Abidjan-présidentielle 2025 et le gros coup au Conseil constitutionnel : le Magistrat Hors Hiérarchie, Chantal Nanaba Camara échelon Unique ferme la page Mamadou Koné

3 min read
69 / 100

 

 Abidjan-présidentielle 2025 et le gros coup au Conseil constitutionnel : le Magistrat Hors Hiérarchie,  Chantal Nanaba Camara  échelon Unique ferme la page Mamadou Koné Ledebativoirien.net Conseil Constitutionnel-C’est fait, le débat sur le remplacement du magistrat Mamadou Koné est clos ! Le chef de l’Etat, Alassane Ouattara a procédé, ce mardi 9 mai 2023 à la régularisation du statut à la tête du Conseil Constitutionnel ivoirien. Et là, avec la prise d’un  important décret  portant nomination d’un nouveau président en la personne du Magistrat Hors Hiérarchie,  Chantal Nanaba Camara. Précédemment  à la tête de la Cour de Cassation ivoirienne. Elle est nommée  pour un mandat de 6 ans.

Cette institution est le juge électoral en Côte d’Ivoire et a véritablement été mise à contribution en  2000 (Cour Suprême) et en 2011,  puis en  2020. «Ainsi, Chantal Nanaba Camara, Magistrat Hors Hiérarchie, Groupe A échelon Unique, est  nommée présidente du Conseil constitutionnel, pour une durée de six (6) ans. Cette nomination prend effet à compter du  21  juillet 2023.

Par ailleurs, le Président de la République procédera  ultérieurement à  la nomination  de trois (3) conseillers du Conseil constitutionnel, en remplacement de ceux dont  le  mandat arrive  à  expiration, le  26 juillet 2023 », indique  le communiqué de  la Présidence de la République  annonçant, le décret de  nomination de  la nouvelle présidente, Magistrat Hors Hiérarchie,  Chantal Nanaba Camara, au Conseil Constitutionnel.

Abidjan-présidentielle 2025 et le gros coup au Conseil constitutionnel : le Magistrat Hors Hiérarchie,  Chantal Nanaba Camara  échelon Unique ferme la page Mamadou Koné Ledebativoirien.netCette dame, qui va s’assoir dans le fauteuil occupé par le passé par, Paul Yao N’dré, Francis Wodié et Mamadou Koné, se  positionne de plus en  plus  comme une  figure emblématique de la magistrature ivoirienne.

Déjà en 2020, le président Alassane Ouattara avait procédé, le  3 avril 2020, à la signature d’un décret portant nomination du Magistrat Hors Hiérarchie, Chantal Camara Nanaba, à la tête de la Cour de Cassation, la plus haute juridiction ivoirienne. Elle occupait la fonction de présidente de la chambre judiciaire de la Cour Suprême, avant de  présider la Cour de Cassation. Elle a été la première présidente de la plus haute juridiction ivoirienne. Aujourd’hui, elle est encore la première femme magistrat hors hiérarchie, groupe A échelon unique, à présider ce Conseil, juge des élections.

Abidjan-présidentielle 2025 et le gros coup au Conseil constitutionnel : le Magistrat Hors Hiérarchie,  Chantal Nanaba Camara  échelon Unique ferme la page Mamadou Koné Ledebativoirien.netLa loi dispose que le Conseil Constitutionnel doit se prononcer par infirmation ou confirmation des résultats de la Commission Electorale Indépendante ou sur une reprise de l’élection suivant l’article 64 du code électoral ivoirien. La nouveauté introduite dans le cas ivoirien est la certification. C’est dire que  les choses se mettent sérieusement en ordre pour la présidentielle de  2025.

Ledebativoirien.net

H.M.

© 2023, redaction. All rights reserved.


En savoir plus sur LE DEBAT IVOIRIEN

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Du même auteur