Côte d’Ivoire : la colère de  la jeunesse RHDP  contre  le PPA-CI : » Devrions-nous laisser faire ?  NON et NON »

6 min read
56 / 100

 

Le secrétariat en charge des jeunes est monté au créneau dénonçant les  propos tenu cour d’un meeting, le  samedi 11 mars 2023 à Tinga Okoukro dans la localité de Didiévi, par Marie Odette  Lorougnon, vice-présidente  du PPA-CI.

Côte d’Ivoire : la colère de  la jeunesse RHDP  contre  le PPA-CI : » Devrions-nous laisser faire ?  NON et NON » Ledebativoirien.net« Au cours d’un meeting animé ce samedi 11 mars 2023 à Tinga Okoukro dans la localité de Didievi, dame Marie Odette LOROUGNON, Vice-présidente du PPA-CI, membre du Conseil Stratégique et Politique dudit parti et anciennement Présidente des femmes du FPI, a soutenu que les quarante-neuf soldats ivoiriens qui étaient injustement détenus en otage au Mali étaient des mercenaires pendant 6 mois. Poussant le Rubicon plus loin, elle a également affirmé que le Président de la République Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA aurait fait profil bas partout pour qu’on libère ses mercenaires.

Inacceptable, Irrévérencieux de la part d’une ancienne députée de la Nation qui ne sait visiblement pas, qu’un Chef de l’État, incarne la République et ses institutions. Cette sortie hasardeuse qui est l’objet de cette conférence de presse du Secrétariat National en charge des Jeunes, appelle de nous quelques observations. Pour rappel, dans une interview à Radio France International (RFI) en date 19 septembre 2022, le secrétaire Général des Nations Unies Antonio GUTERRES,

lui-même a démontré clairement que ces soldats n’étaient pas des mercenaires, mais plutôt des membres du contingent de la mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au mali (MINUSMA) et avait même appeler à leur libération. Aussi, malgré le retour de ses soldats qui a été retransmis publiquement par la télévision ivoirienne, la disponibilité de la liste et de toutes les informations afférentes à ces militaires, certaines personnalités de l’opposition en l’occurrence, dame Marie Odette LOROUGNOU s’adonnent à des invectives, des diatribes contraires au respect des institutions de la République.  

Côte d’Ivoire : la colère de  la jeunesse RHDP  contre  le PPA-CI : » Devrions-nous laisser faire ?  NON et NON » Ledebativoirien.netEn manque d’arguments face au travail herculéen abattu par le président de la République depuis son accession au pouvoir et malgré sa volonté de réconcilier les ivoiriens en permettant le retour des exilés politiques, le dégel des avoirs, la réintégration des fonctionnaires exilés, la grâce accordée aux ex prisonniers de la crise post-électorale, le paiement intégral des arriérés de rente viagère de son mentor le Président Laurent GBAGBO, l’ouverture de la CEI à tous les partis significatifs de l’opposition, le financement des partis politiques, la poursuite du dialogue politique etc, cette femme politique, sans doute nostalgique des moments sombres et calamiteux de la gestion de son mentor Laurent GBAGBO, ne cesse de distiller la violence, la haine comme arme de combat politique et s’exalte dans le déni de citoyenneté contre la République.

Au nom de la liberté d’expression, doit-on laisser les oiseaux de mauvais augure, des soi-disant personnalités politique sans aucun mandat  politique, incapable de se faire élire à une élection législative, jeter l’opprobre sur les institutions de la république? Les propos immondes d’Odette Lorougnon, lui ressemblent. Elle, la porte-voix des irréductibles identitaires. Les temps ont changé, mais le voile épais de la haine, de la trivialité, aveugle celle pour qui depuis toujours, l’étranger est un danger pour la Côte d’Ivoire. Dans le cœur de cette dame, aucune place pour l’empathie. Dire qu’elle est chrétienne. Elle ne croit pas en Dieu. Mais au diable.

Celle qui proclame avec l’ensemble GOR depuis toujours, que la démocratie, c’est d’abord Gbagbo ; que la justice sociale, c’est encore leur Roi, nous confirme qu’elle méprise tant le respect de l’ordre que la justice. Drôles de démocrates. Drôles de vrais-faux démocrates aux cœurs endurcis par la haine de l’autre. Elle devrait plutôt avoir une conscience de mère qui dans toute démarche politique doit être guidée par la préservation de la vie de la jeunesse au regard de notre passé récent.

Côte d’Ivoire : la colère de  la jeunesse RHDP  contre  le PPA-CI : » Devrions-nous laisser faire ?  NON et NON » Ledebativoirien.netElle devrait avoir honte, de sa déclaration mensongère sur la nationalité de nos 49 soldats, injustement incarcérés au Mali mais qui sont rentrés au pays, parce qu’Alassane Ouattara, en chef responsable et sage, a su négocier leur retour dans l’intérêt supérieur de la nation, avec les autorités du Mali par voie diplomatique et sans compromission. Madame Odette Lorougnon et sa horde de camarades irresponsables s’en seraient certainement pris aux frères Maliens, sans état d’âme. Parce que c’est l’inhumanité qui les habite. Il faut faire barrage au retour de cette folie identitaire qui a plongé notre pays dans les abîmes de la division… Cela se voit, leur seule obsession, c’est détruire tout ce que le Président Ouattara bâtit de ses mains, dans un contexte économique mondial pourtant difficile…

Devrions-nous laisser faire ?  NON et NON.

C’est pourquoi, le Secrétariat National en charge des Jeunes voudrait attirer l’attention de la communauté internationale et nationale sur le danger que constitue ce genre de propos qui attise la haine et stigmatise une certaine frange de la population dont les soldats, les défenseurs de la patrie. C’est en effet, par ces propos et de telles attitudes que les personnalités politiques de l’acabit de Marie Odette LOROUGNON ont ravivé la flamme de la haine et de la division qui ont entrainé la crise de 2010, que nous ne voulons plus revivre dans ce pays.

Côte d’Ivoire : la colère de  la jeunesse RHDP  contre  le PPA-CI : » Devrions-nous laisser faire ?  NON et NON » Ledebativoirien.netCette Côte d’Ivoire des valeurs, cette Côte d’Ivoire de l’Ivoirien Nouveau, Cette Côte d’Ivoire Solidaire qui a définitivement tourné le dos à la déstabilisation et a épousé l’ère du vivre ensemble et de la promotion de la Jeunesse avec l’année 2023 qui lui est dédiée. En outre, Le Secrétariat National en charge des Jeunes, soucieux du respect des valeurs fondamentales de la République, voudrait appeler les acteurs politiques, notamment les jeunes de l’opposition à plus de retenue et à faire preuve de responsabilité et à éviter des propos incendiaires.

Par ailleurs, conformément à la législation en la matière, le Secrétariat National en charge des Jeunes, voudrait appeler l’attention des hautes instances de notre pays afin que cette intervention dépourvue de tout sens, ne reste sans suite. Enfin, Le Secrétariat National en charge des Jeunes du RHDP voudrait réaffirmer son soutien inconditionnel au Président du RHDP, son excellence Monsieur Alassane OUATTARA, et se tient à son entière disposition pour toutes actions futures ».,  signés: Abdou Kader Cissé, Kangbé Charles, Philipe Kragbé

 Ledebativoirien.net

Diomandé Vassindou

© 2023, redaction. All rights reserved.

Du même auteur