Anyama en Octobre Rose:  Fatim Bamba et une armée Rose contre le cancer

4 min read
68 / 100

C’est le samedi 20 octobre 2023 à Anyama, toutes les générations de femmes ceux sont donné rendez-vous autour  de madame le Maire à la place de la mairie terrain Sotra. Il a été question  pour la maire Fatim Bamba, de battre le pavé contre le cancer du sein cette faucheuse silencieuse qui chaque année fait de milliers de victimes à travers le monde.

Octobre Rose à Anyama:  Fatim Bamba et une armée rose  marchent contre le cancer LEDEBATIVOIRIEN.NET

Il est de tradition depuis quelques années de se saisir du mois d’octobre comme une plateforme et un moment spécial pour sensibiliser encore et encore les femmes sur le risque du cancer du sein. Le cancer qui  fait des victimes lorsque le dépistage ne se fait pas.

C’est donc dans cette mouvance que le premier magistrat de la commune d’Anyama, madame Fatim Bamba en tant que femme, mère et Maire a tenu à prendre à bras le corps, ce combat, ô combien important et sensible dans cette partie de Côte d’ivoire.  

Le chef d’Etat  ivoirien Alassane Ouattara a décrété 2023, « année de la Femme et de la jeunesse ». Quoi de plus normal que ce sujet  conduit à une communication spéciale de la part de la première dame Dominique Ouattara et présidente de l’ONG « Children of Africa », qui engage toutes les femmes.

Octobre Rose à Anyama:  Fatim Bamba et une armée rose  marchent contre le cancer

C’est dans cette mouvance que, Fatim Bamba, fille et Maire d’Anyama a mobilisé une ‘‘Armée Rose’’ de femmes en collaboration avec le ministère des sports, et l’agence nationale de lutte contre le cancer pour marcher.

Mais surtout pour, se faire dépister et être sensibilisée sur l’importance de la palpation mammaire qui peut prévenir sur certains risques d’aggravation et de décès liés au cancer.

Les femmes  sont venues de tous les coins d’Anyama et de toutes les générations pour participer au cours d’aérobic, à la marche, à la sensibilisation et au  dépistage.

L’activité a débuté aux alentours de 6H 45 minutes par un échauffement, puis le départ du cortège avec en tête madame le Maire dans son survêtement blanc, chaussures de sport du même ton et un couvre-chef rose pour apporter une connotation et un symbolique portant écho au mois d’octobre.

A la fin de la marche qui était encadrée par les sportifs d’Anyama qui ont fait quelques démonstrations,  madame le Maire a exprimé son satisfecit pour cette première édition à Anyama. Remerciant le ministère des sports pour la confiance et l’accompagnement et invitant les femmes à quitter les préjugés et se faire dépister très tôt.

Don de matériel informatique aux agents

Déjà, le jeudi 15 octobre dans la grande salle de la mairie remettait  aux agents ont 60 pack d’ordinateurs: écrans, unités centrales, 60 imprimantes, mais aussi 10 ordinateurs portables à chaque adjoint au maire.

Fatim Bamba maire d'Ayama ledebativoirien.net

 « Les agents de la mairie vous disent merci, vous avez dit vous avez fait. Votre humilité et votre sens du devoir nous touche beaucoup », a pu déclarer le  président des travailleurs d’Anyama.

Madame Fatim Bamba peut donc préciser : « Il y a des grands défis à relever. Les populations d’Anyama nous attendent. Que dorénavant les populations soient bien prises en charges lorsqu’il viennent pour leurs soucis administratifs ». Car en effet ce soucis logistique à énormément ralentis le travail au sein de la mairie.

L’on n’oubliera pas son passage discret et très important lors du tirage au sort de la CAN en tant que première magistrat d’Anyama qui abritera également la prestigieuse compétition de football africain. Toujours en mouvement, c’est la marque de madame le Maire, dans un dynamisme sans faste ou du ‘‘m’as-tu vu’’. Elle pense, développement d’Anyama, la ‘‘cité de la cola’’. Un devoir et de mission.

Ledebativoirien.net

CELINE M’BOUKOU

© 2023, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur