Côte d’Ivoire-dans l’affaire 1919 docteurs non recrutés: le président de l’Organisation des Parents d’Elèves et Etudiants entre en scène aux  côtés de Dr bosson

8 min read
10 / 100

 

Les premiers acquis obtenus par le dialogue entre le ministre de l’Enseignement Supérieur Adama Diawara et les différents Collectifs des Docteurs Non-Recrutés de Côte d’Ivoire ont été portés  à la connaissance de l’Organisation des Parents d’Elèves et Etudiants de Côte d’Ivoire, le weekend dernier.

BERTIN BOSSON conduit le collectif ivoirien des des docteurss non recrutés ledebativoirien,.netUne  initiative du collectif conduit par le docteur  Bertin Bosson Koffi  traduite  par une visite au siège à Treichville de ladite organisation  où une séance  d’échanges s’est déroulée avec le  président entouré de son staff. Et là, le président Kadio Aka  Claude, ne passera pas par mille chemins pour condamner la politique de la chaise vide optée par certains docteurs à  l’invitation du  ministre du département  à charge d’apporter des réponses et solutions aux questions et problèmes qu’’ils posent. Heureusement que cette option reste sans réel impact sur le processus des négociations devant aboutir au recrutement en cours des docteurs au chômage.  

C’est le porte-parole du collectif ivoirien des docteurs non recrutés de Bosson qui résume sa visite.

«Cette rencontre-ci avec l’OPEECI fait suite à  la séance de travail, du mercredi 2 7 juillet avec  le  ministre de  l’Enseignement Supérieur Monsieur Adama Diawara à son cabinet   et tous les collectifs des docteurs nos recrutés qui nous a permis d’avancer. Les Docteurs non admis de la Session de Juin 2022 ne fourniront plus de Certificat de Non bégaiement pour le prochain recrutement.

vlcsnap 2022 07 29 10h49m57s093En dehors de l’extrait d’acte de naissance et du casier judiciaire tous les autres éléments constitutifs du Dossier ne seront plus renouvelés.  Après la session d’octobre et celle prévue au 1er trimestre de 2023, il s’agira de faire le  point des docteurs encore en chômage.  Le  ministre annonce des travaux avec le ministre de  l’Education et de la Fonction Publique pour trouver des solutions au chômage des docteurs.

Nous avons  pu obtenir ces avancées grâce aux négociations. C’est pourquoi, depuis  le siège de  l’OPEECI, je lance  un appel à l’ensemble des docteurs  non recrutés. Je demande  à chacun de  faire preuve de retenue. J’appelle tous  les docteurs au calme et à la sérénité. Notre problème est déjà connu. Nous devons accompagner nos autorités afin de trouver des solutions et des voies et moyens pour  l’insertion de tous les docteurs. Dans  la suite des  négociations que  nous avons entamées, nous sommes venus voir  le  président de l’Organisation des Parents des Elèves et Etudiants de Côte d’Ivoire, afin de  lui exposer notre démarche pour qu’il nous appuie auprès des autorités compétentes.»

 L’interpellation du président Kanio Aké Claude, de  l’OPEECI

dr bosson et le collectif chez le presidet de lOPEECI23 À  la suite du porte-parole du collectif ivoirien des docteurs non recrutés Bertin bosson, le président Kanio Aké Claude, de  l’OPEECI créée en 1972 par des  professeurs de l’université de Cocody aujourd’hui  Félix Houphouët-Boigny, dont il est le  3è président sonnera une vibrante interpellation aux différents  collectifs des docteurs non recrutés. «Je reçois le représentant des docteurs non recrutés ; j’en suis heureux et fière à la fois.  J’ai toujours dit qu’on ne peut rien obtenir dans  la guéguerre, dans  les bagarres. On obtient, toujours  les choses dans les  négociations, dans  le respect mutuel, les uns envers les autres, dans  l’acceptation  mutuelle…

Ce sont nos enfants  qui ont travaillé dur. Ce n’est pas tout le monde qui sort avec un doctorat. Lorsque l’homme a fait un tel travail, il a droit à un travail  par celui qui l’a formé. C’est ce qui est juste. Lorsque  ce  problème a été  posé, j’ai demandé  au ministre (Adama Diawara) de  les recevoir, d’échanger avec eux, de trouver les voies et moyens pour pouvoir les absorber. S’il faut le faire par étape, il fallait le faire.

