Urgent-mauvaise gestion du dossier  par le ministre Diawara? Le collectif des docteurs  non recrutés de Côte d’Ivoire annonce  une  marche le 22 décembre prochain et une grève illimitée de la faim

4 min read

Le collectif des docteurs  non encore recrutés en Côte d’Ivoire,  à la suite d’un grand  rassemblement, ce samedi 11 décembre 2021 à Abidjan a décidé d’engager des actions. Allant d’une  marche  pacifique  à une grève  illimitée de la faim. À l’effet d’obtenir  un décret spécial du chef de  l’Etat Ivoirien Alassane  Ouattara.

docteurs olivier dally1Décisions encouragées, selon  le Collectif, par les récentes sorties du ministre de  Diawara en charge de  la gestion du dossier.

«Cette lutte est pour la réhabilitation de l’élite intellectuelle bafouée au profit de la médiocrité honorée. Le Collectif reste convaincu que l’issue unique de cette situation est la prise d’un décret exceptionnel du Président de la République », indique le porte-parole, docteur  Olivier Dally, face aux nombreux docteurs réunis, pour la cause et très révoltés.  Pour eux, le  ministre de l’Enseignement supérieur a volontairement décidé de rompre la ligne du dialogue, conseillée par la ministre de  la Fonction  Publique  Désirée Anne Ouloto.

«Face aux attitudes qui portent atteinte à la dignité des Docteurs et de toute l’intelligentsia ivoirienne , à la « vision 2030 » du Président de la République de Côte d’Ivoire basée sur le « Progrès social et le développement du capital humain, le Collectif  réaffirme sa sérénité et sa détermination pour aller remettre dans les jours à venir, la note explicative de la doléance relative au Décret exceptionnel, à son Excellence, Docteur Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire. Nous irons au Palais de la présidence de  la république de Côte d’Ivoire, par une marche pacifique, le  mercredi 22 décembre 2021»,

docteurs olivier dallypoursuit le porte-parole du collectif qui a diligenté une mission  à Bouaké porter la décision de  la marche aux docteurs. Une décision qui  se justifie selon  le  collectif, suite aux propos du ministre de  l’Enseignement Supérieur et de la recherche scientifique face aux sénateurs: «Après la marche du Collectif tenue le 3 Novembre, nous nous sommes résolument inscrit dans la voie de la négociation, afin de donner une chance au dialogue, mais aussi et surtout déconstruire l’image de bellicistes subtilement associée à notre mouvement. Dans ce sens, plusieurs missions d’explications et de concertations ont été engagées avec les autorités. De commun accord, des activités conjointes ont  même été menées dans l’optique de trouver une solution conciliante.

Le Jeudi 2 Décembre, le Collectif était à une rencontre avec le Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Monsieur ADAMA DIAWARA. Au cours de cette rencontre, nous lui avons remis le fichier du recensement des Docteurs non-recrutés et nos propositions de sortie de «crise», qu’il nous avait demandés.

docteurs 22En retour, le Ministre a  promis étudier nos propositions et confronter notre fichier de recensement  au sien afin de nous présenter une liste  consolidée de Docteurs non recrutés lors d’une rencontre que nous devrions avoir avec lui les jours à venir. Contre toute attente, nous constatons depuis cette date que Monsieur le Ministre, s’illustre de la manière la moins conciliante sur la place publique».

Plusieurs docteurs prenant la parole  ont tous  milité  pour  une marche  pacifique, puis  une grève de la faim devant la Cathédrale Saint  Paul au Plateau, jusqu’à l’obtention du décret spécial. La veille des festivités de fin d’année sera mouvementée en Côte d’Ivoire. La particularité reste que  les femmes docteurs entendent  marcher avec  leurs enfants, ce mercredi  22 décembre 2021.  Certainement que  le gouvernement  ivoirien traitera cette question avec   diligence en cette fin d’année.

Ledebativoirien.net

H.M.

© 2021, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur