022

3 min read
58 / 100

Un colloque international sur la problématique de la ville nouvelle en Afrique dans le contexte de la mondialisation est annoncé en Côte d’Ivoire, du 27 au 29 d’octobre 2022. «Penser la ville africaine du futur pour panser la ville africaine d’aujourd’hui comme une opportunité pour les universitaires de faire des propositions aux dirigeants en vue d’une meilleure prise en compte de la politique d’urbanisation des villes…».   VILLES AFRICAINES1

Voici le fil conducteur dudit colloque, comme annoncé, vendredi 27 mai 2022 à l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody par le Professeur André Kamaté, président du comité d’organisation du colloque.

Le président de la République du Sénégal, Macky Sall, initiateur de la ville nouvelle Diamniadio est annoncé comme l’invité d’honneur du colloque. Huit  (8) axes de communication sont retenus avec les thèmes suivants : ‘‘Villes africaines et urbanisme colonial’’ ; ‘‘villes et imaginaires africains’’ ; ‘‘ villes du futur, architecture, urbanisme et mobilité urbaine’’ ; ‘‘ville nouvelle et question sécuritaire’’ ; ‘‘ cités nouvelles, cohésion sociale et développement socio-économique’’ ; ‘‘ville nouvelles et action culturelle’’ ; ‘‘villes  nouvelles, TIC et créations numériques’’ ; ‘‘ villes nouvelles et changement climatique’’.

« Cependant, toute autre communication peut être acceptée si elle porte une réflexion sur la question des villes nouvelles, non prises en compte dans les axes indiqués. Les communications seront faites en français et en anglais », indique,  Pr André Kamaté, président du comité d’organisation du colloque.

VILLES AFRICAINES12«C’est le projet Akwaba City qui a inspiré l’organisation de ce colloque. C’est pourquoi, je félicite monsieur Touré Ahmed Boua, PDG de l’entreprise Sophia et promoteur «d’Akwaba city, ville du futur» qui a accepté d’apporter son soutien à cette initiative », ajoute le Professeur Ballo Zié, président de l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody et président du comité scientifique du colloque.

À l’initiative du Laboratoire des sciences de la communication, des arts et de la culture de l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan, ce colloque entend plancher sur la problématique des villes nouvelles en Afrique dans le contexte de la mondialisation. Avec  une  population mondiale qui s’accroît à grande vitesse.

Le promoteur du projet ‘‘Akwaba City’’, Touré Ahmed Bouah, se satisfait de l’organisation d’un tel colloque qui réfléchira à l’importante cette  problématique  de  l’urbanisation des Etats africains. Car selon lui, d’ici à 2030, 60% de la population mondiale se retrouvera dans les milieux urbains.  «C’est la ville qui offre l’emploi, c’est la ville qui offre l’habitation, c’est la ville qui offre le loisir. La ville est donc un élément important dans la promotion humaine. Ce colloque d’octobre prochain abordera tous les aspects devant permettre la construction d’une ville nouvelle.

VILLES AFRICAINES124L’université est donc un levier sur lequel les gouvernants et décideurs peuvent s’appuyer pour exploiter l’opportunité qu’est la promotion des villes nouvelles. Je suis heureux qu’au-delà des hommes d’affaires que nous sommes, une institution s’approprie cette problématique pour l’analyser dans toutes ses dimensions afin de nous permettre d’avancer sur cette question », indique le patron de Sophia Immobilier, avec  le projet Akwaba City.

Les enseignants, les chercheurs et les intellectuels africains à des propositions de communication en vue de réfléchir sur la problématique des villes nouvelles. Leurs communications et contributions sont attendues, au plus tard, le 31 juillet 2022.

Ledebativoirien.net

H. Makré

© 2022 – 2023, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur