Côte d’Ivoire-zones de fragilité du Nord : un programme en faveur des jeunes avec  un dispositif robuste pour faire barrage aux extrémismes

4 min read
63 / 100

zones de fragilité du Nord-Le programme mis en œuvre dans le Nord du pays a pour but de renforcer la résilience des populations. 1050 jeunes (525 femmes et 525 hommes) y compris les personnes en situation de handicap vont bénéficier d’emplois salariés d’ici 2024. Il est financé par le Fonds International de Développement Agricole (FIDA).

Côte d’Ivoire-zones de fragilité du Nord : un programme en faveur des jeunes ledebativoirien.net

L’insertion professionnelle et l’emploi des jeunes est un volet important du Programme de lutte contre la fragilité dans les zones frontalières du Nord qui a été lancé le 22 janvier 2022 à Tougbo (Bounkani). Cette composante vise à renforcer la résilience économique et sociale des populations du nord confrontées aux risques d’attaques terroristes.

Offrir des opportunités, prévenir les frustrations en dégageant l’horizon et en consolidant les aspirations des jeunes à une vie meilleure. Le programme spécial en faveur des jeunes du Nord vise à rendre les jeunes du Nord insensibles aux discours de haine et de violences et sourds aux sirènes djihadistes. Ce programme couvre six régions : la Bagoué, le Bounkani, le Folon, le Kabadougou, le Poro et le Tchologo.

Côte d’Ivoire-zones de fragilité du Nord : un programme en faveur des jeunes ledebativoirien.net

A Korhogo, Djénéba Koné a participé aux Travaux à haute intensité de main d’œuvre (Thimo). Après 6 mois, la jeune femme vend désormais des draps. Derrière son stock, elle nous montre fièrement le box qu’elle a fait confectionner et qui lui servira de local pour exposer sa marchandise. « Grâce au Programme spécial en faveur des jeunes du Nord, je ne suis plus obligée de tendre la main pour subvenir à mes besoins », indique la jeune femme.

Samuel Yéo, lui aussi, fait partie des bénéficiaires. Ce jeune qui possède une ferme porcine à Ouaragnéné, dans le département de Korhogo est un bel exemple. Il a bénéficié d’un financement d’un million de FCFA. Cet accompagnement lui a permis de passer de 20 à 70 bêtes. Chaque mois, il vend une dizaine de têtes entre 150000 à 200000 FCFA. En plus de sa ferme, le jeune homme a ouvert deux espaces gastronomiques où on mijote la viande de porc à des clients ravis. A 30 ans, Samuel Yéo regarde l’avenir avec sérénité. Il sait la filière porcine porteuse et lui a déjà le plan de développement de son business bien arrêté.

Côte d’Ivoire-zones de fragilité du Nord : un programme en faveur des jeunes ledebativoirien.net

Maimouna Nango Coulibaly, après avoir fait de nombreux petits commerces, a décidé d’apprendre les métiers du froid. Selon elle, la formation par apprentissage permet de redonner espoir à de nombreux jeunes livrés à eux-mêmes et proies faciles pour les recruteurs terroristes.

Dans la Région du Poro, 4942 jeunes ont été effectivement pris en charge par les différents dispositifs du Programme spécial. Ils sont 3582 dans le Bounkani, 2347 dans le Folon, 4595 dans le Kabadougou, 4730 dans la Bagoué et 3696 dans le Tchologo.

Fin 2022, ce sont 23 892 hommes et femmes qui ont été pris en charge sur l’ensemble des dispositifs, soit un taux de réalisation de 104%.

Pour 2023, ce sont 30 680 bénéficiaires qui seront pris en charge sur l’ensemble des dispositifs pour un budget de 12,3 milliards de FCFA. Tous ces acquis seront renforcés avec le Programme jeunesse du Gouvernement (PJGouv 2023-2024) qui permettra d’offrir des opportunités et de toucher près d’1,5 million de jeunes pour matérialiser la promesse du Chef de l’Etat qui a décrété 2023, année de la jeunesse.

Côte d’Ivoire-zones de fragilité du Nord : un programme en faveur des jeunes ledebativoirien.net

Le programme est composé de plusieurs dispositifs (Travaux à haute intensité de main d’œuvre, Formation de reconversion et de requalification, Activités génératrices de revenus, Micro et petites entreprises, Subvention aux acteurs du secteur informel, Volontaires communautaires, Associations villageoises d’épargne et de crédit) qui se conjuguent pour renforcer la résilience des jeunes.

Dans cette lutte, le gouvernement est soutenu par les partenaires au développement. On peut citer, entre autres, le projet transfrontalier « Renforcer la gouvernance des zones frontalières pour consolider la cohésion sociale et prévenir les conflits »,

financé par le Fonds des Nations Unies pour la consolidation de la paix à hauteur de 2,4 milliards de FCFA et le programme spécial pour les jeunes dénommé « ProAgro YOUTH : Appui aux pôles intégrés de création d’emplois décents agricoles en Côte d’Ivoire », conçu par l’Organisation internationale du Travail (OIT).

Côte d’Ivoire-zones de fragilité du Nord : un programme en faveur des jeunes ledebativoirien.net

Le ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’Insertion professionnelle et du Service civique, Mamadou Touré, échange régulièrement avec les responsables des Agences du système des Nations Unies afin d’assurer la cohérence et le caractère intégré de toutes les interventions.

Partout, le gouvernement ivoirien déploie des actions fortes pour offrir aux jeunes les meilleures perspectives.

LEDEBATIVOIRIEN.NET-avec  CICG

© 2023, redaction. All rights reserved.

Du même auteur