Relance et second souffle à la SAPLED: la direction générale en passe de redresser le navire avec  le début de paiement  intégral des salaires?

4 min read

Un second souffle ! Après la tempête, est-ce le début du beau temps à la Société Africaine de Produits Laitiers et Dérivés-SAPLED, en Zone Industrielle de Yopougon, elle qui a été secouée par une grosse crise sociale ces dernières années? Ce sera le cas de l’affirmer sans hésitation, pour cette société productrice des jus Tampico, glaces Popito et les yaourts Princesse, bien connus des ivoiriens et hors de  la Côte d’Ivoire. Notamment avec un fait majeur, au mois  d’août 2021.

Relance et second souffle à la SAPLED: la direction générale en passe de redresser le navire avec  le début de paiement  intégral des salaires? LEDEBATIVOIRIEN.NETUn important signe indicateur de la relance a été observé, au mois d’août 2021, après plusieurs mois de  turbulence sociale à la SAPLED. Et ce, du fait des difficultés de trésorerie existant, avant la prise de fonction du nouveau directeur général, en octobre 2020. Les employés ont constaté effectivement, le paiement intégral des salaires du mois d’août 2021. Déjà combien d’années que cela n’était plus arrivé dans cette société de jus. Un signe  annonciateur de sa relance ? Un satisfécit empreint de modération exprimé par  la direction générale, malgré le soulagement des employés.

Il n’aura pas fait que  préserver les emplois, le Directeur Général de la SAPLED, Jules Alliali  Kouadio, qui a pris fonction, en octobre 2020 a dû faire face  à une  impressionnante crise sociale due à la non-satisfaction des droits de certains employés en chômage technique, du fait de la tension de  la trésorerie. Mais, il a décidé de poursuivre les discussions. C’est, qu’il a hérité d’une dette de 10 milliards de FCFA. Une situation entraînant de facto des difficultés de production impactant le vécu des employés. A travers un plan de redressement de la situation qui a fait du bruit au sein personnel, il est en passe de réussir la stabilisation de  l’entreprise. Cette société a été reprise  par de  nouveaux acquéreurs depuis 2015, héritant d’un passif tant structurel que financier.

Isapled dg1l a fallu au nouveau Directeur Général malgré la difficile situation et risques encourus, faire le choix de maintenir l’entièreté des emplois, en se fixant l’objectif de juguler progressivement les dettes par la relance des performances de l’entreprise. Le paiement en entier des salaires du personnel d’août 2021 est le signe que le plan de relance mis en route est sur la voie de résultats  probants.

Avec le nouveau plan de relance, la direction générale de la SAPLED a dû faire face à un marché en intense compétition d’un côté, et de l’autre, le maintien progressif des effectifs, et la charge salariale, dans un contexte de baisse du chiffre d’affaires. Le Directeur général, Jules Alliali  Kouadio s’est également attelé, à sa prise de fonction, à liquider les retards de salaire. Il n’a continué qu’à rassurer le personnel sur son engagement à liquider intégralement le passif, tout en maintenant un certain équilibre financier permettant de continuer l’activité. N’ayant pas procédé à la réduction du personnel, alors que cela s’imposait, l’entreprise s’est trouvé dans une situation où le niveau de revenu irrégulier, au regard de sa capacité financière et de productions, la nouvelle vision a permis d’honorer les engagements pris. Il est resté fidèle à la logique de conciliation sociale, en multipliant les rencontres de discussions et de  négociations avec le personnel.sapled dg 01

L’entreprise petit-à-petit retrouve ses marques même si ce n’est  pas encore le rythme connu il y a des années de grâces. Les négociations  sont en cours entre le personnel et la direction générale, notamment  pour le départ de certains agents.

La restructuration entamée est en train de porter des fruits, puisque depuis plusieurs années, c’est la première fois que tous les employés en exercice ont perçu intégralement le salaire du mois août 2021. Le directeur général note poursuivre les efforts  pour l’amélioration des conditions du  personnel. Ce sont des travailleurs d’une société en passe de retrouver ses marques, que  nous avons rencontrés, très heureux d’un retour de l’équilibre social. Un second souffle pour la SAPLED qui profitera certainement  aux élèves avec  la rentrée scolaire 2021 par  la distribution maximale des  jus.

GRÂCE OZHYLLY

ledebativoirien.net

© 2021 – 2022, redaction. All rights reserved.

Du même auteur