Côte d’Ivoire-cohésion sociale à Ferkessédougou-Dr Konimi du PNCS aux femmes du Tchologo : « Nous ne pouvons rien réussir sans votre implication »

3 min read
68 / 100

 

PNCS-Ferkessédougou situé 570 km d’Abidjan au Nord de la Côte d’Ivoire. ‘’Nous ne pouvons rien faire, nous ne pouvons rien réussir sans votre implication, vous les femmes »,

Côte d’Ivoire-cohésion sociale à Ferkessédougou-Dr Konilmi (PNCS) aux femmes du Tchologo : « Nous ne pouvons rien réussir sans votre implication » ledebativoirien.net  a lancé à l’ensemble des femmes de la région du Tcholo, le le weekend du 12 mai 2023, Dr Théodore Konimi, directeur général du Programme national de cohésion sociale (PNCS). Sensibilisant à ‘’la cohésion sociale et l’autonomisation de la femme’’, il s’exprimait dans  le cadre d’une invitation au lancement des activités du Réseau des coopératives agricoles féminines de la région du Tchologo (RECAFERT).

Cette rencontre a été présidée par Sory Jean Pierre, Préfet de région du Tchologo, Préfet du Département de Ferkessédougou, en présence des autorités administratives de la région dont le représentant du Maire de Ferkessédougou, des 2ème  et 3ème  Vice-présidents de la région du Tchologo, représentants le Président de la région , le ministre d’Etat, ministre de la Défense, Téné Birahima Ouattara.

Côte d’Ivoire-cohésion sociale à Ferkessédougou-Dr Konilmi (PNCS) aux femmes du Tchologo : « Nous ne pouvons rien réussir sans votre implication » ledebativoirien.net« Répondant à votre invitation, je suis venu vous mettre en mission pour gagner la bataille de la cohésion sociale. Impliquez-vous vraiment et intégralement dans tous les défis auxquels nous sommes confrontés ici’’, a ainsi appelé Dr Théodore Komini. Remerciant les organisatrices pour  l’initiative qui associe l’image de son institution à l’événement qui, selon lui, œuvre au rassemblement pour le vivre-ensemble, il a exhorté les femmes à leur implication dans tous les défis de la région du Tchologo pour le retour à la stabilité de la zone septentrionale de la Côte d’Ivoire. Afin de parvenir au développement.

Ce sont les défis sécuritaires, les défis liés à la paix, les défis liés à la cohésion sociale, les défis liés à l’autonomisation de la femme, parce que l’autonomisation de la femme c’est aussi le socle du développement d’un pays. Le président Ouattara, insiste au renforcement des capacités des organisations de femmes dans la dynamique de construction et de consolidation de la paix dans notre pays», a-t-il ajouté.

Un message pédagogique de du directeur  général du PNCS, Théodore Konimi a permis aux femmes de mieux s’instruire sur le poids qu’elles doivent exercer  dans la paix sociale durable.  Les participantes ont été également invitées à soutenir activement l’éducation des filles qui est une source d’autonomisation de la femme et de s’investir dans la cohésion sociale pour un retour effectif de la paix.

Côte d’Ivoire-cohésion sociale à Ferkessédougou-Dr Konilmi (PNCS) aux femmes du Tchologo : « Nous ne pouvons rien réussir sans votre implication » ledebativoirien.netSelon Dr Konimi, dans sa mission traditionnelle de travailler à la paix et la cohésion sociale, le PNCS déploiera bientôt des équipes pour une politique de proximité en allant à la rencontre des masses à travers, le  ‘’Cercle de paix’’, une approche terrain qui formera les femmes et les jeunes sur la cohésion sociale et la paix aux niveaux local et national.  Il s’agira de séries de rencontres qui serviront à réinstaurer la confiance et promouvoir l’échange entre tous à la faveur de solutions pour la prévention des conflits.

Ledebativoirien.net

© 2023, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur