Côte d’Ivoire : pourquoi la nomination de YUA Koffi à la Cour de Cassation suscite espoir chez les victimes des déchets toxiques

5 min read
64 / 100

Le doute n’est pas permis. Le Renadvidet-ci par la voix de son président, Charles KOFFI a osé  féliciter, ce weekend,  le Président Ivoirien pour la nomination du Magistrat hors hiérarchie YUA Koffi, à la présidence de la Cour de Cassation. Et pour cause.

Côte d’Ivoire : pourquoi la nomination de YUA Koffi à la Cour de Cassation suscite espoir chez les victimes des déchets toxiques ledebativoirien.net

C’est que, le Président Alassane OUATTARA a procédé, le mercredi 04 octobre 2023, à la signature de plusieurs décrets de nomination au titre des Institutions de la République dont un, portant nomination à la Cour de Cassation, du YUA KOFFI, Magistrat Hors Hiérarchie, Groupe A échelon unique. Il est nommé Président de cette prestigieuse Cour qui fait voir beaucoup aux ivoiriens. Le nouveau nommé aura à se  prononcer en dernier ressort sur d’importants et épineux dossiers concernant des victimes de tout ordre social.

Selon Charles KOFFI, président du Réseau national pour la Défense des Déchets Toxiques de Côte d’Ivoire-Renadvidet-ci, ce Magistrat est « chevronné, intègre et compétent ». Des qualités, qui selon lui  donneront un souffle nouveau à cette haute institution de l’ordre judiciaire. Pas de doute.

Aussi, fait-il noter, qu’il déposera, sans délai sur sa table, des requêtes visant la récusation de certains Magistrats de cette Cour pour cause de « leur partialité manifeste » dans l’affaire relative au détournement des fonds alloués à leur indemnisation. Ils en font trop.  Plusieurs courriers dans ce sens avaient déjà été atterris sur la table de l’ancienne patronne de cette Cour qu’elle ne manquait de bien ranger dans les tiroirs de son secrétariat. Elle gère, aujourd’hui le Conseil Constitutionnel.

Le chef de l’Etat Alassane Ouattara a été constamment  informé de la situation par les victimes des déchets et des différents courriers. « Il a promis mettre fin aux souffrances des milliers de victimes dont plusieurs malheureusement sont mortes sans connaitre justice, laissant des ayants-droits sans justice aussi», dit Charles Koffi.

Qui par ailleurs, lui-même victime des déchets toxiques de Trafigura en Côte d’Ivoire et porte-voix des milliers de martyrs devant la Cour de Cassation insiste à saluer et à féliciter, le Président de la République Alassane Ouattara et ce, à double titre. Et pour cause, l’organisation apaisée des récentes élections couplées, municipales et régionales: « Depuis le décès du  président Houphouët-Boigny, c’est la première fois que des joutes électorales sont organisées dans notre pays sans heurts majeurs. C’est un leadership qui mérite de faire école dans la sous-région où la démocratie a foutu le camp ».

cour de cassation abidjan

Le combat  pour  la reconnaisse devant  la  Justice  ivoirienne des droits des victimes des déchets  toxiques en Côte d’Ivoire mené par Charles KOFFI et lesdites victimes dure depuis 2009 ; juste  trois ans après la catastrophe humanitaire. Ces victimes buttent devant le système judiciaire ivoirien aux complexités internes déroutantes face au détournement avéré des fonds devant servir à  leur indemnisation.

Mais qui ont été détournés par des autorités et autres individus, bien condamnés, cependant déambulent en toute liberté narguant les victimes avec audace. Et bien sûr, sous le regard hagard de la Justice ivoirienne. Ainsi, le président du Réseau national pour la défense des déchets toxiques de Côte d’Ivoire-Renadvidet-ci pense-t-il que la nouvelle nomination du Magistrat hors hiérarchie YUA Koffi à la Cour de Cassation, fera valoir ce que droit.

En donnant suite aux condamnations des coupables du détournement des fonds  bien prononcées par la Justice  ivoirienne, pour le paiement des indemnisations des préjudices subit du fait de l’empoisonnement par les déchets toxiques de Trafigura sur les bords de la lagune ébrié.

Dans  la même foulée, ce mêmemercredi 04 octobre 2023,au titre de la présidence de la république,  Gilbert Koné KAFANA, ancien Maire-Ministre d’Etat, a été nommé Haut Représentant du Président de la République (un poste bis celui-là non constitutionnel rivalisant celui du vice-président de la Côte d’Ivoire- Tiémoko Meyliet Koné est averti).

Théophile Ahoua N’DOLI, ancien Ministre nommé Inspecteur Général d’Etat ainsi qu’au titre de la Haute autorité pour la bonne gouvernance Epiphane ZORO BI BALLO, a dû déposer le titre de ‘‘Ministre’’, trop  flottant dans le fauteuil. Il  est sorti le premier du gouvernement Achi pour occuper la Présidence  de la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance.

cour de cassation

A la grande chancellerie de l’ordre national  c’est Ally COULIBALY, ancien ambassadeur de Côte d’Ivoire qui a laissé des traces  au pays de Macron (il a des souvenirs), qui est nommé Grand Chancelier de l’Ordre national en remplacement de l’inusable Henriette DAGRI-DIABATE.

Elle est nommée Grande Chancelière Honoraire de l’Ordre national, pour sa contribution au rayonnement de l’Institution. Ces différentes  nominations contribueront-elles au rayonnement de la justice en Côte d’Ivoire ? Les victimes des déchets toxiques verront  et  apprécieront  avec l’ensemble des Ivoiriens

LEDEBATIVOIRIEN.NET

H. MAKRE

© 2023, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur