Abidjan-Exclusif et impressionnant déballage contre le Gouverneur du District: «Il n’est pas le  porte-parole unique du peuple Atchan auprès des hautes autorités de ce pays…nous sommes à l’étape du remède préventif…»

14 min read
68 / 100

 

« A  cause des actes  posés, telle que  la traduction de son propre village en Justice,  nos frères ont un peu  peur »

.

EXCLUSIF DANS C LA CRISE DE CHEFFEREIR A YOP-KOUTE AVEC ROBERT MAMBE AU COEUR DE LA CRISE...SUIVEZ Agbassi Adjoman Timothée porte-parole LEDEBATIVOIRIEN.NETLedebativoirien après la  déclaration de protestation de la communauté villageoise de Yopougon-Kouté, le 13 mars 2023,  suite à la rencontre du 7 mars dernier avec les émissaires du Gouverneur du District d’Abidjan, tente de saisir  le  fond  de  la crise  à  la chefferie dans  ledit village. Par une série de questions, la rédaction  pousse un peu plus  loin la réflexion côté chefferie Yopougon-Kouté.  Et c’est le Porte-canne, le  porte-parole de  la chefferie, Agbassi Adjoman Timothée qui s’est attelé  à  l’exercice de répondre aux préoccupations soulevées.  

Allons-y au cœur de la crise à la chefferie Yopougon-Kouté, dans  un vol plané au pays Atchan. Au centre du jeu,  le District d’Abidjan avec le dossard du Ministre Gouverneur. Gros déballage avec Ledebativoirien-LDI…!

 

LDI : Pourquoi le chef de Yopougon-Kouté ne peut-il pas exercer ? Le gouverneur Robert Beugré  Mambé, est-il celui qui représente le peuple Artchan devant les autorités ? A la suite de  la déclaration de contestation, si l’autre camp continue ses actions, qu’allez-vous faire  pour  rétablir  l’ordre ?

Côte d'Ivoire-grosse colère à Yopougon-Kouté contre le District d’Abidjan: «Non à la remise en cause de l'harmonisation des classes d'âge, du choix de notre chef du village APTI Apiti Clément en exercice depuis janvier 2021…Sinon !» LEDEBATIVOIRIEN.NETAgbassi Adjoman Timothée, porte-parole de la chefferie Yopougon-Kouté : «Vous avez voulu savoir d’où est partie la contestation, Depuis  2020.  S’agissant de  Yopougon-Kouté, depuis  2016, nous avons  opéré une réforme des classes d’âge. Après celle-ci, la génération d’alors dont  le chef était Botto M’bouke Jean Roger 2014-2020, actuel  4è adjoint au maire de Treichville a fini son mandat depuis 2020.

Et conformément  aux  us et coutumes  à  Yopougon-Kouté ici, depuis  la fin du dernier trimestre 2020, ordre a été donné à la génération Tchagba de se trouver un chef. Conformément  aux us et coutumes, la génération Tchagba a  proposé  un trio. Le chef, c’est monsieur  APITI Apiti Clément. Il a été désigné  conformément  aux  us et  coutumes et présenté  à  toute  la  communauté  villageoise.

Et comme  la loi le stipule, conformément  aux us et coutumes,  il y a eu  la libation du doyen, actuellement en vie, Nanan Esso Agbassi Jean, cadre de  plus de  95 ans à la retraite. Et, après  la libation, effectivement,  la génération Tchagba et la génération Dougbo  ont  fait  la passation des charges.

LIRE:https://www.ledebativoirien.net/2023/03/cote-divoire-grosse-colere-a-yopougon-koute-contre-le-district-dabidjan-non-a-la-remise-en-cause-de-lharmonisation-des-classes-dage-du-choix-de-notre-chef-du-village-apti-apiti/

EXCLUSIF DANS C LA CRISE DE CHEFFEREIR A YOP-KOUTE AVEC ROBERT MAMBE AU COEUR DE LA CRISE...SUIVEZ Agbassi Adjoman Timothée porte-parole LEDEBATIVOIRIEN.NETDepuis  le  7  Janvier 2021, tout ce que  nous citons, c’est  des actes documentés  avec actes de  Commissaire de  Justice, depuis sa prise de fonction, nous avons adressé plusieurs  courriers  à  la Préfecture d’Abidjan, afin que  son choix soit confirmé par arrêté préfectoral. Ce qui va lui conférer bien sûr la légalité. Puisque déjà, de  par  la coutume, il est le chef légitime. Il a effectivement  pris  fonction.

Prétendant une crise,  nous avons été  à  plusieurs  reprises à  la préfecture, bien avant  l’arrivée du Préfet Germain Goun François. Il nous a été dit, que  le gouverneur du district d’Abidjan, en tant que fils atchan, dont  la responsabilité au niveau du district d’Abidjan est de contribuer au développement  et  non désigner les chefs de villages,  quand  le préfet a effectivement  quelques  difficultés, en réalité, selon  notre analyse, le gouverneur devient  un consultant  pour  lui.

Il s’avère que depuis 2014, le chef Dougbo, d’alors qui était Botto M’bouke Jean Roger n’a pas du tout reçu d’Arrêté sous prétexte que, selon les préfets précédents, ils ont essayé de prendre contacts avec  le district d’Abidjan en tant que conseil, malheureusement cala n’a pas abouti. Cela veut dire quoi ? Les mêmes causes produisant  les mêmes effets, quand  un préfet vient et qu’il prend conseils  à  la porte qui n’est pas appropriée, c’est tout à fait normal que  la solution ne tombe  pas.

MYopougon-Kouté est resté dans  l’espoir et par respect pour  les autorités, calme,  jusqu’à ce  jour. Nous avons effectivement  eu  plusieurs rencontres avec  l’actuel  préfet d’Abidjan, qui nous a  promis son passage  à Yopougon-Kouté,  pour  une consultation  populaire. Nous sommes  patients.

C’est dans  l’attente de cette consultation  populaire qu’on nous demande de venir  pour  un arrangement,  pour  le choix du chef du  village Yopougon-Kouté au sein du district d’Abidjan. Je répète encore : on  nous a  invité  on ne sait sous  quels critères. Dans  le peuple atchan, quand  on veut  parler  à  un  peuple,  on s’adresse  au Porte-canne. J’en suis  moi-même. Les porte-cannes,  c’est  les  porte-paroles de  la communauté  villageoise.

On  pioche des  individus sur  le base de quel critères, on les  présent au district. A ceux-ci, on dit, ‘‘ nous ne sommes  pas venus  pour  un quelconque échange,  mais  nous sommes-là pour  vous imposer le choix du gouverneur après maintes réflexions’’. Ce que nous avons éventuellement déploré. Ce qui n’est pas fait pour arranger les crises dans  les villages atchan.

Yopougon-Kouté s’est réuni ce même soir. C’est dire que Yopougon-Kouté comprend ce qui se  passe dans les autres villages atchan. Et nous sommes en train de vivre  l’expérience. Oui,  il n’est pas question de faire  plaisir  à  qui que ce soit. Il est question d’appliquer la Loi sur  la chefferie  traditionnelle, datant de  2014, promulguée par la président Alassane Ouattara.

Je vous  lie l’article 3 de la loi  qui dit: «Les Rois, les Chefs de  province, les Chefs de canton, les Chefs de tribu et les Chefs de village sont désignés suivants  les us et coutumes dont ils relèvent. Il exerce leur autorité sur au  moins  un village».

EXCLUSIF DANS C LA CRISE DE CHEFFEREIR A YOP-KOUTE AVEC ROBERT MAMBE AU COEUR DE LA CRISE...SUIVEZ Agbassi Adjoman Timothée porte-parole LEDEBATIVOIRIEN.NETAprès  lecture de ce paragraphe, nulle  part  il n’est  indiqué la  position du district d’Abidjan. Donc si éventuellement  nous  prenons conseils avec quelqu’un et que les conseils ne permettent  pas de régler la crise, on  pourrait changer. Je pourrais dire, quand  on est malade et qu’on fait  un premier traitement  et que  la maladie ne s’en va pas, qu’on ne guérit pas, bien sûr  c’est de  changer de traitement.

Nous allons demander avec  respect  à  monsieur  le Préfet de voir dans  quelle mesure on peut se rapprocher d’autres conseillers,  pour que rapidement Yopougon-Kouté sorte de  l’ornière.

 

LDI: Quelles sont les relations entre le district d’Abidjan et Yopougon Kouté

Quant aux relations entre le district d’Abidjan et Yopougon-Kouté, depuis 2014, je ne dis  pas qu’elles sont mauvaises, j’énumère quelques faits. Quant à  vous, vous êtes  libres de faire vos analyses. Depuis 2014, chaque fin d’année au district d’Abidjan, tous  les  villages atchans reçoivent  un colis.  Un bœuf et quelque vivres pour fêter leurs fêtes de fin d’année. Cela fait pratiquement  10 ans que  Yopougon-Kouté ne reçoit pratiquement  rien ! Sous  prétexte que  le chef en exercice  n’a pas d’arrêté.

YDECLARATION ET PROTESTATION DE LA COMMUNAUTE VILLAGEOISE DE YOPOUGON-KOUTE SUITE A LA RENCONTRE DU 07 MARS 2023 AU DISTRICT D'ABIDJAN LEDEBATIVOIRIEN.NETopougon-Kouté ne s’en plaint pas. Yopougon-Kouté essaie de faire avec les  moyens du bord. Mais le constat que nous pouvons faire est qu’au moment de faire la sensibilisation à Yopougon-Kouté, quand la covid s’est déclarée, effectivement le district d’Abidjan s’est adressé  à monsieur  Botto M’bouke  Jean Roger qui a rassemblé tout le village de Yopougon-Kouté. Parce qu’après investigations, le prétendu chef qui avait l’arrêté, n’avait aucune capacité de mobiliser, même 10 individus  pour une quelconque réunion. Voilà pourquoi  pour  bien réussir sa mission de sensibilisation sur  la covid 19, effectivement  le district d’Abidjan s’est référé à  Botto M’bouke Jean Roger, chef d’alors.

Pour la campagne  présidentielle de  2020. Le  gouverneur  du district d’Abidjan a approché Botto M’bouto Jean Roger pour  la campagne  présidentielle. Botto M’bouke Jean Roger a lancé  un appel, parce qu’effectivement  le chef, il est apolitique. De la même  manière tous  les candidats sont passés  à  Yopougon-Kouté pour  leur campagne, Yopougon-Kouté a reçu les dons et les cadeaux du Président de  la République. Yopougon-Kouté s’en est  bien réjoui, parce qu’effectivement  les dons sont  passés  par Botto M’bouke Jean Roger.

EXCLUSIF DANS C LA CRISE DE CHEFFEREIR A YOP-KOUTE AVEC ROBERT MAMBE AU COEUR DE LA CRISE...SUIVEZ Agbassi Adjoman Timothée porte-parole LEDEBATIVOIRIEN.NETMais  d’où vient que, quelques vivres et autres sont  passés par des  personnes privées qui ne représentaient  pas  la communauté  villageoise? A vous de faire  votre analyse. Sinon les relations avec  le district d’Abidjan sont très  bonnes, quand  nous restons, bien sûr, chacun dans son cahier de charges.

 

LDI: Le ministre gouverneur Robert Beugré  Mambé, est-il investi pour représenter le peuple Atchan devant les autorités? Il a récemment organisé une  rencontre avec  les  63 villages ….

Le ministre gouverneur en tant que  ministre gouverneur comme son  nom l’indique, de par ses attributions,  puisqu’il contribue à mener la  politique de développement du Président de la République, étant du district d’Abidjan, effectivement a des contacts avec  certains  villages.

Au niveau du peuple atchan, et  pour  le cas spécifique de Yopougon-Kouté, nous avons des représentants légitimement reconnus, tels que, le doyen du village et  le chef du village légisme. Depuis  belle lurette, cela a toujours été comme cela. C’est le cas dans  tous  les villages ébrié. A aucun moment  les chefs atchans se sont rassemblés pour désigner un quelconque individu pour  être  leur  intermédiaire ou leur porte-parole unique auprès des hautes autorités de ce pays. La  précision, est de taille.

 Nous avons des représentants qui sont  les chefs des villages, c’est tout à  fait  normal que dans chaque villages nous ayons des cadres. Le ministre  gouverneur en tant que  cadre atchan,  nous  l’écoutons  bien sûr, jusqu’à ce qu’effectivement  la politique du  président de  la république puisse  nous atteindre et que  nous  profitions… Mais s’il s’agit d’investir les chefs, de grâce, c’est sur ce côté que  nous avons des  incompréhensions…

Côte d'Ivoire-grosse colère à Yopougon-Kouté contre le District d’Abidjan: «Non à la remise en cause de l'harmonisation des classes d'âge, du choix de notre chef du village APTI Apiti Clément en exercice depuis janvier 2021…Sinon !» LEDEBATIVOIRIEN.NET

LDI: A la suite de cette déclaration qu’allez-vous faire si c’est le statuquo ?

Merci, effectivement  avant cette déclaration, depuis  la semaine dernière,  nous avons  pu joindre  le ministère de  l’Intérieur qui est  impliqué dans cette affaire en tant qu’autorité de tutelle. Avec  un courrier  nous avons saisi le  ministère de  l’Intérieur et de la Sécurité,  nous avons saisi  le  Préfet d’Abidjan, nous avons saisi le Grand Médiateur, nous avons saisi le  ministre de la Réconciliation nationale, nous avons saisi  le chef d’Anono qui est le président de la chambre des chefs  Atchans de Côte d’Ivoire, nous avons saisi les chefs atchans de  la commune de Yopougon, dont  nous sommes  membres.

Et  nous  pouvons dire, que  le chef Djoman Djako Gervais d’Azito, qui est  porte-parole des chefs atchans de  la commune de Yopougon a eu son arrêté, alors qu’il a été investi, après  le chef APITI. Il est l’actuel porte-parole.  Donc  les remarques  nous faisions, ce sont  les remarques  même tendant  à  faire annuler  l’arrêté d’ chef Djako, si nous n’y prenons garde. Je crois  que  nous sommes  bien situés.

En ce qui concerne les actions  à  mener pour  l’avenir, nous attendons  bien sûr la réaction des autorités saisies. La suite  pourra dépendre bien sûr  de leur réaction…

 

LDI: Allez-vous saisir un juge pour  contester tout ce que  le district entreprend ?

EXCLUSIF DANS C LA CRISE DE CHEFFEREIR A YOP-KOUTE AVEC ROBERT MAMBE AU COEUR DE LA CRISE...SUIVEZ Agbassi Adjoman Timothée porte-parole LEDEBATIVOIRIEN.NETPour  le  moment,  on ne peut pas dire que  nous allons saisir  la justice,  puisque  l’arrêté n’est pas encore donné. Il est question de faire des démarches  pour que  l’arrêté soit donné. Ce n’est pas  le cas de nos frères d’Adjamé-Bingerville où l’arrêté est déjà donné. Et quand l’arrêté est donné sur  une fausse  base, c’est tout à  fait  normal qu’on saisisse  la Justice. L’acte n’est pas encore  posé, mais c’est des  velléités de trahison que  nous dénonçons. C’est des  velléités d’immixtion que  nous dénonçons.

Et comme  nous savons qu’avec ces  immixtions, les résultats  peuvent  être néfastes pour  le village, nous lançons  la sonnette d’alarme, en réalité. Donc  pour  l’instant, nous  n’avons  pas saisi la justice. Nous  voulons  que les autorités saisies  puissent  jouer  leur  rôle et que  la paix revienne.  Nous ne  voulons  même pas saisir  la  Justice.  Mais  au cas contraire, nous serons contraints de  le faire.

 

LDI: Si vous voulez lancer  un appel  pour  la fin!

Agbassi Adjoman Timothée, porte-parole de la chefferie Yopougon-Kouté: Pour  l’appel de fin, nous  voulons juste rappeler que  dans ce cas  précis, Yopougon-Kouté, comme  tous  les  villages atchan, la situation que  nous  vivons, on peut  l’assimiler à  un cas de  maladie.

EXCLUSIF DANS C LA CRISE DE CHEFFEREIR A YOP-KOUTE AVEC ROBERT MAMBE AU COEUR DE LA CRISE...SUIVEZ Agbassi Adjoman Timothée porte-parole LEDEBATIVOIRIEN.NETC’est  une  maladie  passagère. Effectivement  quand une  maladie  arrive, il y a le traitement  curatif et il y a le traitement  préventif. Le traitement  préventif, c’est pour éviter même que  la maladie  n’arrive. Ce que  nous faisons actuellement  je peux  dire que  nous passons au traitement  préventif. Si éventuellement  la maladie se déclare  malgré toutes les  préventions,  nous serons  obligés d’aller par le traitement  curatif.

Mais  jusqu’à  présent, Dieu  merci,  nous volons que  le traitement  préventif  puisse  avoir des effets à 100%, de sorte que  nous  n’ayons  pas  à  trainer   nos  frères devant  la justice. Par le  passé,  ils  l’ont fait. Ils ont fait des inquiétudes.

Le prétendu chef, a osé traduire  l’actuelle chefferie au tribunal, demandant qu’on mette son village sous administration séquestre. Oui effectivement  on ne sait, par quelle alchimie,  il a pu gagner en première instance. Il a gagné à  la Cour d’Appel. Malheureusement pour  lui, je tiens ici un arrêt de  la Cour de Cassation qui l’a débouté. Donc, cette ambition néfaste  a pris  fin.

C’est pour  dire que nous sommes disposés  à  aller  à  la réconciliation. Nous demandons aux autorités, nous  l’avons déjà dit  au district d’Abidjan au cours d’une rencontre avec monsieur  le  préfet, nous avons dit: les Renseignements Généraux dans ce pays  travaillent très  bien, tous  nous  le reconnaissons.  

EXCLUSIF DANS C LA CRISE DE CHEFFEREIR A YOP-KOUTE AVEC ROBERT MAMBE AU COEUR DE LA CRISE...SUIVEZ Agbassi Adjoman Timothée porte-parole LEDEBATIVOIRIEN.NETUn chef étant déjà désigné conformément  aux us et coutumes,  nous demandons simplement  aux Renseignements Généraux dans  nos différents  villages.  Ces Renseignements Généraux  pourraient  être commandités par les  autorités. Après leur travail, ils rendent  leur rapport. Le Préfet passera  pour  confirmer le travail préalablement  abattu par les Renseignements Généraux. Ce qui confirmera bien sûr le chef actuellement en activité.

Je vous  le dis et je confirme, depuis  janvier 2021 le chef de APITI est en plein exercice à Yopougon-Kouté.  Tous  les  projets que  vous voyez en train de se réaliser le village  sont le fait du chef APITI et son équipe. Donc, jusqu’à présent  à  cause des actes  posés, telle que  la traduction de son propre village en Justice,  nos frères ont un peu  peur.

Nous demandons  aux autorités, par respect pour  ces autorités de rassurer nos  frères. Il  est encore temps  de regagner  le train du développement. Il  est encore temps  de regagner  la maison  pour  ‘‘le vivre ensemble’’  tel que préconisé par la Président de la République. Je vous remercie…

EXCLUSIF DANS  LA  CHEFFERIE DU PEUPLE ATCHAN A YOPOUGON-KOUTE: ROBERT MAMBE AU COEUR DE LA CRISE…SUIVEZ Ledebativoirien.

Ledebativoirien.net

Par HERVE MAKRE

© 2023, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur