Côte d’Ivoire-immersion dans la Bagoué: l’impressionnant bloc des populations de la région derrière le bilan de Siama Bamba pour sa reconduction-Reportage

7 min read
64 / 100

La Bagoué est en ébullition. Une partie de la population ne se reconnaît pas dans  le choix du ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme,  pour briguer la présidence du conseil régional. Elle préfère plutôt,  la continuité avec Siama Bamba. Et pour cause.

Depuis 2018, la région de la Bagoué connait un essor en matière de développement. Les infrastructures de base poussent dans la région grâce aux efforts de Siama Bamba à la tête du Conseil régional. Comment ne pas comprendre la satisfaction des populations de la Bagoué qui ont fait confiance à cet artisan du développement local. Cependant, des voix discordantes indiquent la confirmation de Bruno Koné comme le candidat aux élections régionales dans la Bagoué.

Dans un reportage, la rédaction de Ledebativoirien a porté un regard sur le résultat de la gestion de Siama Bamba qui fonde l’opinion de cette population de la région de la Bagoué.

L’HOMME AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT DANS  LA BAGOUE

« Siama Bamba est sur les traces de ADO!», sont les propos qui  nous accueillent à l’entrée de la ville de Boundiali, avec  Nouplé Salimata Yeo. Elle est la  présidente de la CFBB, Coopérative des Femmes Battantes de la Bagoué. « Nous ne dirons jamais assez pour ce que  le président Siama  a fait pour le développement de  la région » appuie-t-elle. Et nous décidons d’en savoir davantage sur l’opinion des populations de la Bagoué vis-à-vis de la gestion du Conseil régional par Siama Bamba.

Alors, une fois, en centre-ville, nous faisons la connaissance du responsable d’une association d’artisans. «Toute la région de la Bagoué est en chantier. Vous ne pouvez visiter aucune localité de la Bagoué sans y voir les traces de celui que nos populations ont nommé le Caïman de la Bagoué, les chantiers poussent et ne se ressemble pas. Il ne passe aucun mois, sans inauguration d’un nouveau bâtiment.

Je ne citerai pas les nombreuses assistances aux personnes du 3ème âge, les vulnérables », nous confie Koné Amara Bernard, président de L’AFB (Association des Forgerons de la Bagoué).

Il est 16 heures 34 minutes, Coulibaly Zana, président du mouvement Jeunesse consciente de la Bagoué (JCB), nous reçoit dans son « Grin », un espace amenagé pour les discussions et causeries.  Assis au milieu d’un groupe de jeunes, ce leader de jeunesse bien connu dans la région, s’ouvre à nous au regard du bilan de Siama Bamba et des derniers développements de l’actualité politique dans la Bagoué.

 «S’il y a une leçon à retenir de la gestion du Président Alassane Ouattara, c’est son attachement au développement du pays.  Tout le pays est en chantier. C’est une chose qu’à bien copier Siama Bamba de son leader Alassane Ouattara. Nous apprenons dans les coulisses que Bruno aurait été désigné comme candidat, chose que nous jugeons injuste au vu du bilan de l’actuel président du conseil régional.

Si cela s’avérait, cette décision risque de mettre en mal la cohésion sociale dans notre région. Aucun cadre n’est en phase avec le ministre Bruno.Référez-vous aux dernières sorties du député de Gbon-Kolia-Sianhala, Touré Alpha Yaya, et à celle du député de Tengrela Mme Mariam Traoré paru dans la presse, pour comprendre combien le mal au profond. Nous qui sommes les jeunes de la Bagoué, nous appelons une fois de plus les hauts décideurs du parti (le RHDP) à faire preuve de bonne foi en optant pour la continuité avec Siama Bamba, bâtisseur de la Bagoué Nouvelle », a-t-il souhaité

QUEL EST LE BILAN DE SIAMA BAMBA QUI BRAQUE LES POPULATIONS DE LA BAGOUÉ CONTRE LE CHOIX DE BRUNO KONÉ AUX REGIONALES DE 2023 ?

Nous allons à la rencontre de quelques réalisations de Siama Bamba qui fondent aujourd’hui la réaction des habitants de la Bagoué contre le choix provisoire de Bruno Koné par la direction du RHDP.

A vol d’oiseau, nous constatons qu’au niveau de l’Education nationale, le Conseil régional dirigé par Siama Bamba a pu construire à Katiéré un bâtiment de 3 salles de classe avec bureau du directeur et un logement de maître. À Bongama, Farandougou et Yebeguinavogo, ce sont des logements de maître qui ont été achevés par le Conseil régional. À l’EPP Sienré, c’est une cantine scolaire qui a été mis à la disposition de l’école. Tandis que l’EPP Dodo Koné dans la commune de Boundiali a bénéficié d’une école maternelle pour la petite enfance.

Plus loin, l’école primaire de Tiasso, a reçu un bâtiment de 3 salles de classe avec bureau du directeur plus une latrine de 6 cabines. Également, dans le village de Djigbê, l’école primaire est dotée désormais d’un bâtiment de 3 salles de classe avec bureau du directeur et une latrine de 6 cabines. Dans le département de Tengrela, deux bâtiments de 8 salles de classe avec un bureau, un bâtiment pour l’administration et une salle spécialisée ont été construits au Collège Moderne de Kanakono.

«C’est juste  un aperçu des réalisations du président du conseil régional, Siama Bamba, ce qui n’a jamais été fait en matière d’éducation, ici dans notre région», explique un autre cadre.

En matière d’infrastructures sanitaires, Gbalo a maintenant son dispensaire rural. Le village de Kounoumon, dans la Sous-préfecture de Ganaoni, a été électrifié sur le budget du Conseil Régional de la Bagoué. En dehors budget du Conseil, Siama Bamba a construit la clôture de l’Hôpital Général de Tengrela et le Conseil a réhabilité le Cabinet dentaire de l’Hôpital, grâce  à des partenariats.

Au plan Socioculturel, Siama Bamba et ses conseillers régionaux ont doté la ville de Boundiali d’un parc d’attraction dénommé « Parc Nabanga » pour des activités culturelles et récréatives.

Notre visite expresse dans la Bagoué a pris fin sur cette note socioculturelle et environnementale de la vision de l’équipe de Siama Bamba, au Conseil régional. Ainsi, nous comprenons les raisons de l’agitation politique des populations en faveur de l’actuel président du Conseil régional de la Bagoué.

«Il lui faut poursuivre cette œuvre de développement social. Il a aune proximité forte avec les  populations ici dans la région. Puisqu’il est ouvert  à tous. Koné Bruno est déjà  ministre de la Construction, ils a trop de dossier qui concernent toutes la Côte d’Ivoire à regler. A-t-il fini de régler tous ces litiges fonciers liés  à  son département  ministériels  qui foisonnent ? Il ne dira  pas qu’il croise  les  mains et s’ennuie dans ses bureaux à Abidjan ! Il doit être submergé de dossiers nationaux, là-bas. Siama Bamba est celui qui peut continuer de réfléchir au développement local, ici dans la Bagoué», ajoute une autre présidente d’association de femmes de la Bagoué.

Nous promettons aux différents  interlocuteurs de Boundiali d’y revenir dans les  prochains  mois.

Ledebativoirien.net

H.KARA

© 2023, redaction. All rights reserved.

Du même auteur