Abidjan-une central syndicale à Achi Patrick : «Un ministre est venu défendre le prix élevé du net…on est tenté de dire que c’est le gouvernement qui est à la base de la vie chère»

2 min read
65 / 100

 

Achi Patrick-La Fesaci continue de soulèver le lot de revendications

 Abidjan-une central syndicale à Achi Patrick : «Un ministre est  venu défendre le prix élevé du net…on est tenté de dire que c'est le gouvernement qui est à la base de la vie chère»   Ledebativoirien.netAchi Patrick-Les travailleurs et militants de la  Fédération des syndicats autonomes de Côte d’Ivoire- FESACI au siège de ladite Centrale à Cocody n’ont pas manqué de rappeler les points de revendications d’ordre général et spécifique inscrits sur la feuille de route de la FESACI, depuis des années pour l’amélioration des libertés au travail  pour les travailleurs  ivoiriens.

Cette année encore, lors de la  commémoration de la Fête du Travail du 1er mai 2023, bien conduits par le 2ème  secrétaire général confédéral adjoint Traoré Yacouba  fait le tour des revendications. Celles d’ordre spécifique des travailleurs du secteur public concernent les travailleurs issus des régies financières, du ministère du Transport, du ministère de l’Education nationale et l’alphabétisation, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle.

Le leader syndical a fait un tour du côté des points de revendications spécifique des travailleurs du Secteur Privé, notamment les employés des sociétés privées de gardiennage, des transports, de l’agro-alimentaire, l’agro-alimentaire, de l’agro-industrie, du secteur de l’artisanat, de l’économie…

 Abidjan-une central syndicale à Achi Patrick : «Un ministre est  venu défendre le prix élevé du net…on est tenté de dire que c'est le gouvernement qui est à la base de la vie chère»   Ledebativoirien.net Boga Élie le N°1 de la centrale du côté de la primature où le premier ministre recevait cinq centrales syndicales  dans un franc parler dit ses vérités :

«Dire  aujourd’hui que le coût de la vie est chère c’est peu dire, tellement que les prix sont hors de portée sur les marchés, à telle enseigne que nos mamans font des va et vient dans les marchés sans rien rapporter à la maison avec le panier de la ménagère. (…) Et si cela ne suffisait pas, un ministre est  venu défendre le prix élevé du net à la suite de la crise des datas. Alors on est tenté de dire que c’est le gouvernement qui est à la base de la vie chère….».  

21 produits de première nécessité auraient été plafonnés pour faire face aux aléas de la vie chère. C’est le Premier ministre Patrick Achi qui l’a affirmé. Avec  promesse que les revendications feront l’objet d’un examen approfondi dans un futur proche. A l’année prochaine pour le même rappel.

Ledebativoirien.net

Martial Tahou

© 2023, redaction. All rights reserved.

Du même auteur