BERTIN BOSSON conduit le collectif ivoirien des des docteurss non recrutés ledebativoirien,.netEt Dieu merci, nous avons affaire à un ministre qui comprend, qui  ouvre ses  portes, qui  ouvre son bureau et qui reçoit à tout instant. Dès lors qu’on a en face  un interlocuteur d’une telle qualité, on doit  pouvoir être soi-même être heureux. Et donc mettre balle  à terre et avancer. La Côte d’Ivoire de demain, ce sont ceux-là qui vont la bâtir. Nous autres anciens, nous sommes en train de passer ; la relève, ce sont eux. Ils sont nombreux, le problème est posé et le ministre de façon cartésien est en train de le régler progressivement.

Ils viennent aujourd’hui me conforter en disant qu’il y a déjà des avancées. Cela veut dire que le dialogue va se maintenir et va se poursuivre. Et dans  une durée normale, les choses vont se  normaliser. Voilà pourquoi, moi également, je remercie  monsieur le  ministre de son  ouverture, de sa capacité de résilience pour recevoir  les docteurs non recrutés et faire en sorte que  tout aille dans  le  bon sens ».

Et son invite interpellatrice

«Je demande  à tous  les autres docteurs d’emboîter le pas  à tous ceux qui sont en continuelles négociations avec le ministre, pour que  l’ensemble des docteurs puissent dans une solidarité trouver la solution pour  eux  et, pour  leurs  frères qui vont également arriver parce que chaque  année, il y a des lots de docteurs  qui sortent. La lutte que docteur Bosson et ses collègues mènent, ce n’est pas seulement la lutte de docteur Bosson. C’est la lutte de plusieurs  générations de docteurs. Alors, je salue l’idée, je salue l’esprit, je salue  le courage qu’ils  ont de mettre de l’eau dans  leur  vin et de s’assoir à la table des négociations.

dr bosson et le collectif chez le presidet de lOPEECI2Ce n’est qu’autour de  la table de négociation qu’on peut régler les  problèmes. Si on vous invite et que  vous ne venez pas,  on ne peut pas régler  le  problème  et c’est vous qui êtes perdant…C’est  à vous de saisir la main que  le ministre tend. Il faut faire en sorte que tout se règle au mieux dans  la discipline, dans  l’entente mutuelle et dans  la véritable concertation…». Au terme de son  propos le président Kanio Aké Claude, de  l’OPEECI estime avoir été entendu par ‘‘ses enfants les cadres qui participeront  à  la construction de la Côte d’Ivoire’’.

Pour le porte-parole docteur Dr Bosson, il ne reste qu’à réunir le collectif à une séance «de partage des information et des décisions pour  poursuivre la lutte dans la discipline à la table des discussions», pour  le recrutement  de tous  les docteurs au chômage.

Le mercredi 27 juillet 2022,  le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique Adama Diawara, échangeait déjà  avec les porte-paroles des différents collectifs des Docteurs non recrutés.  

«Je prends acte de vos propositions, c’est ce que j’attends de vous. Merci pour ce dialogue franc autour d’une table de négociation qui permet de dégager les pistes de  solutions aux problèmes qui sont posés par la  qualité des propositions», indiquait le ministre Adama Diawara, ne manquant d’enjoindre ses hôtes à ramener  tous les Docteurs non recrutés à rejoindre la table de négociation, car «nous ferons notre docteurs non recrutes et diawara Adamapart», ajoute-t-il. Et de préciser surtout «qu’il ne saurait question de supprimer les épreuves écrites, car celles-ci participent de la crédibilité   du concours ».

A cette réunion d’échanges la deuxième en l’espace d’une dizaine de jours. La première rencontre entre le ministre Adama Diawara et les différents collectifs des Docteurs non recrutés a eu lieu le mardi 19 juillet 2022. Les porte-parole des collectifs des Docteurs, Bosson Bertin, Zoukpé Lorimer et Diakra Bogui se sont entièrement engagés dans le processus d’échanges et de dialogue avec le ministre de  l’Enseignement Supérieur et de  la Recherche scientifique, Adama Diawara.

 

ledebativoirien.net

 

HERVE MAKRE

© 2022 – 2023, redaction. All rights reserved.

Du même auteur