Abidjan-Sophie Gooré (PDG) aux  ivoiriennes: «Arrêtons de pleurer, mettons-nous au travail dès maintenant pour donner une autre image de la femme ivoirienne »  

2 min read
60 / 100

 

Sophie Gooré 18 associations de femmes

«Arrêtons de pleurer, mettons-nous au travail dès maintenant pour donner une autre image de la femme africaine et singulièrement de la femme ivoirienne.

goore louNous en sommes capables ensemble», a déclaré la femme d’affaires résidant Londres et présidente de l’ONG «Femmes entreprenantes» et «Chaînes de Mambré» l’anglaise d’origine ivoirienne dame Sophie Gooré Ange, le jeudi 21 juillet 2022 à la rencontre de dix-huit (18) associations et fédérations féminines de la commune de Yopougon.

La président Sophie Gooré dit avoir initiée la séance de travail au quartier Micao de Yopougon en vue de regrouper ces associations et fédérations en une plateforme. A travers une conférence elle a partagé ses expériences personnelles avec toutes ces organisations à l’effet d’explorer des pistes de solutions, aux difficultés et attentes qui lui ont été présentés.

goore lou112Sophie Gooré ne manquera pas d’exhorter toutes ces braves femmes  à un esprit d’entrepreneuriat afin de tourner la page de la pauvreté féminine en Côte d’Ivoire. Arrêtons de pleurer ; mettons-nous au travail dès maintenant », lance cette femme leader d’entreprises dans la sensibilisation de ses compatriotes ivoiriennes.

Selon elle, il faut mettre fin aux activités individuelles, informelles très peu lucratives pour embrasser une plateforme, formelle des femmes entreprenantes afin de bénéficier de plus de lisibilité, dans leurs activités auprès des institutions d’accompagnement de projets à forte rentabilité. Du commerce à l’artisanat en passant par l’agriculture, elle encourage les femmes ivoiriennes à monter au  front économiques comme leurs homologues Nigérianes, Indiennes et autres.

goore lou11Satisfaites d’avoir trouvé enfin  un appui, les femmes des dix-huit associations et fédérations féminines de la commune de Yopougon ont affirmé leur adhésion à cette future plateforme. La porte-parole, Mme Okou, remerciera Sophie Gooré, pour sa bataille pour la femme libre, prospère et digne. En disant être prêtes pour débuter les activités de ladite plateforme au dernier trimestre de cette année 2022.

ledebativoirien.net

Grace Ozhylly

© 2022 – 2024, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur