Exclusif-la mémorable adresse du chef du diocèse de Côte d’Ivoire: «Pourquoi nous ne pouvions pas passer sous silence ces actions de Ouattara, Bédié et Gbagbo»-prix Oshoffa  pour la Paix

12 min read

74 e anniversaire EEC AVEC LE PRIX SBJ OSHOFFA DE LA PAIX celebre par lAVSE KANON LUC 1L’adresse du président du comité directeur national, chef de l’Eglise du Christianisme Céleste, du Diocèse  de Côte d’Ivoire l’Assistant Vénérable Supérieur Evangéliste Kanon Luc, lors des festivités du 74eme anniversaire de l’Eglise a procédé à une cérémonie de remise de distinctions, qui est entrées dans  les archives de  l’histoire de la nation ivoirienne. Il a livré une adresse tout aussi historique que l’événement, justifiant le sens de la distinction du ‘‘PRIX SBJ OSHOFFA’’ et les lauréats. Retrouvez ici cette adresse avec lebativoirienn.net. 

 «Alléluia ! Alléluia ! a dieu, la gloire, a lui, qui permet ce grand rendez-vous historique, devant l’histoire de notre jeune nation, mais aussi pour  notre continent l’Afrique et  l’humanité, à lui, dis-je,  revienne l’honneur. Parce que les lettres que nous sommes en train d’écrire resteront pour la postérité. Frères et sœurs, au moment où nous célébrons  le  74ème anniversaire de naissance de l’Eglise du Christianisme Céleste dans l’humanité et pour l’humanité, festivités couplées en Côte d’Ivoire avec la remise de distinctions et d’un  prix qui porte le nom de  son fondateur, cet  homme  le bien heureux SBJ OCHOFFA  à qui  Dieu, le Créateur de toute chose a  bien  voulu révéler l’ampleur de son amour pour  l’humanité, je voudrais, en ma qualité de chef de cette congrégation religieuse dans  le diocèse de Cote d’Ivoire, vous remercier de  votre présence à ce grand rassemblement, de ce  29 septembre, date  historiquement importante pour notre Eglise. Que toute  la gloire revienne à Dieu.

Mesdames et messieurs, chers invités, tout protocole respecté, chers frères et sœurs, c’est pour moi un plaisir particulier de m’adressez à vous à cette double cérémonie des festivités du 74ème anniversaire marquant la naissance de  l’Eglise du Christianisme Céleste dans  le monde entier, un 29 septembre 1949 à Agongué à Porto Novo actuel Benin. Cette célébration est couplée d’une distinction d’illustres personnalités au service de  la communauté, qui sera couronnée par la proclamation officielle des  lauréats  du Prix  SBJ OSHOFFA, POUR  LA RECHERCHE DE  LA PAIX ET DE  LA CHOESION NATIONALE.74 e anniversaire EEC Naricisse boli PCA et kouame benzem senateur

Chers frères et sœurs permettez-moi de saluer la présence effective parmi nous de Monsieur EHOUMAN BERNARD, Directeur du Cabinet du Président Aimé Henri Konan Bédié, de monsieur DOHO SIMON, président du groupe  parlementaires, PDCI, de  madame la représentante du Directeur général des Cultes en Cote d’Ivoire MESSEMBA BAMABA. C’est donc, un réel honneur de  vous  compter  parmi nous, alors que  vous avez  toujours un calendrier chargé; mais pour  le  besoin de  la cause, vous avez  du sacrifier quelque chose de votre temps  pour  être ici, ce  mercredi 29 septembre 2021  jour choisi par Dieu  pour  confier une  mission de  paix  à son élu, Oshoffa. Que  lui, le Tout-Puissant vous soutienne  dans  vos  actions  au service  de  la nation.

Frères et sœur, ce qui  nous unis et réunis, ce  jour  est d’une  importance  capitale pour  notre communauté de croyants, et d’une haute portée pour  notre nation, la Côte d’Ivoire, pour l’Afrique et pour le monde. Car, c’est ce Dieu, Maître  du temps et de  l’espace, à qui il a plu de répandre sa paix dans nos cœurs, qui nous rassemble pour cette belle initiative du Diocèse de Côte d’Ivoire pour Le célébrer. Oui, il faut bien le savoir, c’est Dieu lui-même qui est la Paix, et qui donne la Paix. A travers cette rencontre de ce  jour qui verra la distinction des ouvriers de la recherche de  la paix et  de la cohésion sociale en terre ivoirienne, nous proclamons son amour pour la Côte d’Ivoire à travers  la création, sur cette terre, du  Prix SBJ OCHOFFA, son  prophète.

LE PRIX SBJ OSHOFFA QUI VIENT SALUER  LA RECHERCHE DE LA PAIX ET LA COHESION SOCIALE. Un prix qui se rependra dans tout  le  monde entier.

74 e anniversaire EEC AVEC LE PRIX SBJ OSHOFFA DE LA PAIX celebre par lAVSE KANON LUC 2EEC le grand pretre dehima Pawaba etienneExcellences, mesdames et messieurs, frères et sieurs, tout lieu, tout endroit tout espace n’est jamais  infime, petit,  pour accueillir une solennité qui célèbre la Paix. C’est pourquoi, nous sommes heureux de partager avec  tous  les  fidèles, cette joie  de vous accueillir dans l’enceinte du siège de  l’Eglise du Christianisme Céleste Diocèse de Côte d’Ivoire, dont la construction se  poursuit. Soyez les bienvenues. Le  Prince de  la paix siège ici même, c’est pourquoi, les circonstances de cette rencontre revêts un caractère des plus importants en symboles, car cette cérémonie traduit l’engagement  de  l’’Eglise du Christianisme Céleste sous  notre conduite à se  proclamer membres des  ouvriers de la recherche de la paix et de la cohésion sociale.

L’aspiration à la paix, dont nous sommes aujourd’hui les heureux témoins, se ressent à longueur de  journée dans  les  esprits et les cœurs, sans distinction d’êtres pensants, depuis plusieurs mois. C’est pourquoi, en cette heure de mon  propos, nous ferons  l’économie de l’histoire de  la naissance de notre EGLISE et de  la célébration de son 74ème anniversaire. Vous me permettrez alors de parler des  fruits de  la prière de  notre Eglise et qui sont palpables à travers la baisse de  la tension, au sein de  la population de notre mère patrie, la Côte d’Ivoire ; car jour et nuit, nos genoux touchent la terre et toucheront encore la terre mère, la Côte d’ivoire pour supplier le Très Haut afin  d’amollir les cœurs  encore sous le poids des ressentiments.

74 e anniversaire EEC AVEC LE PRIX SBJ OSHOFFA DE LA PAIX celebre par lAVSE KANON LUCFerres et sœurs, nos  prières sont entendues par le Très Haut, le maitre de  l’univers. La Côte d’Ivoire  est en train de construire la paix. Brique après brique, elle réalise ce long processus. Nous, voudrions avec l’écho des battements de vos cœurs, faire vibrer cet idéal avec la célébration du PRIX SBJ OSHOFFA POUR LA RECERCHE DE LA PAIX ET DE LA COHESION SOCIALE. Nous voudrions contempler et célébrer la naissance de ce Prix qui fera son chemin dans le cœur des nations au fil des années, comme un rendez-vous incontournable pour tous ceux qui œuvrent, chaque jour à la préservation de la paix et à la protection de la vie humaine.

Je tiens à adresser mes remerciements et ma sincère reconnaissance aux lauréats de cette édition 2021 pour leur action qui a un impact réel sur la vie de  la nation. Lauréats dont nous avons rendu public, les  noms à l’occasion de  la conférence de presse, du samedi 11 septembre 2021 à la suite de la délibération du comité de distinction comprenant des  membres de  la société civile, journalistes et religieux. Je voudrais également saluer la présence de leurs différents cabinets qui ont fait de  leur  présence à cette cérémonie d’annonce du PRIX SBJ OSHOFFA POUR LA RECERCHE DE LA PAIX ET DE LA COHESION SOCIALE, une priorité. Ils œuvrent ainsi, pour son rayonnement.

Ainsi, mesdames et messieurs Trois personnalités ont été distinguées pour recevoir ce prix en cette édition 2021. Ce sont : le président ALASSANE  OUATTARA, actuel chef d’Etat, le président AIME HENRI KONAN BEDIE et le président LAURENT GBAGBO,  tous deux anciens  chefs d’Etats. C’est dans la dynamique d’accompagnement  des  efforts de conquête de la paix, que l’Eglise du Christianisme Céleste Diocèse de Côte d’Ivoire a initié LE  PRIX SBJ OSHOFFA POUR LA RECHERCHE DE LA PAIX ET LA COHESION SOCIALE.

74 e anniversaire EEC avse kanon lucSJB OSHOFFA est l’humain, l’africain  à qui Dieu a révélé la mission de sauver les âmes des hommes sous l’emprise du mal, donc d’implanter  la force de la paix dans  leur cœur.  LE  PRIX SBJ OSHOFFA POUR LA RECHERCHE DE LA PAIX ET LA COHESION SOCIAL, se propose d’honorer les personnes vivantes, ayant contribué et contribuent de manière significative à la promotion, à la recherche, à la sauvegarde et  au maintien du climat de paix, et ce, au regard de l’Evangile du Seigneur  Jésus Christ : c’est-à-dire, l’amour du prochain. Ace stade de  mon  propos, je sens  que vous sous  interrogez, mais  pourquoi le choix des personnalités : ALASSANE OUATTARA, HENRI KONAN BEDIE   ET LAURENT GBAGBO. Le comité de distinction a donné les raisons que nous partagerons largement à l’occasion de la remise matérielle du Prix au cours d’une cérémonie solennelle commune des trois, ou individuellement selon le calendrier de chaque lauréat.

Cependant, permettez-moi d’en dire juste un peu pour satisfaire votre soif et surtout d’envie de savoir ce qui a motivé le choix de nos trois  lauréats.

