Activité gouvernementaleActualitéArt & CulturePolitiqueSociétéUrgences

La chute du Faucon AGEF ! A lire bientôt dans l’affaire époux Dalquier contre Koudou Dago: 

AGEF LEDEBATIVOIRIEN.NET

Par H M

Cette banale affaire de bail à construction l’opérateur économique ivoirien Koudou Dago et le couple de français, opérateur économique aussi, les époux Dalquier, ne finit pas de parler d’elle, voilà plusieurs années de  procédures judiciaires. Il était une fois…

Un Ivoirien est propriétaire d’une parcelle de terrain à Abidjan. Un de ces heureux jours, un couple de Français débarque chez lui et lui demande sa parcelle en location. Il veut y bâtir une école.  Le couple fait une belle proposition à l’homme: «Tu sais, nous savons que tu as un projet de construction d’une école, nous voulons ta parcelle pour le faire, comme nous aussi avons le même projet pour les enfants. Mais au bout de  onze (11) années d’exploitation, nous te laissons l’école et rentrons chez nous ou restons».

Le propriétaire est enchanté et accepte la proposition devant notaire pour bien faire les choses. 11 ans  plus tard, il veut son école. Coup de théâtre. La réaction du couple est similaire à celle d’un autre couple qui va dans un restaurant, après avoir copieusement  mangé et bu, au moment de régler la note, il se rebiffe et demande au propriétaire du restaurant, s’il est le propriétaire du restaurant, qu’il lui présente son titre de propriété, avant de payer la note.

Le propriétaire du restaurant qui attend  que le couple règle la note, surpris est attenté devant les tribunaux. Un procès et un autre,  puis des procédures à n’en point finir, juste  pour prouver qu’il est le propriétaire de son restaurant. Mais mieux, le couple réussi à prendre le contrôle du restaurant avec l’appui de plusieurs amis et connaissances. Et voilà le propriétaire privé de tout, sinon servi tout le  temps devant les tribunaux de décisions et d’actes.

 Alors que la justice a décidé : «…Les époux DALQUIER sont déchus de  leur droit au renouvellement du bail ; ordonne en conséquence leur expulsion tant de leurs personnes, de  leurs biens que de tous occupants de  leur chef sur le lot N°737 Bis ILOT 76 situé à Marcory Zone 4 C et objet de  l’acte notarié du2/12/1999 portant bail commercial entre monsieur KOUDOU DAGO et les époux DALQUIER»!

Voilà toute l’histoire de l’affaire ‘‘les époux Dalquier contre Koudou Dago’’. Mais, le mois de juin 2019, après dix-neuf ans de  procédures sera celle de la lumière pour le propriétaire KOUDOU DAGO, avec  une décision de justice, qui, enfin met à nu toute la mascarade, toute la laideur d’une extrême dépossession dans cette affaire. Avec la chute du mastodonte qui prenait la couleur de l’Etat…A LIRE TRÈS, TRÈS BIENTÔT in ledebativoirien.net.

H. MAKRE

© 2019, redaction. All rights reserved.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com