Côte d’Ivoire : 6 enfants sont décédés d’un mal mystérieux  à Niangban-Djebonoua et une trentaine d’évacués au CHU de Bouaké

3 min read
52 / 100

Niangban, village au centre de la Côte d’Ivoire situé à 15 km de Djébonouan enregistre le décès de 6 enfants frappés d’un malaise mystérieux suivi de la mort.  

6 enfants morts à Niangban village S/P du Djébonouan ledebativoirien.net

Les corps qui chauffent, signe d’une forte fièvre, puis déclenchement d’une forte  diarrhée, s’en suit des  vomissements, et la suite est fatale. La scène surprenante et tragique  s’est produite, ce dimanche 17 septembre 2023 dans  le village de Niangban Sous-préfecture de Djebonoua a appris ledebativoirien.net des populations sur place.

Saisis de la situation, le Sous-préfet et le Commandant de Brigade de gendarmerie de Djebonoua se sont rendus dans le village en compagnie des autorités sanitaires du district de Bouaké, après les premiers décès. Ils chrchent à saisir la gravité de la situiation et surtout l’origine du mal subit qui emporte les victimes.

ENFANT

« C’est ce matin qu’un maman a constaté que  son enfant chauffe, puis il a fait la diarrhée et vomis, on l’a transporté  à  l’infirmerie. Mais à l’infirmerie, ont dit  qu’on ne pouvait pas le soigner au village, ils l’ont évacué à Bouaké, mais il est décédé. Puis  un autre enfant a fait les mêmes symptômes, il est aussi décédé en route pour Bouaké. Nous ne savons  pas ce que c’est » explique Kouassi N’da Yao Frimin, président de la jeunesse du village.

 Selon un bilan partiel rendu par l’infirmière qui a suivi les différents cas Mme Malango Flora,l’âge des enfants victimes varie entre 1 et 12 ans . Elle note aussi que les enfants victimes  ont été testés positifs au paludisme, présentant des signes de fièvre hyperthermique suivie de diarrhées. « Tous les 4 enfants décédés à Niangban ont présenté les mêmes symptômes, à savoir une fièvre hyperthermique suivie de diarrhées ».

D2CES22

« Nous enregistrons ici 4 morts et une trentaine de personnes évacuées à Bouaké, dont 4 cas graves, y compris un adulte », souligne Konan Kouadio Théodore, agent de santé communautaire.

Ce sont  donc  6 enfants âgés de 1 à 12 ans qui sont décédés d’un mal mystérieux à Niangban Sous-préfecture de Djebonoua. Une trentaine d’habitants de Niangban ont également été admis en urgence au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Bouaké avec des symptômes similaires, des sources sanitaires. Certainement  que  ce  lundi 18 septembre 2023, le ministère de la santé déplacera une  mission d’enquête dans le village.

Ledebativoirien.net

© 2023, redaction. All rights reserved.

Du même auteur