D’abord le président ALASSANE OUATTARA

Après  la crise postélectorale suivie de l’acquittement  de Laurent Gbagbo, même si faciliter  par la CPI, il a fallu  le quitus  du chef de  l’Etat actuel Alassane Ouattara  pour  qu’il revienne. À son retour, il l’a  reçu     au Palais présidentiel du Plateau, siège du pouvoir exécutif. Cette  image a montré deux personnalités disposées à la paix, dont les actes ont positivement impacté la pensée des populations et notamment leur sympathisants. Cette situation a beaucoup marqué L’ÉGLISE DU CHRISTIANISME CELESTE Diocèse de Côte d’Ivoire. Nous reconnaissons cette valeur  d’homme de paix.

Ensuite, le président Aimé HENRI KONAN BEDIE 

74 e anniversaire EEC AVEC LE PRIX SBJ OSHOFFA DE LA PAIX celebre par lAVSE KANON LUC avec le directeur de cabinet de Bedie recevant le prix OSHOFFA pour la PAIX Avec lui nous avons  vu et  nous  voyons la vie d’un homme qui n’a jamais  voulu que la Côte d’Ivoire se détruise. HENRI KONAN BEDIE n’a jamais voulu que la Côte d’Ivoire s’embrase, depuis 1999 quand il a été contraint de quitter le pouvoir par une junte  militaire, il n’a pas  appelé à un soulèvement populaire. Il  est resté   digne fils de Félix Houphouët-Boigny, apôtre de la paix. Lors de la dernière présidentielle de 2020  le monde a été crispé. Mais à la suite il y accepté une rencontre de décrispation de  l’atmosphère avec le président  ALASSANE  OUATTARA. Les dispositions de paix d’un tel homme ne pouvaient être passées sous silence.

Et enfin, le président LAURENT GBAGBO

 Il est rentré au pays  après  un long moment  de détention à la CPI. Nous voyons qu’à sa sortie de prison, il a été accueilli par ses frères sans appeler à la revole ou à la vengeance. Il a dit, on tourne la page et allons de l’avant. Nous voyons que c’est un grand signe d’apaisement et un homme de  paix. Après ces analyses  il a été difficile, au Comité du PRIX SJB OSHOFFA POUR LA RECHERCHE DE LA PAIX ET DE LA COHESION SOCIALE, de ne pas à l’unanimité décider de saluer leurs actions et attitudes. Le PRIX SJB OSHOFFA vient  récompenser leur dévouement au service de  la paix et de  la cohésion sociale en Côte d’Ivoire.

A travers la désignation de ces trois présidents, ce sont toutes ces  personnes, hommes et femmes de  leur entourage, cercle élargi et restreint qui œuvrent à leurs côtés  nuit et jour  pour  la stabilité de  la Côte d’Ivoire, que le comité du PRIX SJB OSHOFFA salue. Le comité de distinction du PRIX SJB OSHOFFA POUR LA RECHERCHE DE LA PAIX ET DE LA COHESION SOCIALE a voulu ainsi reconnaître les valeurs d’humanisme et de paix, de ces trois lauréats à préserver le  climat de  paix et de  la stabilité sociale. Ces actes qui constituent un soulagement pour nous témoins et pour les générations futures de l’engagement palpable de leur détermination, pour le bien de leur peuple. Car,  il n’existe de cause plus juste que la préservation de la vie humaine.

74 e anniversaire EEC represente de la direction generale des cultes en cote divoire primant lAVSE KANON LUC 1Malgré leurs obligations vis-à-vis de leurs  familles, biologiques et politiques, ces trois  leaders, comme des guides pour leurs sympathisants et admirateurs,  affichent leur détermination à préserver  la  paix sociale. Ce sont  ces efforts, reconnus par la nation que l’Eglise du Christianisme Céleste salue avec la  remise du  PRIX SJB OSHOFFA. Je salue enfin chacun de vous, pour l’accomplissement  de vos tâches quotidiennes pour  le bien de la Côte d’Ivoire. Chers invités, je voudrais, au nom de l’Eglise du Christianisme Céleste, Diocèse de  Côte d’Ivoire, vous exprimer mes sincères remerciements, pour votre présence à cette cérémonie.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je voudrais adresser mes remerciements au comité de délibération  pour son choix éclairé, portant sur  nos trois leaders politique. Je suis personnellement heureux pour leur choix et affirme  mes sincères félicitations et remerciements à nos trois lauréats qui ont accueilli le PRIX SBJ OSHOFFA POUR LA RECHERCHE DE LA PAIX ET DE LA COHESION SOCIALE, à bras  ouvert. Ils viennent de trouver grâce dans  le cœur  de Dieu à travers la bénédiction du Prophète SBJ OSHOFFA par la réception de cet illustre prix. Je voudrais maintenant inviter, tous à suivre les remises des  distinctions. Que  Dieu Le Tout-puissant, nous éclaire, qu’il bénisse  la Côte d’Ivoire et l’Afrique. Je vous remercie ».

POUR L’EGLISE DU CHRISTIANISME CELESTE, LE PRESIDENT DU COMITE DIRECTEUR NATIONAL CHEF DU DIOCESE DE CÖTE D’IVOIRE, REPRESENTANT LEGAL DU PASTEUR MONDIAL,  AVSE KANON LUC

ledebativorien.net

© 2021, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur