Congrès du 16 décembre PDCI: des  parents d’Houphouët-Boigny en pas de danse

6 min read
66 / 100

Houra Théodore Houphouët-Boigny: « Acceptons la fin de la grande génération d’honneur, pour un passage de flambeau digne, ouvrant une ère nouvelle pleine d’avenir, non seulement pour le parti, mais aussi pour la Côte d’Ivoire d’Houphouët-Boigny ». C’est le fond de la pensée rendue publique, le 26 novembre 2023 de celuiqui est présenté comme, Chef de la grande famille Houphouët-Boigny de Yamoussoukro.

Une  déclaration relative au congrès du 16 décembre, dont ledebativoirien a reçu copie et dans laquelle  il propose la médiation du nom de l’illustre famille de Yamoussoukro. Mais avant  »avant, Houra Théodore Houphouët-Boigny ira prendre les bénédictions des anciens collaborateurs du Président Houphouët et du président intérimaire du Pdci, Philippe Cowppli-Bony, afin de pouvoir mener à bien cette mission. Ici l’intégralité de sa déclaration.

La déclaration intégrale de Houra Théodore Houphouët-Boigny

pdci candidats 2

« 07 décembre 1993 : décès du premier président de la République de Côte d’Ivoire, Félix Houphouët-Boigny, président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci). 1er  août 2023 : décès du Président Henri Konan Bédié, ex-président de la République de Côte d’Ivoire et anciennement président du Pdci-Rda.

Aujourd’hui, le Pdci est à un tournant décisif de son histoire avec l’élection du nouveau président du Pdci, au terme du congrès du 16 décembre 2023.  La course au fauteuil présidentiel du Pdci suscite beaucoup d’intérêts et la dynamique autour de cet événement ne doit pas occulter les valeurs de notre très chère parti, à savoir : la paix, le dialogue et la fraternité.

C’est dans cette ambiance, que la grande famille Houphouët-Boigny, s’apprête à commémorer le trentième anniversaire du décès de Nanan Boigny, sur sa terre natale, à Yamoussoukro. Pour la circonstance, notre parti, le Pdci-Rda, a besoin de tous ses militants, pour un hommage mérité à la mémoire de nos illustres défunts, notamment Houphouët-Boigny et Konan Bédié. Notre vœu est que cette célébration se mue en une stabilité du parti avant, pendant et après les assises du 16 décembre prochain.

Aussi nous engageons-nous à mener une médiation de paix, auprès des différents candidats à la présidence du Pdci, dans l’espoir de les mettre d’accord sur le processus électoral et surtout sur le respect des résultats qui sortiront de cette élection, lors du VIIIème congrès extraordinaire. Personne ne mérite d’être humilié sur l’autel du pouvoir.

pdci candidats 4

C’est pour cela qu’il nous faut ouvrir les yeux et faire attention aux actes que nous posons. Parce que nul n’a le droit de faire du Pdci ce qu’il veut, sans les autres. Respectons les symboles du parti, respectons ces grands hommes et femmes qui ont donné de leurs vies pour le Pdci-Rda. Ne détruisons pas ce que nous n’avons pas construit. N’empoisonnons non plus la jeune génération, soyons sages et mesurés. Acceptons la fin de la grande génération d’honneur, pour un passage de flambeau digne, ouvrant une ère nouvelle pleine d’avenir, non seulement pour le parti, mais aussi pour la Côte d’Ivoire d’Houphouët-Boigny.

S’il y a encore de la place pour le dialogue entre vous, candidats à la présidence du Pdci. S’il y a encore de la place pour le dialogue entre nous, militantes et militants, n’hésitons pas à nous parler. Car, ‘’le dialogue est l’arme des forts’’, dit l’adage. Taisons donc nos querelles et nos égaux, sortons de nos chapelles et officines pour faire nôtre, cette grande et éternelle parole de Nanan Houphouët-Boigny : « la paix, ce n’est pas un vain mot, c’est un comportement ». Donnons l’exemple !

Nous avons tous trouvé ce parti bien structuré et stable. Alors à défaut de consolider son existence et lui garantir une longue vie, nous ne devons pas le détruire.

Ce n’est surtout pas au moment où nous allons commencer le trentième anniversaire du décès de feu le Président Félix Houphouët-Boigny, président-fondateur du Pdci, que nous, militants et sympathisants de son parti, allons-nous nous quereller.

Rappelons-nous. Nanan Houphouët-Boigny, lui-même avait dit qu’il préfère l’injustice au désordre. Il est vrai que l’injustice fait du tort, mais le désordre créé une situation de troubles qui ne permet aucune bonne action.

pdci candidats 49

Dans notre démarche de médiateur, nous avons prévu également de rencontrer les plus jeunes militants et les plus anciens. Nous allons discuter avec tous ceux qui ont œuvré pour le maintien du dialogue, de la paix à un moment de la vie de la nation, pour les écouter et bénéficier de précieux conseils, afin que les Ivoiriens en général et les militants du Pdci en particulier, ne détruisent pas ce qu’ils n’ont pas créé.

Mais avant, nous irons prendre les bénédictions des anciens collaborateurs du Président Houphouët et du président intérimaire du Pdci, Philippe Cowppli-Bony, afin de pouvoir mener à bien cette mission. Notre action est une contribution objective, un engagement à contribuer fortement au dialogue, à la préservation de la stabilité et la paix au sein du Pdci-Rda. Vive la Côte d’Ivoire ! Vive le Pdci-Rda ! » Houra Théodore Houphouët-Boigny, Chef de la grande famille Houphouët-Boigny de Yamoussoukro.

Qu’attend Houra Théodore Houphouët-Boigny, par: « Acceptons la fin de la grande génération d’honneur, pour un passage de flambeau digne, ouvrant une ère nouvelle pleine d’avenir« ? Certainement que : Noël Akossi Bendjo, Maurice Kakou Guikahué, Tidjane Thiam, Jean-Marc Yacé et Koumoué Moise qui ont déposé leurs candidatures pour briguer la présidence du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) le 16 décembre 2013 lors d’un congrès extraordinaire, saisissent sa pensée.

Ledebativoirien.net

HORTI ZIGA

© 2023, redaction. All rights reserved.

Du même auteur