Côte d’Ivoire-Entretien avec ADOM Dié Guillaume candidat du PDCI aux municipales du 2 septembre 2023 à d’Abengourou : « Nous allons faire de grandes choses »

8 min read
63 / 100

 

ADOM DIE GUILLAUME candidat du PDCI-Rda à l’élection municipale du 2 septembre 2023 à Abengourou reçoit l’équipe de ledebativoirien. Il déroule son projet de société pour  les  municipales 2023.

Côte d’Ivoire-Entretien avec ADOM DIE GUILLAUME candidat du PDCI-Rda à l'élection municipale du 2 septembre 2023 à d'Abengourou : « Nous allons faire de grandes choses » ledebativoirien.net

LE DEBATIVOIRIEN: Le pays est frappé par le deuil du président du PDCI -Rda, Henri Konan Bédié. Quel commentaire ?

ADOM DIE GUILLAUME : Écoutez, pour la Côte d’Ivoire c’est une grande perte. Le Président Bédié était un grand homme d’État, qui a succédé au président Félix Houphouët-Boigny. Et pour que le président Houphouët-Boigny, fasse un choix en-là personne du Président Henri Konan Bédié. C’est qu’il connaissait l’homme et, c’est ce que tout au long de sa vie politique nous avons pu remarquer. Je pense aujourd’hui que, ce deuil qui frappe tous les partis politiques, est à mon sens au même niveau. C’était un grand homme d’État, un homme qui a servi la Côte d’Ivoire.

Il a aimé son pays, et c’est un véritable exemple pour nous et par rapport à sa mémoire, nous devons cultiver et mettre de plus en avant toutes les valeurs d’humanisme toutes cette parce que partir diriger un État, subir un coup d’État, revenir à la tête de son parti, conduire ce partir jusqu’àujourhui. C’est une grande forme de résilience, pour pouvoir s’adapter à tous les contextes, toujours dans le sens de vouloir servir son pays.

Côte d’Ivoire-Entretien avec ADOM DIE GUILLAUME candidat du PDCI-Rda à l'élection municipale du 2 septembre 2023 à d'Abengourou : « Nous allons faire de grandes choses » ledebativoirien.net Nous devons honorer sa mémoire, et le plus beau geste que nous pouvons, c’est de faire en sorte d’honorer ce vœu qu’il a voulu de nous mettre à la tête, de nous demander d’être candidat pour les prochaines élections municipales que  nous gagnons cette ville-là, à sa mémoire. Voilà ce que je pouvais dire pour ce grand homme qui nous a quittés. Et que nous demandons au bon Dieu de l’accueillir auprès de lui, il le mérite amplement, le mérite de la Côte d’Ivoire qu’il a servi avec abnégation.

 

Vous êtes candidat dans la commune d’Abengourou comme candidat PDCI -Rda. Qu’est-ce qui motive cette candidature ?

ADOM DIE GUILLAUME : Avant de parler de ma candidature, je voudrais présenter toutes ma gratitude au président Bédié, qui a porté son choix sur ma personne pour être candidat à la commune d’Abengourou. Pour toutes ma carrière professionnel, aujourd’hui j’ai choisis de venir servir Abengourou, servir mes parents.

Apporter à Abengourou l’expérience que j’ai vécue au niveau administratif, puisque j’ai eu la chance d’être à la fonction publique au moment où le Président Houphouët-Boigny était là. Après avec le président Bédié. Cette expérience-là, je veux la mettre au service de ma population. J’ai eu la chance aussi de travailler en tant que privé. Comprendre tout ce qui est recherche de résultats, je l’ai vécue aussi. Aujourd’hui entant que chef d’entreprise je veux apporter cette expérience-là, surtout aux jeunes, et aux femmes.

J’ai pour moi, cette chance d’avoir été déjà pendant dix ans dans le conseil municipal conduit par Aimé Amoakon Kouakou Banga. Donc ensemble  que nous allons œuvrer pour le développement d’Abengourou. Disons que c’est une continuité. De grands efforts ont été faits depuis dix ans. Notamment au niveau scolaire, au niveau de la santé, au niveau des infrastructures routières, tout ce qui est sécurité à travers les feux tricolores et tout. Des efforts ont été faits. De grands travaux ont été faits. Il reste aujourd’hui à continuer et à réorienter maintenant ces cinq dernières prochaines années en direction des jeunes et des jeunes femmes,  l’investissement. Nous sommes dans l’année de la jeunesse, et je pense que cette volonté de l’État de Côte d’Ivoire de mettre tout en œuvre pour que la jeunesse puisse trouver sa voix doit être traduite en acte.

Côte d’Ivoire-Entretien avec ADOM DIE GUILLAUME candidat du PDCI-Rda à l'élection municipale du 2 septembre 2023 à d'Abengourou : « Nous allons faire de grandes choses » ledebativoirien.net Que la jeunesse puisse trouver sa voix, c’est mon leitmotiv dans les cinq prochaines années. Donc, c’est ça qui me pousse véritablement à aller dans cette campagne-là, pour pouvoir mettre en œuvre des programmes de vision pour les jeunes et pour les femmes. Parce-que je veux donner du travail, offrir du travail aux jeunes, leur permettre de rentrer l’économie. Qui dit rentrer dans l’économie, c’est participer à la création d’entreprises. C’est ce qui va permettre à la mairie d’avoir de nouvelles taxes, de nouveaux revenus pour toujours continuer le social. Voilà, donc, c’est l’économie d’abord, et le social après.

 

Quels sont vos rapports avec la population ?

ADG : Depuis deux ans que je me suis inscrit dans cette volonté de conquérir la mairie d’Abengourou, j’ai eu la chance de faire le tour de toute la commune ; de voir et de toucher du doigt toutes les activités économiques, de voir les différentes cibles de voir qu’est-ce que je peux leurs apporter. Donc, c’est dans ce sens-là, que je m’en vais.

Au niveau des jeunes c’est l’entrepreneuriat. Mon vœu le plus cher c’est que, Abengourou devienne une terre d’entrepreneurs de  jeunes et de femmes. Pour l’autonomisation des femmes,  j’ai vu que les femmes d’Abengourou, étaient engagées, elles étaient braves, elles étaient volontaires. Donc maintenant, il faut les accompagner par les différents types de mécanismes, et c’est ce que nous sommes en train de faire actuellement. Nous allons le développer une fois arrivé à la tête de la commune d’Abengourou.

Vous avez été reçu par vos parents à la cour Royale. Un mot sur cette réception ?

ADG : Oui effectivement j’ai été reçu par mes parents à la cour Royale parce qu’il était important dans cette volonté d’aller conquérir la mairie d’Abengourou, que je présente mon projet et ma vision à nos parents. Disons que ça été une belle rencontre et j’ai vu que mes parents étaient dans le même sens que moi. La volonté de cohésion au niveau de la famille, et qu’elle puisse contribuer au développement d’Abengourou.

Côte d’Ivoire-Entretien avec ADOM DIE GUILLAUME candidat du PDCI-Rda à l'élection municipale du 2 septembre 2023 à d'Abengourou : « Nous allons faire de grandes choses » ledebativoirien.netDonc, nous sommes dans la même orientation, et je me suis engagé auprès d’eux de garder cette cohésion. Même si, c’est mon petit frère qui est mon adversaire, mais garder cette fraternité au sein de la famille. Et je dis, je mets moi toujours la famille devant. C’est cette famille-là, qui est le garant, la stabilité d’Abengourou à travers le Royaume de l’Indénié. Donc, je garderai ce cap-là. Faire en sorte que nous continuons à jouer notre rôle et que nous puissions apporter le développement à cette ville-là.

 

Qu’avez-vous pour l’automatisation des femmes et de la jeunesse ?

Pour moi, les femmes en grande majorité au niveau d’Abengourou sont braves et engagées pour  leur épanouissement. L’expérience que j’ai vécue depuis deux ans me montrer que, nous qui sommes les élus on voit toujours grand pour l’autonomisation, alors que les femmes ont des idées. Elles ont des orientations qui sont plus simples que ce que nous voyons. Donc j’ai pris tout ça en compte et ensemble avec les différentes associations de femmes on est en train de mettre en place des programmes, qui vont être mis en œuvre une fois que nous allons accéder à  la mairie.

J’ai plus confiance aux femmes, qu’aux jeunes. Parce qu’elles ont des structures bien organisées et sur lesquelles on peut se baser pour  faire de grandes choses. Au niveau des jeunes, c’est l’entrepreneuriat. Donc j’ai une orientation, première pour les jeunes, c’est au niveau de la commande publique. C’est-à-dire que, je vais pouvoir orienter au moins la réglementation dite 30% du budget de la commune qui doit aller à la direction de la population et les entrepreneurs de la ville.

Mais, mon objectif, c’est arriver à 65%, que la commande publique aille en direction des jeunes. Donc les former pour qu’ils puissent participer justement à la commande publique. D’autres part aussi on veut pouvoir attirer les entreprises à Abengourou pour que ces jeunes-là puissent avoir des emplois pour ceux qui veulent aller travailler et surtout aussi les accompagner, dans le cadre des concours, et tout pour qu’au niveau de l’État, ils puissent aussi trouver du travail.

Côte d’Ivoire-Entretien avec ADOM DIE GUILLAUME candidat du PDCI-Rda à l'élection municipale du 2 septembre 2023 à d'Abengourou : « Nous allons faire de grandes choses » ledebativoirien.netNous sommes au terme de notre entretien, que dites-vous  aux électeurs et à la population?

ADOM DIE GUILLAUME : Ce que je peux vous dire comme mot de fin, c’est que nous avons une vision pour Abengourou, tant pour les jeunes que pour les femmes. Et cela afin d’amélioration le cadre de vie d’Abengourou. Et je crois véritablement avec l’équipe que j’ai, le nouveau conseil sera un Conseil le plus large possible.

Avec les différentes communautés, les grandes familles, les communautés religieuses, nous mettrons en place une vraie cohésion, pour que nous arrivons à ce développement. Je crois que si nous arrivons, nous allons faire de grandes choses pour Abengourou. Je vous remercie.

Ledebativoirien.net

Tano OP

© 2023, redaction. All rights reserved.

Du même auteur