Côte d’Ivoire-Projet Benkadi : les vertus de l’engrais compost révélées

3 min read
56 / 100

Projet Benkadi-La convention de la société civile ivoirienne (CSCI) de famille des agriculteurs-relais avec à leur tête Mahamadou Kouma PCA, ont tenu un atelier de formation sur la gestion durable des terres et l’utilisation du compost pour la mise en œuvre du projet Benkadi, jeudi 06 juillet 2023 à l’hôtel Fondi Yamoussoukro. L’objectif est de renforcer leurs connaissances sur la gestion durable des terres dans la perspective de l’utilisation du compost qu’ils ont fabriqué avec l’aide de l’Anader pour ce projet.

Projet Benkadi lesdebativoirien.netLe compost est l’engrais naturel ayant des vertus qui permettent de résister aux effets néfastes des changements climatiques. Selon Dr Francis Yao, Agronome, Chercheur au Centre national de recherche agronomique (CNRA) et expert-formateur, le compos permet de bien nourrir la terre agricole et d’avoir une bonne production. Il permet donc d’augmenter les revenus des paysans, contrairement à l’engrais chimique qui finit par appauvrir la terre et les récoltes. A l’en croire,  »le compost a des vertus qui permettent de résister aux effets néfastes des changements climatiques sur l’agriculture ».

Cette formation de deux jours des agriculteurs-relais va permettre aux participants d’aller à leur tour, former les agricultrices dans 29 villages. Mahamadou Kouma, président du conseil d’administration du CSCI, a insisté sur l’importance du projet et sa mise en œuvre.  »En nous engageant pour un plaidoyer visant le changement de pratiques en matière d’agriculture, nous visons la préservation des aires protégées. Si la terre est fertile et les récoltes bonnes, les paysannes et les paysans vivant aux abords des parcs nationaux ne seront pas tentés d’agresser ces parcs.

Les parcs sont un rempart pour faire face aux effets néfastes des changements climatiques. Aujourd’hui, ce sont les parcs nationaux qui constituent l’essentiel du couvert forestier ivoirien. C’est ce qui justifie que la CSCI se soit engagée sur cette voie ».  Il a ensuite recommandé aux participants de relayer l’information auprès des autres agriculteurs.  ‘‘Une fois que vous retournerez dans vos villages, vous aurez à partager la même formation avec les agriculteurs et les agricultrices. Vous êtes venus apprendre pour que cela profite à tout le monde chez vous ». A t il insisté. Rappelons que la CSCI à travers ce  projet Benkadi a déjà formé 816 agriculteurs dans 29 villages riverains des parcs nationaux, dans 15 régions de Côte d’Ivoire en 2022. Ce qui a produit un total de 5 tonnes de compost.

Ledebativoirien.net

Horty Ziga

 

© 2023, redaction. All rights reserved.

Du même auteur