Côte d’Ivoire-Enseignement Supérieur : une Ecole Digitale inspirée par l’INPHB Yamoussoukro et l’UM6P Maroc en construction

4 min read
70 / 100

 

Enseignement Supérieur -La pose de la première pierre d’une école digitale,  » La Digital Farming School »,  a été  faite par le ministre ivoirien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Adama Diawara, qui représentait le Premier ministre, Patrick ACHIle vendredi 9 juin 2023 à Yamoussoukro.

yamoussoukro  Bâtie sur une superficie d’un hectare elle est inspirée par l’Institut national polytechnique Félix Houphouët-Boigny (INPHB) et l’Université Mohamed VI polytechnique (UM6P) du Maroc, traduit par un  partenariat entre le groupe OCP Africa et le  Gouvernement ivoirien. La construction de cette grande structure de formation à Yamoussoukro, s’achèvera dans 12 mois pour d’offrir de nouvelles opportunités à la jeunesse.

La Digital Farming School aura une capacité de deux promotions de 50 élèves chacune, soit un effectif total de 100 élèves. Selon les initiateurs, la formation se fera en deux années académiques. La fin de cette formation sera sanctionnée par la mise en œuvre de la politique de l’emploi des jeunes de 18 à 35 ans. «Ces jeunes auront la compétence nécessaire pour apporter des solutions innovantes aux problèmes qui se posent à la chaine des valeurs agricoles, une chaine d’une importance capitale pour les pays à vocation agricole comme la Côte d’Ivoire », explique le ministre Adama Diawara.

Côte d’Ivoire-Enseignement Supérieur : une Ecole Digitale inspirée par l’INPHB Yamoussoukro et l’UM6P Maroc en construction ledebativoirien.netIl s’est réjoui de cette initiative qui apportera un plus à la qualité de l’enseignement supérieur en Côte d’Ivoire. « De façon évidente cette école va contribuer à étoffer notre écosystème d’enseignement supérieur, elle va nous permettre de former des ressources humaines de qualité capables de contribuer au développement du pays » a-t-il indiqué.

Ce projet de cette envergure est une grande première sur le continent africain. Il s’exécutera sur un terrain d’une superficie d’un hectare dans la technopole de l’INPHB. Cette école digitale sera conçue en un bâtiment d’enseignement comprenant cinq salles de cours, deux salles de réunion, une salle pour l’équipe pédagogique, un local technique, une salle de détente, un amphithéâtre, des sanitaires, un restaurant et un espace incubateur.

L’innovation en agritech en marche

Dans 12 mois donc, sortira donc de terre l’école d’excellence d’agriculture digitale (Digital farming school) à Yamoussoukro. L’Ambassadeur du Maroc en Côte d’Ivoire, Abdelmalek Kettani et plusieurs autres personnalités qui ont pris également part à cette importante cérémonie.   » Cette école est une fierté pour moi. De façon évidente, elle va contribuer à étoffer notre écosystème d’Enseignement supérieur, donc à augmenter la capacité  d’accueil de nos structures d’Enseignement supérieur. Il faut, a-t-il souligné, dire que cette école va nous permettre de jouer le rôle majeur qui  nous est assigné à savoir former des ressources humaines de qualité capables de contribuer au développement du pays« , s’est réjoui le ministre Adama Diawara.

Côte d’Ivoire-Enseignement Supérieur : une Ecole Digitale inspirée par l’INPHB Yamoussoukro et l’UM6P Maroc en construction ledebativoirien.netLeresponsable de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a indiqué que « la formation qui sera donnée dans cette école contribuera à améliorer l’employabilité de nos diplômés et qu’elle va permettre de booster l’entrepreneuriat. Pour sa part, l’Ambassadeur du Maroc en Côte d’Ivoire, Abdelmalek Kettani, a fait savoir que cet extraordinaire projet cadre bien avec la vision  du Président Alassane Ouattara, celle de faire de 2023, l’année de la jeunesse. «  Ceci n’est qu’un jalon de projets qui viendront à l’avenir renforcer davantage notre coopération formidable« , a-t-il mentionné.

Quant à Mohamed Etiti, Vice-président OCP Afrique de l’Ouest, il n’a pas manqué de signifier qu’avec la pose de la première pierre de l’école d’excellence d’agriculture digitale c’est une autre pierre qui s’ajoute à l’édifice des relations entre le Maroc et la Côte d’Ivoire. Le Directeur général de l’INPHB, Moussa Diaby n’a eu d’autres mots que de remercier le ministre Adama Diawara pour avoir rendu possible l’accord entre l’INPHB et OCP Africa jusqu’à sa signature.

Le Digital farming school a pour vision de mettre en place un concept novateur de formation en agritech, offrant aux jeunes ivoiriens une opportunité unique de développer des compétences de haute valeur dans le domaine de l’agriculture numérique.  En se basant sur une approche pratique, l’école sera adossée à une ferme digitale de référence, permettant aux étudiants d’apprendre en pratiquant et en partageant leurs connaissances entre eux.

Ledebativoirien.net

Horty Ziga

© 2023, redaction. All rights reserved.

Du même auteur