Abidjan : avec 2819,8 milliards FCFA recouvrés en 2021, pourquoi c’est 3107 milliards fixés pour 2022 aux Impôts avec 10% de hausse

3 min read
58 / 100

La Direction Générale des Impôts a organisé son traditionnel séminaire, jeudi 27 janvier 2022 à l’hôtel Radisson Blue de l’aéroport Félix Houphouët-Boigny.  Ce séminaire a pour objectif de faire le bilan des activités menées au cours de l’année 2021 par la DGI et présenter également les perspectives pour l’année 2022.IMPOT CORRUPTION

De ce fait, Ouattara Sié Abou, directeur général des impôts a révélé que pour l’année 2021, le montant des recouvrements est de 2819,9 milliards de francs CFA contre un objectif fixé à 2701,1 milliards.

Il en découle donc un écart positif de 118,7 milliards de francs CFA, soit un taux de réalisation de 104,4%. En comparaison avec les recettes de 2020 qui s’élevaient à 2358,7  milliards, ces réalisations sont en hausse de 461,1 milliards, soit une progression de 19,5%. Ces performances plus qu’encourageantes ont été possibles grâce à la qualité des ressources humaines et son organisation, mais également grâce à la digitalisation de plusieurs de ses procédures  et la mise en œuvre de nouveaux outils modernes de gestion et d’administration.

Faisant l’évaluation de la mise œuvre  des activités de l’année 2021,Ouattara Sie Abou a exposé des résultats obtenues par les services des impôts au cours de cette période et l’élaboration dans le cadre des perspectives des stratégies adéquates a la bonne exécution des missions au titre de la même année.

dg impot 11 Des efforts sont encore à faire pour relever les nouveaux défis dont les objectifs 2022 sont fixés à 3107 milliards, soit une hausse de 287,4 milliards par rapport aux réalisations de l’année 2021, soit un taux de progression de +10,2%. «C’est un nouveau challenge qui s’offre à la DGI puisqu’il nous donne l’occasion de franchir et aller au-delà, la base symbolique de 3000 milliards de recette au cours de cette année budgétaire.

J’ai bon espoir et je sais que nous sommes capables de relever ce défi, car la DGI a renoué avec les résultats positifs, certes grâce à la qualité de ses ressources humaines et de son organisation, mais également à la digitalisation de plusieurs de ses procédures  et la mise en œuvre de nouveaux outils moderne de gestion et d’administration qui facilitent davantage aujourd’hui nos relations avec les contribuables », a- t-il conclu.

dg impot 1Représentant le ministre du budget  et du portefeuille de l’Etat,  Adama Sall Directeur de cabinet a félicité, le directeur général des impôts et ses collaborateurs pour ces performances qui s’améliorent au fil des années et leur a demandé de maintenir la pression fiscale pour mobiliser davantage des ressources pour  permettre au gouvernement d’améliorer les conditions de vie des populations.

Ford Raymond GUEI

 ledebativoirien.net

© 2022 – 2023, redaction. All rights reserved.

Du même auteur