60 ans après les Jeux d’Abidjan : le stade Félix Houphouët-Boigny « Félicia » rénové va accueillir une autre fête du foot africain

3 min read
61 / 100

Une infrastructure sportive de haut niveau et a fière allure

Anciennement baptisé stade Géo André, le mythique stade du Plateau porte, depuis 1964, le nom du père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, Félix Houphouët-Boigny. Le stade Félix Houphouët-Boigny a fait peau neuve en 2023, car certaines parties du stade souffraient d’un entretien inadéquat, ajoutée à la capacité d’accueil la future CAN. Bâtie sur une superficie de 5,43 hectares, cette infrastructure sportive de très haut niveau vient transformer qualitativement l’environnement du Plateau.

stade houphouertboigny 1

En 1964, afin d’organiser les Jeux d’Abidjan, le stade, anciennement appelé Stade Géo André, prend le nom du président Félix Houphouët-Boigny et subit une restauration. Progressivement, appelé couramment le « Félicia » par le public sportif ivoirien, le stade Félix Houphouët-Boigny s’impose comme le stade national, celui des clubs de la capitale économique  ivoirienne : ASEC Mimosas, de l’Africa Sports, du Stade d’Abidjan, du Stella Club et de l’Équipe Ivoirienne de football.

Mais, le ‘‘Félicia’’ bien que rénové perdra son statut de stade national au profit du Stade olympique Ebimpé à Anyama. En 1984, avec le Stade de la Paix de Bouaké, le Stade Houphouët-Boigny a accueilli la Coupe d’Afrique des nations de football. En 2024 il accueillera une autre compétition de football continental.

D’un coût estimé à plus de 65 milliards FCFA, la mise à niveau de ce stade contribue à créer de nombreux emplois au profit des jeunes. Ce nouvel ouvrage est constitué, entre autres, d’une salle de presse, d’une salle de contrôle antidopage, d’une salle VIP, d’une salle de soin, de bureaux d’arbitres, d’une salle de massage, de quatre vestiaires et d’un écran vidéo de 16,50 mètres sur 5,70 mètres, etc.

stade houphouertboigny

La rénovation de cet ouvrage historique s’inscrit dans le cadre de la construction, l’équipement et la réhabilitation des infrastructures sportives devant abriter la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN 2023).  

Les Ivoiriens sont  unanimes pour soutenir que  les autorités ont engagé ces travaux de modernisation des installations sportives pour offrir une CAN de qualité au public sportif.

La rénovation de ce complexe sportif est la matérialisation d’une politique volontariste du gouvernement de renouveler les infrastructures aux fins de relever l’écosystème sportif. Selon la population, le football étant un sport populaire, bâtir des infrastructures de très haut niveau pour l’y pratiquer  suscitera un dynamisme de l’activité sportive mais aussi le rayonnement de la Côte d’ivoire.

La qualité et la beauté de cette infrastructure n’est plus à démontrer, notent  tous les passants non loin de cet édifice.

stade Félix Houphouët-Boigny et la CAN 2023 Ledebativoirien.net

Une infrastructure impressionnante qui reste  une véritable attraction. Elle comprend toutes les commodités pour la bonne organisation d’un événement sportif d’envergure tel que la CAN 2023, soutiennent  les Ivoiriennes pressés de vivre cette fête du football.

Le « Félicia » fait partie des six stades retenus pour abriter les matchs de la CAN 2023 et accueillera, à ce titre, les compétitions de la Poule B.  La Côte d’Ivoire a réalisé un grand bond en avant sur le plan des infrastructures sportives constatent  les  ivoiriens.

Cet ouvrage, à l’instar des autres stades accueillera les manifestations sportives mais aussi les événements culturels, économiques, voire politiques.

LEDEBATIVOIRIEN.NET avec  CICG

© 2023, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur