Côte d’Ivoire-supposée vente de l’Ecole Paul Langevin : Koudou Dago dénonce une fausse annonce : «Attention, Paul Langevin  n’est pas en vente »

4 min read
68 / 100

Les lecteurs et internautes ont découvert une annonce de vente de l’Ecole Paul Langevin sise  à Marcory Zone 4 dont le site fait l’objet de litige. Le dossier est actuellement devant  le Conseil d’Etat. Dans un communiqué, le propriétaire du terrain, l’opérateur économique KOUDOU DAGO réagit pour mettre fin  à cette rumeur  à la senteur d’une arnaque.

pauil langevin 010

Monsieur Koudou Dago, propriétaire du terrain sur lequel est bâti l’Ecole  Paul Langevin située en zone 4 Marcory décline toute responsabilité devant une annonce de la mise vente dudit établissement scolaire qui circule sur les réseaux sociaux.

« J’informe le  public qu’informe le public que ledit établissement scolaire n’est pas mis en vente.

Le terrain, l’immeuble comprenant les salles de classes et tous les meubles qui s’y trouvent ont le même propriétaire qui est Monsieur Koudou Dago en vertu d’un contrat de bail enregistré par devant Notaire venu à expiration et pour lesquels il paie les impôts à  l’Etat (vendeur  terrain en premier lieu en 1986), fait l’objet d’une Procédure en Révision devant le CONSEIL D’ÉTAT. Par conséquent, il décline toute responsabilité relative à une information de vente de ladite école circulant sur les réseaux sociaux » clarifie le communiqué;

« L’établissement scolaire n’est pas en vente et le propriétaire ne vend pas parce que l’affaire est au tribunal. L’Etat n’est pas propriétaire de ce bien, car c’est l’Etat qui a vendu ce  terrain en premier lieu depuis 1986.  Il ne peut en être bénéficiaire aujourd’hui.  L’affaire est pendante en révision devant le Conseil d’État.

koudou dago ledebativoirien.net

Par conséquent celui qui achète par un autre moyen s’expose et sera tenu responsable de tout ce qui arrivera. Le terrain est un bien acquis depuis 1990 et sur lequel il paye les impôts.

L’école n’est pas à vendre, et l’affaire est actuellement devant le Conseil d’Etat », précise le communiqué.

C’est qu’en 1999, le propriétaire de  la parcelle de terrain sur laquelle est bâtie l’Ecole  Paul Langevin a conclu un bail par devant notaire pour 11 années d’exploitation. Au terme du temps du bail, les locataires qui se trouvent être le couple de français Dalquier refuse de s’exécuter en libérant  le site.

Une saga  judiciaire s’engage dès  lors jusqu’à cette année 2024 avec le dossier qui, après avoir traversé, les tribunaux de premières instance, des cours d’Appel, de la Cours Suprême, puis Cassation est devant le conseil d’Etat.

Voici comme l’annonce qui circule sur le réseau social est libellée: ‘‘En vente en zone 4, une école française d’une superficie de 2500cm2(ACD) avec piscine dans la cours. NB: la personne qui achète continue toujours au nom de l’école, c’est ce que l’Etat a demandé ». Prix: 3 milliards 300 millions de francs CFGA à débattre. NB: vidéo disponible’’. Elle  circule en boucle sur les réseaux sociaux et principalement sur whatssApp avec  pour source le groupe ‘‘Abidjan Maison à louer et  à  vendre terrain’’.

pauil langevin 010222

C’est dans ces circonstances que cette annonce de vente de l’école a été lancée via les réseaux sociaux par l’une des parties dans le litige. L’autre partie au litige réagit pour appeler à la vigilance de toute personne qui serait prise par le filet de l’annonce qu’elle en tirerait toutes les conséquences.

L’avocat du couple Panier, Me Jean Pannier contacté aussitôt par la rédaction de ledebativoirien.net n’a pas encore réagi. Affaire à suivre.

Ledebativoirien.net

H. MAKRE

© 2024, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur