Exclusif-distinction: «Le prix SBJ OSHOFFA décerné à BEDIE témoigne du grand sacrifice que cet homme  a consenti pour la paix en Côte d’ivoire»,le DirCab Ehouman Bernard

7 min read

Les dates des remises de chaque   »trophée » à chaque lauréat attendues des staffs

  PRIX OSHOFFA 2021   

Moment particulier, en présence des  représentants du Directeur général des Cultes de Côte d’Ivoire, des  fidèles et d’illustres invités dont le président du groupe parlementaire PDCI, M. Doho Simon, ce mercredi 29 septembre 2021. Le prix SBJ OSHOFFA POUR LA RECERCHE DE LA PAIX ET DE LA COHESION SOCIALE  a été officiellement décerné aux trois lauréats de l’édition 2021: Alassane  Ouattara, Laurent Gbagbo et Aimé Henri Konan Bédié. Les deux premiers étant absents du pays, le présidant Henri Konan Bédié, présent à Abidjan a dépêché son directeur du cabinet M. Ehouman Bernard à la paroisse-mère St Gabriel d’Abobo Abidjan, siège de l’Eglise du Christianisme Céleste,  pour  réceptionner l’lustre prix, dont  il est l’heureux lauréat.

C’est dans une ferveur totale de louanges, que l’attribution du PRIX SBJ OSHOFFA POUR LA RECERCHE DE LA PAIX ET DE LA COHESION SOCIALE, à Abidjan a été faite au cours de la célébration 74ème anniversaire de naissance de l’Eglise du Christianisme Céleste dans le  monde entier. «A l’occasion des 74 ans de l’Eglise du Christianisme  Céleste,  le prix SBJ OSHOFFA décerné à Bédié témoigne du grand sacrifice que cet homme  a consenti pour la paix en Côte d’ivoire…

Si je veux en ma qualité de Directeur de Cabinet  témoigner tous les actes qu’il pose chaque  jour pour  la paix en Côte d’Ivoire, nous allons  passer plusieurs jours. Je pense que  vous  avez bien vu, le président  Henri Konan Bédié  mérite cette distinction. En venant, il m’a chargé de  vous remercier, il le fera lui-même, lorsque  vous  viendrez à sa résidence  lui remettre le prix….», a déclaré dans son discours, saccadé par des applaudissements, le directeur du cabinet de président Bédié Ehouman Bernard, en recevant le  prix des  mains du représentant du directeur général des cultes, Messamba Bamba.

 

C’est donc, dans la dynamique d’accompagnement  des  efforts de conquête de la paix par chaque acteur de la vie sociopolitique, que l’Eglise du Christianisme Céleste Diocèse de Côte d’Ivoire, avec  la Coordination des diocèse francophones (Codifra) a initié LE  PRIX SBJ OSHOFFA POUR LA RECHERCHE DE LA PAIX ET LA COHESION SOCIALE. Selon le chef du diocèse, l’Assistant Vénérable Supérieur Evangéliste, KANION  LUC,  «le  Prix SBJ OSHOFFA Pour La Recherche De La Paix Et La Cohésion Sociale, se propose d’honorer les personnes vivantes, ayant contribué et contribuent de manière significative à la promotion, à la recherche, à la sauvegarde et  au maintien du climat de paix, et ce, au regard de l’Evangile du Seigneur  Jésus Christ : c’est-à-dire, l’amour du prochain.

PRIX OSHOFFAPourquoi le choix des personnalités : ALASSANE OUATTARA, HENRI KONAN BEDIE   ET LAURENT GBAGBO. Le comité de distinction a donné les raisons que nous partagerons largement à l’occasion de la remise matérielle du Prix au cours d’une cérémonie solennelle commune des trois, ou individuellement selon le calendrier de chaque lauréat. Cependant, permettez-moi d’en dire juste un peu pour satisfaire votre soif et surtout d’envie de savoir ce qui a motivé le choix de nos trois  lauréats », indique  l’orchestrateur de l’historique cérémonie, le révérend KANON Luc  représentant légal du pasteur  mondial de l’Eglise du Christianisme Céleste,  en Côte d’Ivoire.

D’abord le président ALASSANE OUATTARA 

«Après  la crise postélectorale suivie de l’acquittement  de Laurent Gbagbo, même si faciliter  par la CPI, il a fallu  le quitus  du chef de  l’Etat actuel Alassane Ouattara  pour  qu’il revienne. À son retour, il l’a  reçu  au Palais présidentiel du Plateau, siège du pouvoir exécutif. Cette  image a montré deux personnalités disposées à la paix, dont les actes ont positivement impacté la pensée des populations et notamment leur sympathisants. Cette situation a beaucoup marqué L’ÉGLISE DU CHRISTIANISME CELESTE Diocèse de Côte d’Ivoire. Nous reconnaissons cette valeur  d’homme de paix ».

Ensuite, le président Aimé HENRI KONAN BEDIE 

pris sbj oshoffa D2CERN2 a bedie«Avec lui nous avons  vu et  nous  voyons la vie d’un homme qui n’a jamais  voulu que la Côte d’Ivoire se détruise. HENRI KONAN BEDIE n’a jamais voulu que la Côte d’Ivoire s’embrase, depuis 1999 quand il a été contraint de quitter le pouvoir par une junte  militaire, il n’a pas  appelé à un soulèvement populaire. Il  est resté   digne fils de Félix Houphouët-Boigny, apôtre de la paix. Lors de la dernière présidentielle de 2020  le monde a été crispé.

Mais à la suite il y accepté une rencontre de décrispation de  l’atmosphère avec le président  ALASSANE  OUATTARA. Les dispositions de paix d’un tel homme ne pouvaient être passées sous silence».

Et enfin, le président LAURENT GBAGBO

«Il est rentré au pays  après  un long moment  de détention à la CPI. Nous voyons qu’à sa sortie de prison, il a été accueilli par ses frères sans appeler à la revole ou à la vengeance. Il a dit, on tourne la page et allons de l’avant. Nous voyons que c’est un grand signe d’apaisement et un homme de  paix », explique-t-il et d’ajouter : «Après ces analyses  il a été difficile, au Comité du PRIX SJB OSHOFFA POUR LA RECHERCHE DE LA PAIX ET DE LA COHESION SOCIALE, de ne pas à l’unanimité décider de saluer leurs actions et attitudes. Le PRIX SJB OSHOFFA vient  récompenser leur dévouement au service de  la paix et de  la cohésion sociale en Côte d’Ivoire.

PRIX SBJ OSHOFFA A BEDIE LEDEBATIVOIRIEN.NET A travers la désignation de ces trois présidents, ce sont toutes ces  personnes, hommes et femmes de  leur entourage, cercle élargi et restreint qui œuvrent à leurs côtés  nuit et jour  pour  la stabilité de  la Côte d’Ivoire, que le comité du PRIX SJB OSHOFFA salue. Le comité de distinction du PRIX SJB OSHOFFA POUR LA RECHERCHE DE LA PAIX ET DE LA COHESION SOCIALE a voulu ainsi reconnaître les valeurs d’humanisme et de paix, de ces trois lauréats à préserver le  climat de  paix et de  la stabilité sociale. Ces actes qui constituent un soulagement pour nous témoins et pour les générations futures de l’engagement palpable de leur détermination, pour le bien de leur peuple. Car,  il n’existe de cause plus juste que la préservation de la vie humaine », affirme  le chef du diocèse de Côte d’Ivoire  à ce  74ème anniversaire de l’Eglise Céleste qui a enregistré,

prix SBJ OSHOFFA edition 2021plusieurs autres distinctions  décernées, par la  Fondation Internationale pour la Paix, la Presse et le Développement Durable en Afrique-FIPPDA. Au nombre des récipiendaires, le sénateur Kouamé Benzème.

C’est donc, très satisfait que le représentant du président Henri Konan Bédié à reçu le diplôme décernant le  Prix SBJ OSHOFFA au lauréat. Une cérémonie de remise du trophée constitué du buste du prophète Oshoffa sera organisée avec  le staff de chaque lauréat (Alassane  Ouattara, Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo), aux dates  convenues. Ces différentes dates seront  portées  à la connaissance de  la communauté nationale et  internationale.

ledebativoirien.net

© 2021, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur