Exclusif au RHDP dans le Lôh-Djiboua: Amédé Kouakou se rapproche de l’opposition pour affaiblir Patricia Yao-révélations

4 min read

Avec ce grand soutien du ministre Amédé, il va sans dire que l’opposition se retrouve désormais renforcée pour les prochaines joutes électorales dans le Lôh-Djiboua. C’est dire que les élections municipales et régionales de 2023 s’annoncent palpitantes dans la région du Lôh-Djiboua où, en mission, samedi 9 avril 2022 à Guitry, le ministre Amédé Kouakou Koffi, député-maire RHDP de la commune de Divo, a royalement ignoré Mme Patricia Yao, pourtant Cadre du RHDP et députée-maire de Guitry.HAMEDE ASSI LOH DJIBOUA LEDEBATIVOIRIEN 6

Coordonnateur régional du RHDP dans la région du Lôh-Djiboua, le ministre de l’Équipement et de l’Entretien routier, Amédé Kouakou Koffi est à fond dans sa rivalité avec Patricia Yao, pourtant Cadre du même parti politique. Obsédé par le désir de prendre le lead de la région, depuis le décès en mai 2021 du président du Conseil régional, l’ancien ministre Roland Zakpa Kobenan, Amédé Kouakou est prêt à tout pour écraser toute velléité d’ascension politique venant d’un autre cadre de la région.

Après avoir été aux prises, lors des législatives controversées de mars 2021 dans la sous-préfecture de Divo, avec le candidat indépendant Me Zéhouri Bertin; élections qu’il a gagnées de justesse après des accusations de fraude lancées par ses adversaires, Amédé Kouakou veut désormais conquérir la région du Lôh-Djiboua. Et est prêt à tout pour y parvenir. Quitte à mettre sous l’éteignoir même les cadres de son parti politique, le RHDP.

HAMEDE ASSI LOH DJIBOUA LEDEBATIVOIRIEN 2Samedi 9 avril 2022, alors qu’il a été désigné parrain de la cérémonie d’investiture du bureau d’un mouvement de jeunesses, dénommé Jeunesses unies pour le développement de Guitry  (JUDG), le Ministre-maire de Divo n’a pas hésité à se faire passer pour le nouveau leader du Lôh-Djiboua sur qui le président Alassane Ouattara devrait désormais compter.

« Sur invitation de la jeunesse de Guitry, dans la région du Lôh-Djiboua,  j’ai parrainé ce samedi 9 avril 2022, une cérémonie d’hommage au Président de la République, Sem Alassane Ouattara. L’ambiance chaleureuse et l’effervescence des jeunes traduisaient aisément l’engouement  autour de cet événement. Les projets et actions de développement de la région du Lôh-Djiboua initiés par Sem Alassane Ouattara ont guidé ces festivités de reconnaissance et de remerciements à l’endroit de l’infatigable Bâtisseur », a écrit Amédé Kouakou Koffi sur sa page Facebook.

HAMEDE ASSI LOH DJIBOUA LEDEBATIVOIRIEN 3Puis il ajoute:  » J’ai félicité cette initiative tout en insistant sur la nécessité absolue de la paix , de la cohésion sociale et de la tolérance mutuelle pour le mieux-être des populations de la région et des jeunes en particulier. Le Président de la Jeunesse de Guitry a été officiellement installé au cours de cette sympathique cérémonie ». Ni dans le texte ni dans les images de ladite cérémonie, ne figure Mme Patricia Yao, pourtant Cadre du RHDP et députée-maire de Guitry.

Le ministre Amédé Kouakou a-t-il délibérément omis d’évoquer le nom de celle qui est venue redonner espoir à une localité jadis perdue parmi les champs de palmiers dans la région du Lôh-Djiboua? Selon un proche de Patricia Yao, Amédé Kouakou était en réalité, à Guitry, pour prendre part à l’investiture d’un mouvement de jeunesses, comme mentionné plus haut, et non pour une cérémonie d’hommage au président de la République.

La preuve, sur les différentes affiches et banderoles, voire les tee-shirts confectionnés à cet effet, ne figurait nulle part la photo du président Alassane Ouattara. « Il est venu investir soit disant, un mouvement de jeunes. Comment cela se fait-il qu’il (le ministre Amédé) fait une publication mensongère qui parle de journée de reconnaissance au PRADO ? », s’interroge notre source.

HAMEDE ASSI LOH DJIBOUA LEDEBATIVOIRIEN 4Qui renchérit: « Les chefs de villages de Guitry ont tous refusé de s’associer à cette cérémonie. Il a tenté de les corrompre, de les menacer, ils n’ont pas marché. Il a dû aller chercher  quelques chefs à Yocoboué. Il était entouré rien que de cadres de l’opposition (PDCI -PPACI ). Que prépare-t-il par ce rapprochement avec les dignitaires de ces partis ? », questionne notre interlocuteur. Pour qui, l’objectif d’Amédé Kouakou ne peut pas être juste que d’affaiblir l’Honorable Patricia Yao car il s’agit bel et bien d’un mouvement d’opposants. À preuve, raconte un témoin, le Ministre-maire a dit prendre bonne note de toutes les doléances faites par le porte-parole dudit mouvement qui n’est autre qu’un militant du PDCI-RDA.

H.M.

Ledebativoirien.net

© 2022, redaction. All rights reserved.

Du même auteur