Traitement indigne à l’Enseignement Supérieur : le SAGEC dénonce le mépris du ministre Diawara et des autorités universitaires

2 min read
64 / 100

Le sens d’une grève suivie à 90%

Enseignement Supérieur: les Enseignants chercheurs haussent le ton : "Rien que du mépris total a u ministère...Nous entamons 72h de grève" Dr Koba Marius ledebativoirien.net

Les enseignants chercheurs et chercheurs de Côte d’Ivoire ont pris rendez-vous avec l’histoire. Conduits par leur nouvelle alternative syndicale le SAGEC (Syndicat Autonome pour Garantir l’Epanouissement des Enseignants-Chercheurs et Chercheurs);

ils ont manifesté à plus de 90% leur indignation leur mécontentement par trois jours d’arrêt de travail dans la discipline et le respect des règles en la matière.

Le Bureau Exécutif National du SAGEC salue l’éveil de conscience de classe de la corporation des enseignants chercheurs et chercheurs. Il dénonce le mépris et l’indifférence du ministre de tutelle et des autorités universitaires face aux mauvais traitements réservés à la corporation dont ils sont issus.  Par conséquent, le premier responsable du SAGEC, Dr KOBA Marius invite les enseignants chercheurs et chercheurs à rester à l’écoute et mobilisés pour les prochains appels du SAGEC :

« Si les revendications liées à la régularité des paiements salariaux et des primes de recherche ne respectent pas les dates indiquées, et l’accélération des dossiers financiers reste statiques

Enseignement Supérieur: les Enseignants chercheurs haussent le ton : "Rien que du mépris total a u ministère...Nous entamons 72h de grève" Dr Koba Marius

Le SAGEC a pris à témoin la nation sur le comportement malsain des acteurs impliqués dans le processus des paiements», déclare Dr Koba Louis dit « Nikita » criait satisfaction au 1er jour de la grève.

« Dans les grandes universités de Côte d’Ivoire comme l’université Felix Houphouët-Boigny le mouvement a été suivi à 80 %.  Toujours à Abidjan à l’université Nangui Abrogoua la grève a été suivie à 100 %.  Au niveau de l’université Alassane Ouattara de Bouake, Lorougnon Guédé, Peloforo Gon de Korhogo l’arrêt de travail  a été suivi à 70 %. En ce qui  concerne les universités de Man, San-Pedro et Bondoukou  la grève a été suivie à 50 %.

Nous dénonçons l’absence de SAGEC aux discussions sectorielles parce que le ministre s’est choisi d’autres interlocuteurs.  A cela il faut ajouter les sanctions de 11 de nos collègues de l’université de Man ». Le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la recherche scientifique Pr Adama Diawara écoute-t-il ?

Ledebativoirien.net

Martial TAHOU

© 2024, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur