Kobenan Adjoumani à Bocanda : « Ne  pensez pas que s’en est fini de KKB »- « Je suis parti du ministère le cœur léger…»

5 min read
70 / 100

«  KKB, tu es un garçon on t’a mis dans  gouvernement, tu as refusé de  nous suivre… » Adjoumani

Kobenan Adjoumani à Bocanda : « Ne  pensez pas que s’en est fini de KKB »- « Je suis parti du ministère le cœur léger…» ledebativoirien.net

 « Je suis, de mémoire d’autochtone de Bocanda, le premier de notre région à être appelé à siéger au gouvernement de la République. Cette opportunité a été donnée à notre zone par un homme exceptionnel, le Président de la République de Côte d’Ivoire,

Monsieur Alassane Ouattara. Vous et moi devons une profonde reconnaissance à cette personnalité pour avoir fait pour nous ce qui ne l’a jamais été avant lui.

En ce qui me concerne, je suis parti du Ministère le cœur léger et empli de sentiments de gratitude, fier du devoir accompli auprès du premier d’entre nous tous », a déclaré le 28 mars 2024, celui qui fut élevé au rang de Ministre chargé de la Réconciliation et la Cohésion Nationale, par la volonté du Président  de la République Alassane Ouattara, comme il aime si bien dire, le  ministre Kouadio Konan Bertin.

Une déclaration devant  une  population enthousiaste à l’occasion de  la finale du tournoi interdépartemental de football, engageant les départements de Koumassi-Kouassikro et de Bocanda, doté de la coupe Alassane Ouattara et parrainé par le Ministre d’Etat, Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, Kobenan Kouassi Adjoumani.

Kobenan Adjoumani à Bocanda : « Ne  pensez pas que s’en est fini de KKB »- « Je suis parti du ministère le cœur léger…» ledebativoirien.net

En l’initiant, le ministre Kouadio Konan Bertin alors en charge du département  ministériel de la réconciliation et de la cohésion sociale a bien  appliqué cet adage populaire : 

« La charité bien ordonnée commence par soi-même ». Il prenait ainsi ses marques dans sa région d’origine : Bocanda pour la mission. Puisque selon  le  ministre, le football est un sport qui mobilise et cristallise les passions.

Avec pour effet secondaires désirables, la resocialisation des destins individuels, la consolidation de la Cohésion sociale et enfin la saine occupation de la jeunesse. « L’expérience vécue nous enseigne qu’une jeunesse occupée à l’expression de passions socialement souhaitables, demeure sourde aux sirènes des outrances de certains leaders politiques peu scrupuleux.

Or, sur cette question de l’orientation de notre jeunesse vers des activités profitables à la Cohésion sociale, le Ministre d’Etat Adjoumani et moi sommes en phase depuis la trentaine d’années de carrière de notre amitié qui s’est muée progressivement en fraternité aujourd’hui. Vous comprenez alors pourquoi le Ministre d’Etat Adjoumani a accepté de très bon cœur ce parrainage.

Kobenan Adjoumani à Bocanda : « Ne  pensez pas que s’en est fini de KKB »- « Je suis parti du ministère le cœur léger…» ledebativoirien.net

Il ne pouvait en être autrement, en raison de ses qualités personnelles : son ouverture d’esprit, sa générosité et surtout son immense intérêt pour l’amélioration continue du sort de notre jeunesse », a-t-il soutenu dans une liesse totale, devant  le parrain, le Président du conseil régional Gontougo, le Ministre d’Etat Adjoumani Kouassi Kobenan, heureux des retrouvailles.

Le message de Kobenan Kouassi Adjoumani

«Vous pouvez  constater qu’avec  la formation du  gouvernement Mambé, il n’y a plus de traces de ministère en charge de  la réconciliation, parce que  le  président  Alassane  Ouattara a estimé que KKB a fait sa part, pour amener les Ivoiriens à  la paix et  à  la réconciliation nationale.

Donc  vous  pouvez être fiers de  lui. Etant  ministre,  il a fait sa part si bien, qu’on ne parle  plus  de ministère de la réconciliation nationale. Mais ne  pensez pas que s’en est fini de KKB. Le président Alassane  Ouattara n’oubliera jamais  KKB.

Et  vous allez le savoir  parce que  le  président Alassane  Ouattara est un homme fidèle  à  ses engagements ; un homme qui a toujours été reconnaissant », lance  le  ministre d’Etat Adjoumani, rassurant  quoi que, l’initiateur du tournoi rentré au gouvernement,

Kobenan Adjoumani à Bocanda : « Ne  pensez pas que s’en est fini de KKB »- « Je suis parti du ministère le cœur léger…» ledebativoirien.net

il n’a pas accepté de devenir un militant du RHDP. « KKB, tu es un garçon on t’a mis dans  gouvernement, tu as refusé de  nous suivre…mais au moment venu tu seras avec nous », ajoute-t-il dans  une grosse ambiance.

« Au moment  où la Côte d’Ivoire devrait  brûler, il y a eu des gens qui  ont  pris  leurs  bâtons de  pèlerins, malgré toutes sortes de menaces pour  dire : ‘‘accompagnons le président Alassane  Ouattara’’.

Et KKB fait partie de ces  personnalités. Au moment où je suis devant  ses parents, frères et sœurs, il est de mon devoir de le rappeler et dire que KKB est dans le cœur du président Alassane Ouattara », déclare le ministre Adjoumani, à cette finale du tournoi de la réconciliation à Bocanda. Tournoi doté de la coupe Alassane Ouattara remporté par Kouassi-Kouassikro sur le score d’un but à zéro face à Bengassou.

 Le  ministre Kouadio Konan Bertin très de la réussite de son ibnitiative reconnaitra que  le  parrain Adjoumani a boosté très visiblement le Développement du Gontougou. « Le Ministre d’Etat Adjoumani est un homme de conviction qui a toujours mené frontalement et avec bravoure tous les combats pour les causes auxquelles il a donné son adhésion.

Kobenan Adjoumani à Bocanda : « Ne  pensez pas que s’en est fini de KKB »- « Je suis parti du ministère le cœur léger…» ledebativoirien.net

Il a engagé la bataille du renouveau de sa région avec un dévouement si remarquable qu’il est impossible de lui denier l’amour pour son pays et pour sa région natale. Cela force à tout point de vue, le respect de ses contemporains que nous sommes ». Un réel témoignage.

Ledebativoirien.net

H.M.

© 2024, redaction. All rights reserved.

Du même auteur