Transport en Côte d’Ivoire : le Patronat des transporteurs terrestre plaide pour une suspension de la TVA de 18%

2 min read
61 / 100

C’est à son siège, sis au plateau Dokui, dans la commune de Cocody que le patronat des transporteurs terrestres de Côte d’Ivoire a appelé, le jeudi 11 janvier 2024,  le gouvernement Ivoirien à supprimer la TVA de 18%.

TRANSPORT TERRESTRE 1

Pour le patronat réuni en concertation, après des heures de réflexions durant lesquels ces hommes et ces femmes ont jugé nécessaire, la suspension ou l’annulation pure et simple de cet arrêté portant application de la TVA de 18%.

Pour  le  Patronat, cet arrêté pose plusieurs problèmes au lieu d’apporter des solutions nécessaires et qui ne ferai que d’avantage consolider le pouvoir des puissants pour d’avantage enfoncer les petits transporteurs, sans oublier les populations qui ici seront les premières victimes de cette hausse du coût du transport.

L’équipe réunie en session part du constat de l’état socio-économique qui révèle une grande insécurité financière des populations face à la vie chère.

Devant ce constat inquiétant, le patronat pense que l’idéal serait tout d’abord de penser un cadre de réflexions et de travail entre les transporteurs et les autorités en place. Et ce, pour mieux penser une solution adéquate qui pourrait satisfaire toutes les parties aussi bien les usagers que les transporteurs.

Transport terrestre ledebativoirien.net

« Car qu’on le veuille ou non, l’on ne peut se taire face  à cette situation socioéconomique qui viendrait d’avantage asphyxier les foyers. Pour prendre un exemple simple : Un ticket d’Abidjan à l’intérieur qui était à 6000 FCFA passerai à 8000 FCFA.

Devant l’urgence de la situation en tenant compte du portefeuille de l’Ivoirien lambda à qui incombe la charge de payer cet impôt, il faut réagir », déclare  par le porte-parole du puissant syndicat à la sortie de la séance de travail en la personne de Mme Assemian Blanche Auxence. Pour le Patronat des transporteurs terrestre syndicat présent depuis plus de trois ans et comptant en son sein 50 entreprises, il en va de l’équilibre et du bonheur des Ivoiriens.

Ledebativoirien.net

Céline M’boukou

© 2024, redaction. All rights reserved.

Du même auteur