Côte d’Ivoire-Divo : subit regain d’intérêt du maire Amedé Kouakou pour un monument, colère d’un ressortissant du Lôh Djiboua

3 min read
66 / 100

 

Divo-Amédé  Kouakou est Maire de la commune de Divo depuis 2013. Il a été élu aussi  Député sous-préfecture mars 2021 de cette circonscription. Il est président de l’Association sportive (AS) de Divo solidement enracinée en D3, rêvant encore de promesses non tenues (dotation de car, construction d’un centre de formation des athlètes à Divo pour une fulgurante remontée en première division).  Il est aussi  le président de l’Association des Cadres ressortissants du Grand Centre pour le Développement.  

Côte d’Ivoire-Divo : subit regain d’intérêt du maire Amedé Kouakou pour un monument, colère d’un ressortissant du Lôh Djiboua ledebativoirien.netAmédé Koffi Kouakou, a été intronisé en août 2022, chef suprême du peuple Gbomi, peuple Bouaké appartenant au groupe Akan. Depuis 2017, il est ministre dans  l’actuel gouvernement  ivoirien. Il est le coordonnateur du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) de la région du Lôh-Djiboua dont il est le candidat à l’élection Régionale du 2 septembres 2023. C’est  lui qui fait face  à  la colère d’un ressortissant de Divo. Et ce,  pour un subit intérêt porté au monument  à  l’entrée de cette  ville. Suivez plutôt sa rage ou son coup de gueule.

 

« VOICI CE QU’ON APPELLE LA GESTION D’UNE COMMUNE PAR INTÉRÊT ÉLECTORAL »

Pourtant abandonnée dans un état d’insalubrité et envahie par la broussaille durant des années (depuis 2018 !) le mythique monument de la grand-mère de la cité du Djiboua, situé à l’entrée de la ville de Divo, route d’Abidjan, est subitement devenu un bien public hautement culturel à assainir et à embellir.

Depuis le mardi 25 juillet 2023, le site abritant l’imposante statue érigée en mémoire de la mère Dida érigée depuis les années 90 fait l’objet d’un grand toilettage et de rénovation : Déversement de sable et gravier. Planting de fleurs ornementales. Crépissage.

Côte d’Ivoire-Divo : subit regain d’intérêt du maire Amedé Kouakou pour un monument, colère d’un ressortissant du Lôh Djiboua ledebativoirien.netC’est à la veille des élections municipales 2023  que la mairie de Divo se souvient que le site cet ancestral monument qui magnifie la femme africaine doit être assaini.

On nous rétorquera que Divo regorge de nombreux cadres capables de financer les travaux d’entretien de ce bijou culturel. Nous répondons non seulement que l’argent du contribuable ne doit pas servir à acheter la conscience des électeurs, mais aussi que l’assainissement des lieux publics incombe à la brigade de lutte contre l’insalubrité de la maire de Divo. N’est-elle pas dotée de moyens humains, matériels et financiers pour faire correctement son travail de structure citoyenne ?

Et on attend à quelques jours du lancement de la campagne électorale municipale pour engager des travaux accélérés sur le site du monument de la mère du Djiboua pour s’en servir comme argument de promesse électorale tenue par les actuels dirigeants de la mairie de Divo qui passaient régulièrement à ces lieux assis dans leurs  » gros 4×4  » neufs. Les Divolais ont tout noté ! ». Voilà qui est dit.

Ledebativoirien.net

© 2023, redaction. All rights reserved.

Du même auteur