Fin du Forum sur l’EAU : grosse présence remarquable de la SODECI avec son expérience  et la voix de ses experts à ce 9ème FORUM MONDIAL à Dakar

6 min read

 

par H. Makre

Le groupe ERANOVE et ses filiales dont la SODECI fait partie ont pris part à la 9ème  édition du Forum Mondial de l’Eau à DAKAR du 21 au 26 mars 2022.Et de quelle  manière! Fin du Forum de l’EAU : une présence remarquable de la SODECI avec son expérience  et la voix de ses experts à ce 9ème FORUM MONDIAL à Dakar LEDEBATIVOIRIEN.NETUn  forum des réponses au cours duquel, l’accent a été mis sur 4 priorités : la sécurité de l’eau et de l’assainissement ; l’eau pour le développement rural ; la coopération et, les «Outils et Moyens».

Le tout, incluant les questions cruciales du financement, de la gouvernance, de la gestion des connaissances et des innovations. Quatre axes qui constituent des priorités pour l’Afrique, mais aussi pour le monde dans sa globalité.

Au cours des débats et conférences, deux axes ont été déclinés par la SODECI au travers de plusieurs thématiques dans le cadre de Panels d’experts à l’endroit de médias locaux et panafricains. Axe 1 : Concevoir des nouveaux modèles d’accès aux services  et, Axe 2 : Préserver les ressources en Eau. Ces communications avaient pour objectifs de partager l’expertise et l’expérience de la SODECI pour faire de l’accès à l’eau potable une réalité au niveau local et présenter les solutions innovantes mises en place par l’entreprise.

Ces présentations ont débuté le mardi 22 mars avec l’intervention de M. GOSSO Olivier, Directeur de la production SODECI sur le thème de : Efficacité Energétique, outils & moyens.

M. GOSSO Olivier, Directeur en charge de la production à la SODECI ledebativoirien.net
M. Gossio Olivier, Directeur en charge de la production à la SODECI 

L’efficacité énergétique est selon M. Gosso François Olivier, l’une des meilleures solutions pour répondre aux attentes de cette 9 ème édition du Forum mondial de l’Eau : « L’Energie étant l’entrant le plus important, il est très important de mettre tous les moyens pour l’optimisation de l’Energie lors de la production du mètre cube d’eau».

A cet effet plusieurs actions ont été engagées par la SODECI avec des résultats significatifs tels que: l’optimisation des contrats d’électricité qui prend en compte l’implémentation d’une solution d’analyse des données de facturation, l’ajustement des puissances souscrites, la correction des facteurs de puissance…L’installation d’équipements de nouvelle génération pour la réduction et la maitrise des couts. L’optimisation géométrique et énergétique des forages.

La deuxième journée des panels, a enregistré l’intervention de  M. GNALLA Vincent, Directeur central Technique SODECI, sur le thème de la : Préservation Des Ressources. 2 types de ressources exploitées que sont: les eaux de surfaces, 22% de la production nationale et les eaux souterraines, 8% de la production nationale, ont été d’abord présentées par l’autre expert ivoirien.

M. GNALLA Vincent, Directeur central Technique SODECI ledebativoirien.net
M. Gnalla Vincent, Directeur central Technique SODECI 

Selon lui, l’impact du changement, l’urbanisation et les activités anthropiques et d’autres menaces dont, l’orpaillage, pollutions chimiques, modifications de cours d’eau, etc. sont les problématiques auxquelles, est confrontée la société.

Aussi, note l’expert, «pour faire face à tous ces risques dans un premier temps, la SODECI a engagé des actions telles que l’identification de nouveaux sites de captage et la limitation des prélèvements entre 4,5 et 6,5 m3/s ; la Garantie des débits des cours d’eau qui drainent la nappe ; la Protection de la nappe contre l’intrusion saline ; la Protection contre certains types d’activités anthropiques, carrière de sable, etc.

Dans un second temps, l’importance de la Surveillance en continue de l’évolution de la qualité de la ressource, la réalisation de forages pour gérer les pics de dégradation de la ressource, l’adaptation du traitement et la coopération transfrontalière sont des actions qui sont menées pour faire face à l’activité d’orpaillages qui menace 23% des sites de mobilisation de la ressource. »

A sa suite, sur les sujets de ‘‘l’Accès à un Service d’assainissement Durable et La Maintenance Des Pompes A Motricité Humaine (Contexte de la Côte d’Ivoire)’’, M. LOUKOU Aimé, Directeur en charge de l’Assainissement à la SODECI

LOUKOU Aimé, Directeur en charge de l’Assainissement à la SODECI ledebativoirien.net
Loukou Aimé, Directeur en charge de l’Assainissement à la SODECI 

a précisé qu’il fallait mobiliser des financements pour accélérer l’équipement des villes et villages en systèmes d’assainissement Durable. En termes de solutions, cet autre expert ivoirien recommande : « Une politique dédiée aux clients raccordables non raccordés ; une stratégie de raccordement dans le cadre des programmes immobiliers ; une stratégie commerciale pour les usagers domestiques; le développement des branchements sociaux.

L’enjeu clé à long terme réside dans l’élaboration des schémas  directeurs d’assainissements et de drainage qui vont permettre d’accroître la population raccordée  à des services durables»

Le 24 mars, M. COULIBALY Damase, Directeur Exploitation Abidjan SODECI à clôturé cette série de panels sous le thème : Eaux Non Facturées et fuites

Selon Coulibaly Damase, traiter le problème des eaux non facturées et des fuites fait partie des solutions pour la sécurité de l’Eau.

M. COULIBALY Damase, Directeur Exploitation Abidjan SODECI ledebativoirien.net
M. Coulibaly Damase, Directeur Exploitation Abidjan SODECI 

«Parlant d’eau non facturée, il s’agit de la quantité d’eau produite perdue en cours de distribution ou consommée sans comptabilisation. Sur Abidjan, nous avons fait un diagnostic de la situation qui nous a permis de subdiviser la ville en plusieurs zones.  La fraude sur l’eau notamment favorisé le taux élevé des Eaux non facturées.

L’optimisation de la lutte contre la fraude avec l’utilisation de radars de sol pour être plus efficace et également l’appui de l’Etat pour faciliter l’accès à l’eau potable devrait permettre à l’entreprise de soutenir la croissance de son rendement.

 Parlant des fuites, nous avons également optimisé la recherche de fuite active. Lorsque nous détectons des fuites, elles sont pré -localisées et transmises au dépannage pour un traitement automatique ».

L’expertise  ivoirienne, après ce  9è Forum de l’Eau  à Dakar est encore attendue  pour le prochain Forum mondial.

 

HM

Ledebativoirien.net

© 2022, redaction. All rights reserved.

Du même auteur