Relations internationales sur la question de Taiwan : l’écrivain africain Sylvain Takoué publie un livre d’alerte en faveur de la Chine Populaire

4 min read
64 / 100

 

Sylvain Takoué, écrivain africain, originaire de la Côte d’Ivoire, vient de publier un livre d’alerte sur la question de Taiwan, et prend ouvertement position en faveur de la Chine Populaire. Intitulé Une seule Chine, ce livre sorti le 18 juin 2023, aux éditions Icône, en Côte d’Ivoire, est un véritable réquisitoire à la fois historique et d’actualité, dressé à l’attention des hégémonies en présence, pour alerter l’opinion internationale sur les risques réels de faire éclater une troisième guerre mondiale. 

Relations internationales sur la question de Taiwan : l’écrivain africain Sylvain Takoué publie un livre d’alerte en faveur de la Chine Populaire ledebativoirien.netEn effet, 70 ans après sa cuisante défaite militaire en 1949, dans la guerre qui l’opposait aux communistes chinois, le généralissime Tchang Kai-chek, chef du parti nationaliste du Kuo Min-tang, s’était refugié manu militari sur l’île chinoise de Formose (ancien nom que les Portugais avaient donné à Taiwan), devenue le bastion politique, d’où il espérait reconquérir militairement le pouvoir central, avec l’aide de la puissance américaine.

Pendant ce temps, Mao Tsé-toung, chef du Parti communiste chinois (PCC), et grand vainqueur de cette guerre civile, proclame légalement la République Populaire de Chine, légitimée par l’URSS sous Staline. Mais soutenu de son côté par les États-Unis d’Amérique, dans le contexte du moment, qui était celui de la « Guerre froide », le mauvais perdant Tchang Kai-chek opte alors pour une lutte indépendantiste illégitime, dans l’intention de faire de l’île de Taiwan un État constitué, qu’il baptise « République de Chine », avec pour capitale Taipeh.

XI JIPINGDepuis ce temps, une crise de non-reconnaissance oppose, jusqu’à aujourd’hui, la légale République Populaire de Chine (aujourd’hui dirigée par le Président Xi Jinping), et cette République bananière de la Chine taiwanaise. Or, dans sa revendication pacifique du « Principe d’une seule Chine au monde », appelant à la rétrocession de l’île de Taiwan à la Chine continentale, Pékin fait face, en réalité et depuis longtemps, à une réticence américaine qui exalte, quant à elle, la lutte indépendantiste entamée par Tchang Kai-chek, et poursuivie par ses continuateurs taiwanais contemporains et actuels.

La situation est telle que malgré l’éviction, en 1971, de cette « République de Chine » taiwanaise du Conseil de sécurité des Nations-Unies, qui y a fait entrer la République Populaire de Chine qu’elle reconnaît légalement, les États-Unis continuent de soutenir mordicus Taiwan dans ses rêves de sécession, au mépris du droit international en vigueur depuis l’après-Seconde Guerre mondiale, et cela, en foulant ainsi aux pieds des Accords politiques-clés pourtant signés noir sur blanc, qui avaient désavoué Taiwan (Déclaration du Caire de 1943, Déclaration de Postdam de 1945, Consensus de 1992, notamment).

Plus que jamais, aujourd’hui, cette crise taiwanaise fait courir le risque d’un conflit armé qui pourrait s’internationaliser par le jeu des alliances, comme ce fut le cas dans les deux Guerres mondiales précédentes, puisque ce n’est plus un secret pour personne, que les États-Unis tiennent le mauvais bout de l’histoire dans sa politique étrangère d’ingérence, qui opte pour faire reconnaître à tout prix l’« État de Taiwan », continuellement approvisionné en armes et arsenal de guerre par la puissance militaire américaine.

écrivain Sylvain Takoué une Chine populaire ledebativoirien.netAinsi, à la lumière de l’Histoire, la publication du livre Une seule Chine vient donc contribuer à rétablir clairement les faits non seulement en faveur de la Chine continentale à qui il donne raison sur toute la ligne, mais aussi et surtout pour en appeler à la raison, à la sagesse, au respect du droit international, et à quitter définitivement l’époque de la « Guerre froide ».

Le livre Une seule Chine est, enfin, une publication courageuse et sensée, qui prévient des possibles débordements nucléaires qui pourraient insidieusement se faire jour dans ce temps clair-obscur des hostilités sur cette sensible crise taiwanaise, où la Chine continentale et les États-Unis (avec leurs alliés européens) sont de plus en plus ouvertement en conflit. Tout comme c’est le cas, d’une brûlante actualité, pour le foyer de tension qui embrase l’Ukraine, et où la Russie, au-delà de Kiev, affronte militairement l’OTAN des alliés européens et américains.

Ledebativoirien.net

Avec Coulibaly Nalelpo Bienvenu

© 2023, redaction. All rights reserved.

Du même auteur