Adjamé-Bingerville: les populations attendent  l’ouverture bientôt du cimetière qui fait peau neuve

4 min read

 Quelques difficultés autour de l’ouverture du cimetière du village Adjamé Bingerville qui fait peau neuve ? La rédaction de  ledebativoirien.net qui suit l’évolution du retour à l’apaisement  dans le  village d’Adjamé Bingerville, à la suite d’une tension sociale liée à la gestion de la chefferie a été contactée, lundi 17 octobre 2022,  par des  proches d’un membre de la génération Tchagba au pouvoir. L’impatience de  l’ouverture  officielle du cimetière à la célébration de la Toussaint 2022 grandit.

Adjamé-Bingerville: les populations attendent  l’ouverture bientôt du cimetière qui fait peau neuve ledebativoirien.netLa nouvelle situation qui reste  liée  à la reprise de la réfection du cimetière dont les clefs restent aux soins de Commandant de la brigade de la gendarmerie de la ville de Bingerville, pour le besoin de sécurité et d’accalmie autour des inhumations dans ledit village est dépeinte par Abonon Jean, notable adjoint chargé de la sécurité à la notabilité. Et ce, depuis l’avènement des discordes entre des familles liées aux inhumations, notamment, celle du 30 mars 2022.

Depuis cette date apprend-t-on, tout enterrement au cimetière doit être justifié auprès de la gendarmerie, par un document de la Mairie libellé comme suit : ‘‘Autorisation’’. Une démarche qui ne faciliterait pas l’entretien des lieux, selon le notable adjoint Abonon Jean.

Fait récent, le dimanche 16 octobre 2022, une  partie des villageois obtiennent selon lui, l’accord de la Maire pour l’ouverture du cimetière afin d’y effectuer des travaux de nettoyage, ce qui n’a plus été le cas depuis plus de six mois. Mais explique l’équipe du notable Abonon Jean, «le chef du village monsieur Awaka dépêche une autre équipe sur les lieux munie du sable et du ciment pour reconstruire la clôture du cimetière, alors que le nettoyage des lieux a commencé… ».

Adjamé-Bingerville: les populations attendent  l’ouverture bientôt du cimetière qui fait peau neuve ledebativoirien.netLes ouvriers vont alors se heurter à  une  opposition qui souhaite que cela se fasse à la fin du nettoyage ‘‘suivi du rituel’’, avant d’engager la construction du mur’’ explique Abdon Jean. Le commandant de brigade est invité à constater la situation personnellement. Il autorise les ouvriers à poursuivre la construction du mur du cimetière, qui a démarré  effectivement, ce du mardi 18 octobre 2022.

Contacté par ledebativoirien.net, M. DANHO Jean, le Secrétaire général du bureau du chef du village et directeur du protocole, AWAKA Agbo Ghislain Alfred qui reconstruit la clôture fait des précisions sur la situation qui prévaut actuellement dans le village Adjamé-Bingerville : «Ce sont les pluies diluviennes qui ont fait tomber la clôture qui est sous l’emprise du passage d’eau. Quand  il pleut fortement elle s’écroule ce n’est pas la première fois que cette clôture tombe, même sous l’ancien chef elle s’était écroulée.

Le chef Awaka a pris des dispositions pour que la clôture soit remontée. Cela devrait se faire depuis  longtemps. Il n’y a pas de litige autour de la clôture. Le seul litige était que  par le passé, les anciens dirigeants du village exigeaient aux familles du village, la somme de 5 millions FCFA pour inhumer leurs corps. L’arrivée du chef Awaka a mis fin  à tout cela et c’est ce qui fait la colère de certains notables. C’est pour cette raison que les clefs du cimetière sont aux mains de la gendarmerie, qui seront après réfection des lieux  remises  officiellement au chef Awaka. 

Adjamé-Bingerville: les populations attendent  l’ouverture bientôt du cimetière qui fait peau neuve ledebativoirien.netC’est parce qu’ils ont eu vent que le cimetière sera remis en l’état, nettoyer pour que le 1er novembre prochain, les  populations  puissent rendre visite et hommage à leur parents morts qu’ils s’agitent.  La sécurité des ouvriers est assurée pour remonter la clôture durant 2 semaines et  après la  montée du mur, ils resteront pour l’entretien du cimetière.

Je voudrais vous dire qu’il n’y a aucun rituel à faire pour refaire la clôture de ce cimetière qui est déjà tombée deux fois sous l’ancienne chefferie. Mais, il y aura par contre, une cérémonie d’ouverture officielle du cimetière avec le nouveau panneau à l’entrée qui sera suivie de la remise des clefs au chef  Awaka par les autorités…». Explication du secrétaire général du bureau de  la chefferie du village Adjamé Bingerville.

Gageons que toute la procédure ramène la tranquillité autour des morts avec le respect des vivants. Certainement  que  le  ministre de la Réconciliation Nationale Kouadio Konan Bertin qui y a fait  un tour, veillera.

ledebativoirien.net

GRACE OZHYLLY

© 2022, redaction. All rights reserved.

Du même auteur