Côte d’Ivoire-municipale 2023-les regrets des militants PDCI en crise à Yopougon : «Le ministre KKB a eu tort d’avoir eu raison très tôt »

5 min read
73 / 100

PDCI-Yohou Augustin Dia Houphouët met en difficultés le  parti de Bdéi en difficulté  à  Yopougon

Côte d’Ivoire-municipale 2023-les regrets des militants PDCI en crise à Yopougon : «Le ministre KKB a eu tort d'avoir eu raison très tôt » ledebativoirien.net

PDCI à Yopougon-Le choix controversé du député Yohou Augustin Dia Houphouët comme candidat du parti de président Bédié  pour l’élection municipale du 2 septembre 2023n et la révocation de deux délégués communaux ainsi que les nominations de leurs remplaçants respectifs, ont été dénoncés  par les responsables de la délégation dudit parti dans cette commune. Devant cette crise  interne, des militants  n’ont pas manqué d’indiquer : «Le ministre KKB a eu tort d’avoir eu raison très tôt.»

Gnagne Agnero Jean Claude, membre du bureau politique et président de section, a dépeint ce mardi 23 mai 2023, une situation qui ne plaira pas au président Bédié  concernant la délégation communale du PDCI-RDA à Yopougon. Avec  la révocation de deux délégués, Kouakou Juvenal de PK 17-Gesco et Kouassi Léo de Niangon-Cité verte, par le candidat, Gnagne Agnero Jean Claude exigeant leur réhabilitation dans les bref délais a eu une  pensée pour le ministre Kouadio Konan Bertin qu’il a selon ses aveux, contribué à vilipender et traiter de « soldat perdu ». Le  ministre a été le  président la  jeunesse du PDCI, mais a pris des distances avec cette formation politique, aujourd’hui.

Côte d’Ivoire-municipale 2023-les regrets des militants PDCI en crise à Yopougon : «Le ministre KKB a eu tort d'avoir eu raison très tôt » ledebativoirien.net«Au regard de toutes ces malveillances, ces mains noires qui sont en train de fragiliser le PDCI-RDA en posant des actions malsaines à l’insu du président Bédié, je voudrais profiter de cette occasion pour me confesser à vos micros. Nous comprenons maintenant les frustrations au sein du parti.

En réalité, le ministre KKB a eu tort d’avoir eu raison très tôt. Ce, quand il disait que le PDCI c’est l’ordre qui mange ses enfants, pour dire que le mérite des anciens qui ont travaillé et qui se saignent pour le parti n’est pas reconnu », a-t-il déclaré et de lancer un  ultimatum.

«D’ici deux semaines, au cas où notre requête quant à la réhabilitation des deux délégués débarqués ne trouverait pas d’oreilles attentives, nous prévoyons dore et déjà un acte 2 de cette conférence de presse. Nous  lancerons « La révolution du palais ».

Il s’agira  de faire des révélations plus fracassantes pour mettre à nu beaucoup d’autres choses cachées et faire sortir le PDCI de sa léthargie à l’échelle nationale même. Nous ne quitterons pas le bateau pour aller dans un autre parti parce qu’il est en train de tanguer. C’est plutôt un PDCI bis que nous allons créer au pire des cas », annonce tout de même  Gnagne Agnero, avec  à ses côtés,  Blesson Christophe, membre du bureau politique et secrétaire général de section à Niangon ; Yao Gones Janvier Anderson, président JPDCI de la délégation Toit Rouge déchu et Kouakou Nadia, présidente de l’UFPDCI de Niangon-Cité verte.

Côte d’Ivoire-municipale 2023-les regrets des militants PDCI en crise à Yopougon : «Le ministre KKB a eu tort d'avoir eu raison très tôt » ledebativoirien.net«Le fait d’avoir fait confiance à l’honorable Augustin Dia Houphouët pour porter la candidature du PDCI à la prochaine élection municipale de Yopougon est très contesté. Cela crée des problèmes entre les militants de la commune.

Des quatre personnalités qui ont candidaté, la plupart des gens s’attendaient à ce que la direction écoute la base pour choisir la députée Euphrasie N’guessan Yao, qui est par ailleurs déléguée de Yopougon-Centre. Un choix qui aurait été perçu comme la récompense du mérite de tous les anciens qui ont contribué à l’enracinement du parti septuagénaire dans cette commune », dénonce-t-il.

Selon le délégué communal Gnagne,  depuis 25 ans, « c’est-à-dire, depuis l’ère des philanthropes ou mécènes comme Doukouré Moustapha, cette dame utilise les bénéfices de sa pharmacie pour survenir aux besoins sociaux-sanitaires des militants de son parti. Après les départs de Doukouré Moustapha et Djédjé Bagnon, Euphrasie N’guessan a été nommé avec une mission d’atténuer ou d’éteindre les ardeurs de dissidence qui prévalaient au sein des délégations communales. Mission  qu’elle a réussi de fort belle manière.

En prenant les choses à bras le corps Euphrasie N’guessan a mis tous les délégués d’accord et un cadre de concertation avait été créé chez notre doyen Aka Elie. C’est avec eux tous leur argent que nous sillonnons la commune pour créer et installer les comités de base et sections.

Côte d’Ivoire-municipale 2023-les regrets des militants PDCI en crise à Yopougon : «Le ministre KKB a eu tort d'avoir eu raison très tôt » ledebativoirien.netRaison pour laquelle, ils auraient dû être réellement consultés ou écoutés pour faire un choix judicieux que celui de Dia Houphouët qui a atterri à Yopougon il y a à peine deux ans de cela », déclare celui qui  porte la colère des  militants  opposés au choix de celui  qui  portera les couleurs  du  PDCI aux municipales  à Yopougon  face au candidats du PPA-CI et celui du RHDP.

«Nous avons demandé des comptes au président Bédié par rapport à ce choix de complaisance. Il nous a donné une explication évasive qui nous maintient dans notre mécontentement. Sans lui tenu rigueur dans la mesure où c’est notre père à tous, nous allons prendre notre responsabilité parce que ce choix créera beaucoup plus de problèmes qu’il n’en résoudra ». Le président du parti, Henri  Konan Bédié est attendue  à Yopougon sur  l’ambiance au sein  parti fondé par Félix Houphouët-Boigny et ses compagnons des  indépendances.

Ledebativoirien.net

GRACE OZHYLLY

© 2023, redaction. All rights reserved.

Du même auteur