Scandale-frappé par des « mini balles de terre » : le ministre Donwahi Alain-Richard annonce un gros déballage dans l’accusation ‘‘de vol de projet’’ contre lui par une dame

6 min read
54 / 100

L’affaire fait gros bruit sur les bords de la lagune ébrié. C’est comme cela qu’elle est appelée, cette belle eau qui ceinture Abidjan, la capitale économique ivoirienne, mais elle n’est pas encore digne des olympiades. Mais de petits faits déroutants s’y produisent au quotidien. Dame TRABOULSI, s’exhibait  aux côtés du ministre des Eaux et Forets, initiatrice du projet SEEDBALLS CI.  Elle ne savait pas encore ce qui se passait sous  le crane  du  ministre Alain-Richard Donwahi.

Urgent-frappé par des "mini balles de terre" : le ministre Donwahi Alain-Richard annonce un gros déballage dans l’accusation ‘‘de vol de projet’’ contre lui par une dame ledebativoirien.netQuelques temps plus tard, le projet qu’elle  porte et présenté est purement et simplement d’un autre côté avec ruse dans le sac, 600 milliards de francs pour reboiser 20% du territoire ivoirien. Il sera réalisé avec la technique de la dame. Comment supporter une telle mésaventure. Elle se rebelle et crie dans  tous  les sens.

Cependant, le  ministre Donwahi informé de  l’accusation annonce par ses services, un gros déballage dans l’accusation ‘‘de vol de projet’’, très  bientôt. Mais en attendant, voici le coup fumant dans la forêt reboisée de Côte d’Ivoire du  ministre, fils de la Nawa.

C’est l’affaire Sarah Traboulsi  

Doit-on, rappeler encore l’importance des forêts pour la Côte d’Ivoire et son rôle moteur de la forêt dans le secteur écologique et socio-économique? Elles représentent un puits de carbone et un réservoir de biodiversité pour les générations actuelles et futures. C’est ce qui  pousse ce  pays à s’engager à reconstituer son patrimoine forestier, et à procéder à sa gestion durable, ainsi qu’à une  bonne planification de l’utilisation des terres. L’Etat de Côte d’Ivoire a adopté une politique nationale de préservation, de réhabilitation et d’extension, de la forêt, d’un coût de plus de 600 milliards de francs CFA.

Belle initiative écologique et là, tout commence.

En mai 2019 selon les voisins au projet, une jeune entreprise ivoirienne, la société SEEDBALLS CI, créée par Sarah TRABOULSI a initié en Côte d’Ivoire pour la première fois, une technique innovante pour le reboisement des forêts. Technique basée sur le semis sauvage de minuscules balles de terre. Et ce, après une formation personnelle intense auprès de SEEDBALLS KENYA.

traboulsi2En juin 2019, la technique est présentée au Ministre des eaux et Forêts de Côte d’Ivoire,  puisque c’est dans son département  qu’elle ne peut qu’être réellement  opérationnelle. En janvier 2020, la dame, selon elle signe, avec ce même ministère un contrat de partenariat faisant de SEEDBALLS CI, un partenaire privilégié, jusqu’en janvier 2022. Pour la fourniture de mini balles de reboisement, SEEDBALLS. Il est dans ce processus de collaboration ou de partenariat demandé à l’entreprise de transmettre sa connaissance, sa technologie au ministère en créant des mini sites de production dans les différentes directions régionales. La jeune entreprise ne peut qu’accepter cette  proposition. Elle rêve déjà !

A la suite de l’accord, il est demandé à dame TRABOULSI, en Février 2020, un dossier technique pour l’implantation d’un site pilote. Heureuse de voir  ses recherches connaitre un début de réalisation, un intéresser un  ministre  du  gouvernement  du président Dr Alassane Ouattara quel privilège ! Avec  fierté, TRABOULSI s’exécute. Mais, après cela, va s’installer un profond silence, voire  même  un  profond sommeil au  ministère. C’est se méprendre sur le réveil !

Un matin de  plusieurs mois de silence, la dame  saute de son tabouret. Elle découvre que le Ministre des Eaux et Forets de Côte d’Ivoire le fils de  la prestigieuse région La Nawa, a créé dans sa région, une nouvelle entreprise, NAWA BIO ENERGY. Quelle ingéniosité ! Copie  conforme et intégrale, trait pour trait, le dossier du site pilote monté par TRABOULSI. Le plus beau, c’est qu’il écarte complètement celle qui a initié les SEEDBALLS en Côte d’ivoire.

Aujourd’hui c’est NAWA BIO ENERGY qui est le fournisseur du Ministère en ‘‘mini balles’’ de reboisement à qui l’Etat de Côte d’Ivoire aurait octroyé 600 milliards de francs de budget pour recouvrer 20% du couvert forestier ivoirien. Utilisant exactement selon la plaignante, sa technologie de Seedballs, « mini balles de terre ». Pour bien faire,  le gérant de la société Nawa Bio Energy serait naturellement un proche du ministre dont il aurait été même témoin de l’heureux mariage.

Pour parvenir au mauvais coup

Traboulsie indique avoir testé pendant plus d’un an une technique d’épandage par drones. Pour  y arriver, elle s’est rapprochée de la société SKT Aero, une start-up ghanéenne qui a conçu le drone, pour sa structure.

Sa surprise sera encore grande, quand des médias internationaux  annoncent cette solution qui va être implantée en Côte d’Ivoire. Le matériel de  SKT Aero, est aujourd’hui opérationnel grâce aux nombreux tests et Seedballs qu’elle a fournis. Le partenaire ghanéen  bien malin, que de revenir  vers sa cliente partenaire a plutôt pris la direction du ministère. Autant se rapprocher directement de la ruche à miel. Il ne faut jamais douter de  la loyauté du ghanéen, on en parle beaucoup à Abidjan.

DONWA alainCette dame n’a-t-elle pas accepté de partager sa technologie sans déposer de protection, en  proposant même d’offrir des centaines de milliers de Seedballs à ceux qui souhaitaient reboiser même leur village? Les voisins s’écrient  toujours: «Pourquoi, alors que tout semble prêt pour  l’exécution du  projet que la star up est éjectée du navire reboisement ? ». Plus qu’un partage léonin, pourquoi le ministre se serait-il adjugé tout, au profit de  la Nawa sa  région d’origine avec la  société NAWA BIO ÉNERGIE qui s’est totalement inspirée des différents slide envoyés par dame Traboulsie, lors des négociations avec le ministère?

Contactés  pour en savoir davantage, les services du  ministre Alain Richard DONWAHI, ont déclaré et annoncé fermement, un gros déballage, hier lundi 8 novembre 2021. «Faux et faux, nous allons vont donner  la vraie version du dossier», excellents propos fermement soutenus par les services du ministre. Jusqu’à la publication de ce fait, la rédaction de ledebativoirien.net attend encore sa version. Effets  ‘‘mini balle de terre’’. La forêt  ivoirienne tremble ! Si cette affaire est vraie…

HERVE MAKRE

Ledebativoirien.net

© 2021 – 2024, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur