urgent-Côte d’Ivoire-PDCI-RDA: pourquoi Kakou Guikahué est craint et redouté de ses adversaires  »internes »

4 min read
62 / 100

 Il sert simplement  l’action du terrain  à tous. Et là, guikahue sert le terraindevrait-on, au sein d’une formation politique, parler d’adversaires internes ? Mais, s’il surgissent, les vaincre est encore  plus expressif que leur avènement ou survenance. Surtout par les actes visibles. Et Maurice Kakou Guikahué, depuis plus d’une décennie en fait son hobby favori. Sa spécialité admirée des militants: destruction massive et déstructuration des adversités par des actions de terrain. Simplement, il vient  de le  montrer à la grande joie des militants.

Ainsi va la situation tant surchauffée, tant calme que le président Aimé Henri Konan  Bédié gère au quotidien, mais qu’il surmonte au sein du PDCI. Et ce, depuis qu’il tient  le gouvernail du navire, laissé par Félix Houphouët-Boigny. Bien assis dans  son canapé, il se rassure qu’il eu fallut un homme à ses côtés. Un homme, véritablement dévoué au parti, pour  surmonter les adversités  internes. Des adversités qu’il transforme en véritable  programme d’action politique pour le compte du président Bédié et du PDCI.

Maurice Kakou Guikahué, le Secrétaire Exécutif du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), en deux sorties, en l’espace de deux jours,  à Dabou aux obsèques du militant, fils du Léboutou, Albert Kakou Tiapani, et à Daloa-Gokra, village natal de Marie Koré, une des figures de la résistance coloniale, a encore montré qu’il reste la pièce essentielle de la neutralisation des ambitions internes sans réelles  objectivités. Destruction de  toute adversité interne par des  messages précis et sans  ambigüité,  pour la stabilité du PDCI. Dans  la norme, tout militant qui ne saisit  pas  le sens des paroles du Secrétaire Exécutif devrait démissionner du parti et faire cavalier seul, comme l’ont tenté certains se disant, hier disciple de l’esprit du PDC-RDA et qui, de plus en plus,  à l’observation courent vers leurs ombres. Puisqu’ils commencent  à devenir l’ombre d’eux-mêmes.

SE GUIKAHUELe ton de la ligne politique actuelle du Parti a été donné, soutient le  ministre Maurice Kakou GUIKAHUE, par son Président Henri KONAN BEDIE, lors de la visite que lui a rendue Laurent GBAGBO, du 10 au 11 juillet 2021, à Daoukro. A cette occasion,  Bédié a  lancé un appel au pardon, à l’oubli des offenses, à la maîtrise des douleurs et des souffrances du passé afin d’aller à la réconciliation vraie des Ivoiriennes, des Ivoiriens et de tous ceux qui habitent la Côte d’Ivoire. Mais, précise Kakou Guikahué aux militants du PDCI, que les leçons tirées avec courage des incompréhensions du passé servent de puissants leviers pour la construction d’une paix durable.

Pour ce faire, le Président Henri KONAN BEDIE décide de mettre toutes les forces qui lui restent, dans le combat de la réussite de la réconciliation nationale. Il engage totalement la mise en action du chantier de  la restructuration interne au PDCI-RDA pour l’adapter aux enjeux du futur. Face   donc aux  velléités visibles qui consistent  à mettre la charrue avant les bœufs, le  ministre Guikahué aux côtés du président Bédié maintient les leviers d’un appareil politique de lutte performant et efficace, préalables au succès de tout candidat de Parti à la prochaine élection présidentielle de 2025. C’est le combat de  l’unité autour d’un seul homme que mène dès lors, le Secrétaire exécutif du PDCI.

Et ses  appels à aplanir les divergences entre les cadres, la cessation des crises de jalousie, la cohésion des militants, en sont  des signes de la clairvoyance  politique. «Il nous faut un consensus autour de la candidature du Président Henri KONAN BEDIE au 13ème  Congrès ordinaire annoncé pour 2022 pour qu’il demeure Président du Parti afin que dans la sérénité et la cohésion, nous puissions préparer 2025 dans de bonnes conditions». Peut-on, dire  mieux ! Maurice Kakou Guikahué, engage donc tous  les militants dans une  union sacrée  et totale autour de Bédié. «Parce que Bédié est le testament qu’Houphouët-Boigny à laissé aux  militants».

maurice kakou guikahue en action 2Et d’appuyer très fort que  «partout  où le président Bédié est candidat à quelque chose, je suis le premier soutien  du président Bédié». Après Dabou et sur les traces de Marie Koré, le Secrétaire Exécutif qui jouit de la confiance mérité du président Bédié, conduit la marche du PDCI avec  en  mire,  le  13ème  congrès.  Par des actions sur le terrain, il rallie les adversités  à une seule cause: le  PDCI, car 2025 reste décisif.

H.MAKRE

Ledebativoirien.net

© 2021 – 2024, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur